SEPTEMBRE 2020 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)

Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés sur ma page facebook « belgotopia ».

Bonne lecture !

Jo Moreau.

2 septembre

« On peut raisonnablement se poser pas mal de questions sur l’influence des forces en jeu dans cette intense activité volcanique, sur plusieurs composantes des changements climatiques ».

https://belgotopia.com/2020/09/02/volcanisme-sous-marin-et-changements-climatiques-3/?

3 septembre

« La compréhension des ondes de gravité est essentielle pour améliorer les prévisions météorologiques à l’échelle régionale, d’autant plus que le réchauffement climatique continue de perturber les schémas historiques ». Aditi SHESHADRI – PhD – Professeure adjoint Earth System Science – Université de Stanford.

https://phys.org/news/2020-09-gravity-insights-internet-beaming-balloons.html?

4 septembre

Climat : « Lorsque le Docteur Valentina Zharkova publia un article dans Nature- Scientific Reports mis en ligne le 24 Juin 2019 celui-ci fut retiré par l’Éditeur en chef après quelques semaines seulement sous le fallacieux prétexte que la trajectoire du Soleil autour du barycentre du système solaire n’était pas un argument convaincant pour prédire l’arrivée d’un âge glaciaire dès 2020 ».

https://jacqueshenry.wordpress.com/2020/08/31/valentina-zharkova-se-defend/?

Climat : « Le ‘bouton CO2 ‘ à même d’expliquer ou de ‘justifier’ le battage médiatique quasi-quotidien est donc à ‘la remorque’ de la température et, l’hypothèse de l’effet de serre reste avant tout une hypothèse ». Alain PREAT, Université Libre de Bruxelles.

http://www.science-climat-energie.be/2020/09/04/que-nous-apprend-loptimum-climatique-romain/?

5 septembre

Un article de 2015 sur un phénomène qui n’a fait que s’amplifier : « La pression pèse sur les scientifiques qui cherchent de plus en plus à obtenir des résultats choc, plus susceptibles d’être repris dans les médias grand public, note le New York Times. Les chercheurs remettent en cause depuis quelques années cette course effrénée à la publication ».

https://www.liberation.fr/sciences/2015/08/29/selon-une-etude-scientifique-les-etudes-scientifiques-ne-sont-pas-fiables_1371394?

8 septembre

Climat : « Le GIEC affirme que le réchauffement en cours est dû aux émissions de CO2 par les activités humaines, d’où le «réchauffement climatique anthropique» (AGW). Cependant, les 3 piliers sur lesquels ils fondent cette affirmation sont non scientifiques et rapidement réfutés. ». Roger HIGGS – PhD – Géologue

9 septembre

Climat : « Les océans du monde absorbent plus de carbone que la plupart des modèles scientifiques ne le suggèrent (…) La moitié du CO2 que nous émettons ne reste pas dans l’atmosphère mais est absorbée par les océans et la végétation terrestre ». Andrew WATSON – PhD –  Global Systems Institute Exeter.

https://phys.org/news/2020-09-ocean-carbon-uptake-widely-underestimated.html?

La déforestation augmente de 49% en Europe du Nord pour atteindre les objectifs CO2.

https://jdreport.com/milieuramp-ontbossing-in-noord-europa-met-49-gestegen-om-de-co2-doelstellingen-te-halen/?

10 septembre

« Tous les modèles présentés dans les rapports du GIEC prévoient des réchauffements catastrophiques à plus ou moins court terme, mais à la fin des années 1990 ils anticipaient un réchauffement beaucoup plus important que ce qui s’est produit en réalité. ». (via Samuel Furfari)

https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/le-climat-a-besoin-dun-nouveau-kepler/?

11 septembre

Je republie ce post suite à la récente émission de la RTBF sur les sectes.

« On relève de multiples mécanismes communs au développement de l’activisme climatique, avec ceux de pseudo-religions ou sectes, et de certains mouvements politiques totalitaires. »

https://belgotopia.com/2019/09/30/lactivisme-climatique-est-une-derive-sectaire/?

12 septembre

Il est bien possible que nous dépassions le record enregistré à Uccle, ce qui serait compatible avec le réchauffement constaté depuis la fin du « petit âge glaciaire » soit depuis le milieu du 19e siècle, mais de là à affirmer que c’est du « jamais vu aussi tard »…13.09.2016 : 31,6°  – 14.09.2016 ; 30,8° – 15.09.1947 : 31,1° – 16.09.1947 : 30,2° – 17.09.1898 : 29° – 18.09.1898 ; 28,7° – 19.09.1947 : 30,8° etc…

https://www.lalibre.be/belgique/societe/plus-de-30-degres-annonces-en-debut-de-semaine-du-jamais-vu-aussi-tard-dans-l-annee-5f5b8bb97b50a677fb7b00f7?

climat capsule 19 - 13.05.2019 + 14.09.2020

15 septembre

Climat : « Les aérosols volcaniques stratosphériques ont modifié le climat tout au long de l’histoire de la Terre. (…) Les cendres volcaniques sont souvent négligées dans les simulations climatiques parce que les particules de cendres sont supposées avoir une courte durée de vie atmosphérique (…) Les modèles climatiques doivent mieux quantifier la contribution des particules de cendres volcaniques au bilan énergétique et à la perte hétérogène d’ozone. ». Yunqian ZHU – Chercheur scientifique Université de Boulder Colorado.

https://www.nature.com/articles/s41467-020-18352-5?

En résumé, les conditions de La Niña sont présentes et sont susceptibles de se poursuivre tout au long de l’hiver dans l’hémisphère nord. NOAA.

https://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/analysis_monitoring/enso_advisory/ensodisc.shtml?

« Tous les météorologues et climatologues un tant soit peu sérieux vous le diront : ces records d’un jour n’ont aucune valeur scientifique. Malheureusement certains présentateurs météo bien en vue à la télévision n’hésitent pas à mentionner ces records, repris alors par les médias bien contents de faire le buzz. Et le « météorologiste » aura fait parler de lui… ». MétéoBelgique.

https://www.meteobelgique.be/communaute/a-lire/faq/2378-les-records-de-temperature-d-un-jour-ont-il-vraiment-du-sens?

16 septembre

La litanie des épouvantables conséquences du réchauffement (changement- dérèglement) climatique qui nous attendent.

https://belgotopia.com/2020/09/16/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-6/?

19 septembre

« Pour l’Union européenne, la seule manière d’enrayer l’augmentation de la température terrestre est de contraindre les activités humaines émettrices de CO2 d’en diminuer rapidement les émissions et en ce qui concerne la génération d’électricité, de bannir totalement, d’ici à 2050, la production thermique   (gaz) et de la remplacer par une génération renouvelable, actuellement, largement intermittente.  Seule l’Europe a décidé de mettre en œuvre une telle politique bas carbone, les autres pays dans le monde, à quelques rares exceptions près, se gardant bien de s’engager dans une aventure aussi délétère. ». Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS – Institut Thomas More, Président, Pôle Energie, Climat, Environnement.

https://www.science-climat-energie.be/2020/09/18/la-transition-electrique-europeenne-une-chimere/?

22 septembre

L’îlot de chaleur urbain sous ciel clair varie en moyenne de 0,85 ° C à 1,91 ° C aux États-Unis. La plupart des stations de relevés des températures, en particulier avec des enregistrements à long terme, se trouvent dans des zones urbanisées. Tirthankar CHAKRABORTY – PhD – Yale School of the Environment, New Haven.

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0924271620302082?

23 septembre

https://b-mag.news/jean-pascal-van-ypersele-sait-il-lire/?

25 septembre

Climat : (Publié pour info. En général je ne donne pas d’écho aux auteurs anonymes).

« Persuadé par les données brutes qu’il a examinées, l’ancien expert du gouvernement britannique est catégorique sur le fait qu’il n’y a rien d’anormal dans les récentes températures mondiales (…) Il est difficile de ne pas conclure que nous examinons une fraude scientifique délibérée qui explique l’essentiel du réchauffement climatique revendiqué par le GIEC ».

https://principia-scientific.org/nasa-faked-climate-data-says-retired-top-uk-govt-scientist/?

«En cas d’application de cette mesure sans aucune restriction, la taxe carbone européenne contredirait les normes de certains accords internationaux en vigueur dont la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques qui interdit d’utiliser les mesures de lutte contre le changement climatique pour limiter la compétitivité internationale».

https://fr.sputniknews.com/international/202008261044321250-la-russie-prete-a-riposter-en-cas-de-mise-en-place-dune-taxe-carbone-europeenne/?

26 septembre

Puisque revoici Greta, revoilà un texte de 2019…

http://www.science-climat-energie.be/2019/09/26/chere-greta/?

28 septembre

climat capsule 54 - 28.09.2020

« L’ appel du secrétaire général de l’ONU, António Guterres, à ce que l’Inde renonce immédiatement au charbon et réduise ses émissions de 45% d’ici 2030 est un appel à désindustrialiser le pays et à abandonner la population dans un piège de faible développement permanent ».

https://www.thehindu.com/opinion/lead/reject-this-inequitable-climate-proposal/article32634171.ece?

29 septembre

Climat : « au cours des deux mille dernières années, les volcans ont joué un rôle plus important dans la variabilité naturelle de la température qu’on ne le pensait auparavant ». Ulf BÜNTGEN – PhD – Dept of Geography – Université de Cambridge.

https://phys.org/news/2020-09-testimony-trees-volcanic-eruptions-years.html?

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

JE SUIS UN NÉGATEUR DU CLIMAT

belgotopia (26)

Le Professeur Dr EMIEL VAN BROEKHOVEN – PhD – a obtenu un doctorat en économie d’Oxford,- Il a enseigné l’économétrie et l’économie dans les universités d’Oxford, Chicago, Leuven, UCL, Amsterdam et Northwestern. De 1973 à 2006, il a été professeur d’économie et de finances personnelles à l’Université d’Anvers, Belgique. Professeur émérite à la Katholieke Universiteit Leuven, aux universités d’Anvers et d’Amsterdam.

En tant que membre de cabinets ministériels, il a négocié et mis fin à une grève majeure des voies navigables en 1975. Il a négocié pendant 3 ans la loi qui permettait l’expansion du port d’Anvers. Il a conçu et rédigé la loi (1986) qui a introduit un compte de pension personnel belge.

Via le média informatique « DOORBRAAK », il affirma haut et fort en mai 2019 son opposition à l’hypothèse de l’origine anthropique du réchauffement climatique. (1)

Je vous en livre quelques extraits, dans une traduction « maison ».

Jo Moreau

Comme mes quatre frères, j’ai étudié au Collège Onze-Lieve-Vrouw à Anvers, et dans ma paroisse , un débat sur le climat a été récemment organisé conjointement par les anciens élèves des collèges jésuites et de la paroisse.

(…) La semaine dernière, j’ai été qualifié dans la presse de « négationniste du climat » et mon opinion a été rejetée. Je voudrais expliquer à mes voisins et à mes anciens camarades d’école comment – au vu des récents développements au GIEC – j’ai été qualifié du terme « négationniste du climat » d’une manière très inappropriée. (…)

De l’enfance à mes 36 ans, j’ai vécu l’avant-dernière période climatique très froide de 1945-1977. C’était souvent glacé. Faire chauffer la maison était parfois un réel problème .

Ma première expérience climatique urgente est survenue avec la grande inondation de l’Escaut en 1953. Beaucoup de morts à Walcheren, et aussi ici. Le bâtiment de l’entreprise de mon grand-père (Hoogstraat 36) est resté complètement au sec, car il a été construit au-dessus de l’abbaye « Pieter Pot » (il semble qu’au Moyen Âge, Anvers pouvait très bien faire face à des niveaux d’eau extrêmement élevés).

Intermède politique

Après une de mes conférences, le Premier ministre Leo Tindemans a pensé que je devais descendre de ma tour d’ivoire et m’a placé comme conseiller dans le cabinet du ministre des communications Jos Chabert. Ma zone de compétence fut « Ports de mer et Escaut maritime ». Je suis donc entré en contacts fréquents avec les Travaux publics belges et le Rijkswaterstaat néerlandais. Et vous apprenez vraiment beaucoup sur les marées et les niveaux des eaux. (…)

Un peu d’histoire

Depuis l’an 1000, Anvers a dû subir des crues critiques dans chacune des cinq périodes cycliques de réchauffement climatique survenues depuis lors. La vieille ville, longtemps l’une des plus riches d’Europe, était après tant de siècles en sécurité derrière ses remparts, avec des canaux et des portes qui étaient également derrière des écluses et des couloirs verrouillables d’au moins huit mètres tels que le Sandersgang (une extension de la Stoofstraat). Sur la carte de l’ancien archiviste de la ville Floris Prims, on peut également voir qu’à l’axe Vleeshuis-Stadhuis-Hoogstraat se trouve cette marque de huit mètres. Ils savaient quelque chose sur les niveaux de l’eau à Anvers. Plus qu’Al Gore et van Ypersele, sans aucun doute. La cathédrale est à 6 mètres. J’ai lu dans les archives qu’à un moment donné au Moyen Âge on a pensé élever le sol de la cathédrale de trois mètres. Mais apparemment, cela n’a jamais été fait. (…)

C’est ainsi que nous arrivons en 2007, et j’ai tenu une tribune libre sur la planification financière pour le quotidien « De Standaard » pendant un moment. Dans son livre sensationnel ‘An Inconvenient Truth’, Al Gore a publié des montages photographiques montrant les Pays-Bas et le bassin de l’Escaut complètement submergés par 6 mètres d’eau en raison de la fonte des calottes glaciaires. On parlait d’ « Anvers-sur-mer » .

J’ai donc écrit dans ma chronique du 18 juin 2007, p. 23: « Si Al Gore et le GIEC ont raison sur le niveau des eaux, une grande partie de la Flandre peut penser à l’émigration et de nouvelles mesures fiscales drastiques nous attendent ».

J’ai poursuivi : « Les principaux scientifiques approuvent-ils cette déclaration? Richard Lindzen, professeur de météorologie au Massachusetts Institute of Technology, déclare que… l’élévation attendue et observée du niveau de la mer est de l’ordre de quelques millimètres par an. Lindzen a écrit: Les modèles climatiques reliant les températures et le niveau de la mer sont extrêmement peu fiables et la relation entre le CO2 et le réchauffement n’est pas du tout stable . Le Professeur Lindzen était autrefois l’un des piliers du GIEC, mais a mis fin à la collaboration parce que ses conclusions scientifiques étaient systématiquement manipulées à des fins politiques.

J’ai également écrit: « Dans le livre « De menselijke maat »  , le Néerlandais Salomon Kroonenberg aborde les mêmes sujets d’un point de vue géologique. Ce professeur à Delft a montré que le réchauffement climatique est naturel, et que le CO2 ne joue qu’un rôle mineur… La fonte des glaciers et des calottes polaires, en est une conséquence prévisible. Ce réchauffement entraîne une montée très lente du niveau de l’eau. La Terre surpasse l’échelle humaine». Kroonenberg répète: «Même sans réduction du niveau de CO2, la perspective d’une inondation durable du bassin de l’Escaut ne peut être prise au sérieux, et par conséquent, les taxes sur le CO2 n’ont aucun sens du point de vue climatique ». C’était il y a douze ans. Tout ce que Lindzen et Kroonenberg ont dit s’est avéré exact. Mais dans les médias flamands, l’attention s’arrête à ce que dit le GIEC.

Consignes médiatiques et intimidation à l’Université

Rassurer mes lecteurs après le message alarmant d’Al Gore, cela pouvait paraître dans un «journal de qualité», non? Mais non : quelques jours plus tard, j’ai reçu une réponse d’un «  Sander Arnout KU Leuven  ».

«Cher Prof. Van Broekhoven, … vous faites des déclarations audacieuses sur le climat (De Standaard 18/06/2007) qui … n’ont aucun sens. … Les critiques de Lindzen ne signifient rien. Il ne publie sur le climat que dans des quotidiens et des hebdomadaires, ce qui se comprend. Un tel message serait ridiculisé dans des revues scientifiques comme ‘Science’ ou ‘Nature’…. De nombreuses connaissances se sont ajoutées depuis 1991. … Lisez ce que le Dr Jones et le professeur Van Ypersele ont écrit sur le négationnisme climatique ». Sander Arnout, Katholieke Universiteit Leuven 18 juin 2007.

Sander ne ressemblait pas du tout à un lecteur «lambda». Moi-même, mais surtout le Professeur Kroonenberg de la Technische Universiteit Delft (la meilleure université néerlandaise, sans aucun doute) avons été réprimandés comme des enfants; « des déclarations… qui n’ont aucun sens »? Sander ne pouvait pas être étudiant. Assistant alors? Qualifier Lindzen en tant qu’auteur potentiel pour, disons ‘Dag Allemaal’ ? … Professeur au MIT (19 738 citations et 200 articles, mentionne Jan Jacobs dans ‘Doorbraak’ ) , une autorité absolue alors comme elle l’est aujourd’hui sur la météorologie et le climat? Si Sander était un assistant climatique, il ignorerait tout cela ? Et pas plus professeur à Louvain ! Mais ce gars a osé. Et la rédaction a adopté ses commentaires. Intéressant!

Les gens qui osent interpeler Al Gore et le GIEC, ou les théories du collègue de l’UCL Van Ypersele ou du Dr Phil Jones, doivent être considérés au même titre que les «négateurs» de l’Holocauste. Et j’ai donc obtenu mon diplôme de «négationniste du climat».

Et en effet, un peu plus tard, j’ai entendu le rédacteur en chef de ‘De Standaard’, Peter Vandermeersch, proclamer que les «négateurs du climat» n’étaient plus autorisés à accéder aux journaux de son groupe. Un peu plus tard (car il ne pouvait y avoir de malentendu à ce sujet), j’ai reçu la visite du coordinateur économique de l’équipe éditoriale, monsieur Mooijman, m’annoncer que je «ne correspondais plus à leurs objectifs». D’accord, c’était leur droit.

A l’Université d’Anvers encore, j’ai reçu des appels téléphoniques d’inconnus qui m’ont accusé de mettre en danger leurs crédits de recherche ! Je pouvais encore comprendre cet argument.

Le rédacteur en chef Vandermeersch avait orienté une nouvelle ligne politique à ‘De Standaard’ . Compréhensible : sensation garantie chaque semaine pendant vingt-cinq ans, des calottes glaciaires qui fondent continuellement sans rien inonder, et des îles qui ne cessent de s’enfoncer dans la mer. L’océan avec un pH de 7,8 qui ne cesse de s’acidifier. Des ours polaires qui se multiplient mais qui continuent à s’éteindre. Et puis le réchauffement : les lecteurs ont aimé entendre ça, parce que cela signifiait plus de temps en terrasse . Et ce réchauffement a été assimilé à tort à la nécessité de lutter contre la pollution par le CO2.

Les actionnaires industriels ont embrayé. Ne lisez pas les articles du MIT, ou de TU Delft, ou de Tromsö, ou venant de Washington, qui déclarent que les prévisions de Gore et du GIEC ne se concrétisent pas. Parce qu’alors les lecteurs pourraient commencer à comprendre.

En Belgique, non seulement ‘De Standaard’, mais aussi tous les journaux, magazines et chaînes de télévision sont dans la même veine, par exemple dans les émissions ‘Afspraak’ et ‘Terzake’ .

Je connais trop bien les théories de Van Ypersele sur le C02 anthropique. Je sais que cela entraînera des dépenses énormes, de l’électricité très chère, etc. Et je suis fermement convaincu qu’elles sont tout aussi erronées que les vues d’Al Gore.

Réactions politiques

Et qu’ont fait nos politiciens ? Les politologues ne s’y intéressent pas, mais cela conduit à des décisions qui satisfont tous les membres de la coalition, financées par le contribuable dont la facture s’allonge tous les ans. Tous les journaux et chaînes de télévision ont suivi la politique de ‘De Standaard’ .

Le Parlement européen a également joué un rôle moteur. Des investissements substantiels ont été réalisés dans les moulins à vent et les panneaux solaires pour lutter contre un réchauffement climatique d’origine anthropique. Les entreprises pourraient prendre des milliards de crédits, afin que nous puissions vivre sans le CO2 issu des péchés anthropiques. Des projets ont été établis avec des prix de l’électricité plus élevés, avec des subventions et des garanties gouvernementales, avec des taxes sur le carbone et une essence plus chère. Et bien sûr grâce aux faibles taux d’intérêt de la BCE. Mais cela reste de la folie. À la montée en flèche de la dette nationale, aux énormes déficits des retraites, à la dette cachée de Dexia – personne ne sait combien de milliards – s’accumulent désormais des milliards d’investissements climatiques inutiles. Avec le soutien de toutes les parties. (…)

Alors oui, je suis un « dénier » des théories de Van Ypersele, Gore and co. Pour le grand public, le GIEC est « le climat ». Mettre en doute le GIEC signifie donc immédiatement être «négateur du climat» .

Ah quoi ! Peut-être que les journaux et les chaînes de télévision en Belgique peuvent donner une autre interprétation aux nouvelles du GIEC. Cet espoir, frisant le désespoir, doit certainement encore vivre avec les partis politiques belges, avec la CDU et le SPD en Allemagne et avec La République en marche en France.

Mes articles d’opinion où j’ai mis en garde contre cette évolution ont en tout cas été rejetés partout en Flandre, à l’exception de Doorbraak et Climategate.NL.

En tant que négationniste du GIEC, je suis fier. Mais je n’ai pas réussi à convaincre à temps et je n’en suis pas du tout fier.

 

(1) https://doorbraak.be/ja-ik-ben-een-klimaatontkenner/

 

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ? VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

 

POURQUOI NOUS DEVONS COMBATTRE LES FANATIQUES DU CLIMAT

lawson 3

Dominic LAWSON est un journaliste britannique. Il travailla pour la BBC et le Financial Times. Il occupa ensuite les fonctions de rédacteur en chef du Spectator, puis du Sunday Telegraph. Il écrit des chroniques pour le Sunday Times.

Le présent article est paru dans le Daily Mail le 7 septembre 2020 sous le titre : « Free speech, fake science – and why we must take the fight to the climate zealots » . Il s’y élève contre les objectifs et les moyens utilisés par le groupe EXTINCTION REBELLION, également connu sous les initiales XR, après que celui-ci ait voulu bloquer les imprimeries de plusieurs médias britanniques (1).

Je reprends ici plusieurs extraits de cet article, dans une traduction « maison ».

J’avais aussi, dans un article précédent, dénoncé le caractère extrémiste de ce groupement activiste (2).

Jo Moreau

La violation de votre liberté est le but d’EXTINCTION REBELLION, un groupe restreint mais de plus en plus influent d’activistes du changement climatique issus de la classe moyenne, qui veulent museler quiconque ou toute organisation qui ne partage pas leur vision hystérique d’une planète dont les habitants vont frire jusqu’à extinction d’ici une décennie ou deux, à moins que nous ne retournions immédiatement à une forme de subsistance préindustrielle libérée des énergies fossiles.

C’est apparemment la raison pour laquelle ils ont bloqué les imprimeries de la plupart de nos journaux nationaux.

Leur croyance ne se fonde pas sur la science mais est quasi-religieuse : ils considèrent tout diffuseur d’informations qui ne se conforme pas à leurs prescriptions comme diabolique et devant être réduit au silence (s’ils refuse de se convertir), de la même manière que l’Inquisition espagnole traitait les hérétiques.

L’un de ses fondateurs et toujours membre actif, Roger Hallam, est allé encore plus loin, déclarant que « peut-être devrions-nous mettre une balle dans la tête » comme « punition » pour ceux qu’il juge responsables de cette prétendue extinction planétaire imminente.

Bien que ce soit la majeure partie de la presse écrite que le groupement a tenté d’intimider et de museler ce week-end, il a essayé l’année dernière quelque chose de similaire avec la BBC, se massant devant l’entrée de New Broadcasting House, empêchant l’accès à de nombreux journalistes tandis qu’ils brandissaient des banderoles affichant le slogan : « BBC, votre silence est mortel ».

En fait, EXTINCTION REBELLION souhaite faire taire les voix qu’elle désapprouve; et Il est presque comique qu’il aient ciblé le radiodiffuseur national, alors que celui-ci avait pris la décision de n’accorder aucun temps d’antenne à quiconque remet en question l’idée que le changement climatique causé par l’homme est la plus grande menace mondiale pour la santé humaine.

Sir David Attenborough, toujours aussi vigoureux que dans les années 90, est à la pointe de cette campagne de la BBC. Il a déclaré que « nous ne pouvons pas être assez radicaux » dans nos politiques de réduction des émissions de CO2.

Il est encore plus fabuleusement ironique que le numéro du journal The Sun qu’  EXTINCTION REBELLION voulait notamment bloquer vendredi soir pour l’empêcher d’être diffusé contenait une interview de Sir David sur «  la crise climatique  ». (…)

Une même réticence à débattre de EXTINCTION REBELLION et de son chef spirituel, la précoce suédoise Greta Thunberg, est commune aussi bien à la démarche des médias qu’à celle des politiciens.  (…)

Peut-être que la seule fois où cela s’est produit (du moins sur la BBC), c’est quand Andrew Neil, lors de l’attaque fastidieuse de XR l’année dernière contre ceux qui tentaient de se rendre au travail à Londres, a interviewé la porte-parole du mouvement, Zion Lights. (…)

Hélas, la BBC s’est depuis séparée de M. Neil, dont l’approche critique de cette question n’est pas dans leur style maison. Quant à Mme Lights, elle a depuis quitté XR… pour devenir une avocate de l’énergie nucléaire.

(…) Lorsque Greta Thunberg est arrivée au Royaume-Uni en avril de l’année dernière, nos politiciens ont fait la queue pour la féliciter elle et ses arguments, qui sont indiscernables de ceux de XR.

S’exprimant à ses côtés au Parlement, le Secrétaire à l’environnement de l’époque, Michael Gove, a déclaré: «  Nous n’avons pas fait assez. Greta, tu as été entendue. »

En effet, deux mois plus tard, le gouvernement a légiféré pour amener le Royaume-Uni à l’objectif « zéro carbone d’ici 2050 » – se conformant à la demande impossible de XR. Mais sans en fixer ni le coût ni la manière d’y parvenir.

Le gouvernement néo-zélandais a mené un tel exercice et a conclu que l’atteinte du « zéro net » d’ici 2050 coûterait 16 pour cent du PIB par an. Cela équivaudrait à 560 milliards de livres sterling par an s’il était appliqué au Royaume-Uni, soit près des trois quarts de toutes les dépenses publiques.

Pourtant, ce projet de loi a été adopté sans même un débat, encore moins un vote à la Chambre des Communes : il a été adopté par un texte réglementaire. Cela n’a pu se produire que parce que l’écrasante majorité des députés ont trop peur d’être considérés comme des soi-disant « négateurs du changement climatique ».

Et ils refusent absolument de s’engager avec des penseurs aussi rigoureux que Bjorn Lomborg, le président du groupe de réflexion du Copenhagen Consensus Center, ou Michael Shellenberger (nommé comme un «  héros de l’environnement  » par Time Magazine en 2008), qui affirment tous deux que des ressources grotesquement excessives consacrées à la « prévention » du changement climatique sont inefficaces. (3) (…)

Le fait que l’establishment politique britannique – et la majeure partie des médias – aient renoncé à s’engager dans ce débat, a laissé le terrain libre à EXTINCTION REBELLION. Vraiment, ils n’avaient pas besoin d’essayer de faire taire la presse. L’intimidation et la pensée de groupe ont déjà atteint leur objectif.

(1) https://www.dailymail.co.uk/debate/article-8704503/DOMINIC-LAWSON-Free-speech-fake-science-fight-climate-zealots.html

(2) https://belgotopia.com/2019/10/13/extinction-rebellion-la-face-cachee-dun-mouvement-radical/

(3) https://belgotopia.com/2020/07/03/mea-culpa-de-lecologiste-michael-shellenberger/

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ? VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

AOUT 2020 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)

Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés par ma page facebook « belgotopia ».

Bonne lecture !

Jo Moreau.

 

3 août

« Les glaciers reculent » Aberdeen Herald – 13.10.1910

1910 oct 13 - 03.08.2020

5 août

Un article de 2019…

https://www.contrepoints.org/2020/08/05/347644-les-canicules-davant-la-canicule-au-cours-du-xxe-siecle?

Climat : « Les reforestations peuvent provoquer un réchauffement régional » Edouard DAVIN – PhD – Institut du climat et de l’environnement Zürich – Lead author IPCC –

https://lecourrier.ch/…/lorsque-les-forets-rechauffent…/?

6 août

Climat : « Quand le Bureau Australien de météorologie efface des records de chaleur anciens. Est-ce parce que ces enregistrements contredisent leur hypothèse d’un réchauffement climatique catastrophique causé par l’homme ? ». Jennifer MAROHASY – PhD – Ex chercheur principal adjoint à la Central Queensland University.

https://jennifermarohasy.com/2020/07/hottest-day-ever-in-australia-confirmed-bourke-51-7c-3rd-january-1909/?

7 août

Climat : L’ histoire météorologique de notre planète est parsemée d’épisodes de canicules et de sécheresses. Vous en détecterez facilement sur cette seule période de 50 ans…

https://belgotopia.com/2018/03/25/les-evenements-climatiques-extremes-du-passe-18/?

L’année 2019 avait été marquée par trois vagues de chaleur (du 23 au 30 juin, du 22 au 26 juillet et du 23 au 28 août) et des températures records de plus de 40°C. C’est toutefois l’année 1947 qui détient le record du nombre de vagues de chaleur (quatre). Cette année avait également enregistré la plus longue vague de chaleur depuis 1901 (19 jours, du 10 au 28 août).

http://www.science-climat-energie.be/2020/08/07/sce-info-la-belgique-se-prepare-a-sa-premiere-vague-de-chaleur-de-lete/?

8 août

comic 36

9 août

Article de 2003 (via M.H.Althaus)

https://www.liberation.fr/france/2003/08/14/700-000-morts-lors-des-canicules-de-1718-1719_442098?

 

climat capsule 53 - 27.07.2020

La vague de chaleur que nous subissons fait fleurir dans les médias une avalanche de « réchauffement climatique, sans précédent, jamais vu, record de chaleur » etc…Alors, un petit coup d’œil dans le rétroviseur est nécessaire ! (voir les années 1777 à 1786)

https://belgotopia.com/2017/09/06/les-evenements-climatiques-extremes-du-passe-17/?

11 août

« Le fait de contester une théorie majoritaire à un moment donné n’est pas une hérésie, mais un élément du débat scientifique. La découverte de la « vérité » ne se construit pas nécessairement par consensus mais par aller-retour (on pourrait dire essai-erreur) entre un modèle explicatif et les faits observés. La démarche scientifique se nourrit donc d’interrogations, d’esprit critique, et de doutes. Il est possible que d’autres observations dans un autre contexte donnent des résultats différents… d’où des interprétations différentes ! Et la vérité n’est généralement dans aucun camp ! » Christian Lévêque.- PhD – Hydrobiologiste et spécialiste des milieux aquatiques continentaux.

https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/lillusion-du-consensus-scientifique-premiere-partie/?

ALERTE ROUGE METEO : En Belgique, pour classer la météo actuelle en « alerte rouge », il suffit de modifier les conditions du classement par rapport à celles en vigueur auparavant…

« Pour déclencher une alerte rouge, il faut une condition : connaître au moins trois jours consécutifs à une température moyenne de 35 degrés par jour. Selon Fabian De Bal, prévisionniste et responsable du bureau du temps à l’IRM (Institut Royal Météorologique) :  » C’est donc bien l’intensité de la chaleur et la durée qui rentrent en compte pour décider d’une alerte rouge. Ces conditions évoluent avec les années et nos expériences. Ainsi, l’année dernière, les températures minimales rentraient aussi en compte pour le déclenchement de cette alerte rouge. Ce n’est plus le cas cette année. Autre différence : lors de la canicule de 2019, l’IRM déclenchait cette alerte en coordination directe avec la cellule interrégionale de l’environnement. Aujourd’hui, même si la collaboration perdure entre nous, les alertes rouges sont uniquement déclenchées par l’IRM. « .

12 août

« Tous les météorologues et climatologues un tant soit peu sérieux vous le diront : ces records d’un jour n’ont aucune valeur scientifique. Malheureusement certains présentateurs météo bien en vue à la télévision n’hésitent pas à mentionner ces records, repris alors par les médias bien contents de faire le buzz. Et le « météorologiste » aura fait parler de lui… ». MétéoBelgique.

https://www.meteobelgique.be/communaute/a-lire/faq/2378-les-records-de-temperature-d-un-jour-ont-il-vraiment-du-sens?

13 août

Climat : « L’ONU organise de temps à autre des « grand-messes » sur les grandes questions environnementales telles que le climat et la biodiversité. Selon la méthode onusienne, des scientifiques de tous pays sont invités à discuter dans des groupes de travail et de rédaction. Ils sont en principe compétents sur le sujet traité mais avec des niveaux variables de compétence…. Pour être politiquement correct, il faut en effet assurer une représentation de tous les pays du monde…. Mais les grandes ONG internationales y ont aussi leur place ainsi que les « politiques » … Et leur influence est loin d’être négligeable. » Christian Lévêque.- PhD – Hydrobiologiste et spécialiste des milieux aquatiques continentaux.

https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/lillusion-du-consensus-scientifique-deuxieme-partie/?

14 août

Climat : « Depuis plus de trente ans et malgré le manque persistant de preuve formelle, la peur du réchauffement global anthropique causé par le CO2 est propagée sans relâche par l’ONU et ses satellites PNUE, GIEC et OMM relayés par les ONG environnementales et les médias, suivis plus récemment par une fraction du monde académique occidental. Une puissante industrie des énergies renouvelables a été créée via des subsides et des certificats verts quitte à doubler ou tripler le prix de l’électricité. Cette industrie est prête à exploiter les nouvelles aubaines financières annoncées par l’Accord de Paris et le Green Deal de l’UE. Dans un tel contexte, le but avoué est que l’humanité change radicalement son comportement, fût-ce au prix d’une dictature environnementale: l’alarmisme médiatique est maximal, et même les enfants sont embrigadés dans le débat pour soi-disant “sauver la planète”. J.Van Vliet – Master in Engineering and Master in Sciences – Retired

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.science-climat-energie.be%2F2020%2F08%2F14%2Fle-20eme-siecle-a-ete-anormalement-chaud-mais-le-21eme-siecle-revient-a-la-normale-1-2%2F%3F

16 août

Climat : « Parce qu’un changement dans la fréquence (nombre / an) des ouragans pourrait être le résultat du changement climatique, nous avons analysé l’historique des ouragans du bassin atlantique et des États-Unis, ainsi que l’énergie cyclonique accumulée sur le continent américain pour évaluer les problèmes liés à la détection des tendances. Les dénombrements d’ouragans et d’ouragans majeurs n’ont montré aucune tendance générale significative sur 167 ans de données disponibles ». Craig LOEHLE – PhD – Ecologie forestière – Ecologie mathématique.

https://link.springer.com/article/10.1007/s11069-020-04219-x?

Climat : « Lors d’une éruption, les super volcans peuvent causer d’énormes destructions localement, mais ils ont également des impacts majeurs à travers le monde en raison des énormes émissions de gaz et de poussière dans l’atmosphère. (…) Ils peuvent provoquer des changements majeurs dans l’atmosphère sur plusieurs années. ». Gunn Kristin TJOFLOT – Dept Géosciences – University of Oslo.

https://phys.org/news/2020-08-volcanic-emissions-atmosphere.html?

17 août

A qui la médaille d’or du réchauffement climatique ?

https://belgotopia.com/2020/08/17/les-j-o-du-rechauffement-climatique/?

19 août

CLINTEL a publié la Magna Carta Universitatum 2020. Ce court document est essentiellement un code de conduite ambitieux pour la liberté d’enquête et d’expression dans les universités. « Le débat sur le changement climatique pourrait être l’un des pires cas de répression académique de l’histoire.(…) l’autorité politique et le pouvoir économique étouffent aujourd’hui la science du climat. »

https://www.cfact.org/2020/08/17/clintel-issues-great-charter-of-universities-for-research-freedom/?

20 août

Climat : « Les modèles climatiques les plus sensibles surestiment le réchauffement climatique au cours des 50 dernières années.(…) L’étude a révélé que, sur la base de la dernière génération de modèles climatiques, la sensibilité climatique à l’équilibre (soit la quantité de réchauffement après un doublement du CO2 dans l’atmosphère) se situe probablement entre 1,9 et 3,4 ° C. ». Femke NIJSSE – Ingéniérie Mathématiques et Sciences physiques Université d’Exeter –

https://phys.org/news/2020-08-global-trends-inconsistent-high-climate.html?

22 août

« Pour revenir à la question des priorités posée dans l’introduction, la réponse est évidente: il n’y a aucune urgence climatique, l’effet de serre dû au CO2 dans la basse atmosphère est une chimère et les observations des deux dernières décennies conduisent pour le 21ème siècle à la prédiction rassurante d’un refroidissement déjà amorcé. « 

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.science-climat-energie.be%2F2020%2F08%2F22%2Fle-20eme-siecle-a-ete-anormalement-chaud-mais-le-21emesiecle-revient-a-la-normale-2-2%2F%3F

24 août

Climat : Comment affoler les téléspectateurs avec des températures identiques…

https://www.facebook.com/82840099725/photos/a.10153608732699726/10158740014759726

25 août

La chaîne TV LN24 a offert une heure d’antenne à l’incontournable JP VAN YPERSELE. Je ne résiste donc pas à rappeler son profil …

https://belgotopia.com/2019/01/28/jean-pascal-van-ypersele-climatologue-exclusif-de-nos-medias/?

26 août

Un billet de 2017.

« Nous devons décider quotidiennement si les menaces auxquelles nous sommes confrontés sont réelles, si les solutions qu’on nous propose sont judicieuses, si les problèmes qu’on nous présente sont en fait de véritables problèmes ou des non-problèmes. ». Timothy BALL – PhD – Climatologue – Président du Projet Ressources Naturelles (Canada) ex Professeur de Climatologie Université de Winnipeg (Canada).

https://belgotopia.com/2017/06/29/des-cours-de-science-obligatoires-dans-tous-les-cursus/?

28 août

Climat : « Si nous examinons tous les ouragans affectant la Louisiane au cours des 170 dernières années (y compris Laura), nous constatons qu’il n’y a pas eu d’augmentation à long terme du nombre d’ouragans ou de leur intensité depuis 1851. ». Roy SPENCER – PhD – Climatologue – Collaborateur de la NASA.

https://www.drroyspencer.com/2020/08/even-with-laura-louisiana-hurricanes-have-not-increased-since-1851/?

30 août

« Les glaciers alpins disparaissent » Australian town and country journal – 16.08.1902.

1902 16.08 - Australian town and country journal - 30.08.2020

31 août

« De tels sceptiques sont fréquemment stigmatisés comme «deniers du réchauffement de la planète» (…) L’argumentaire utilisé pour condamner l’hérétique fait généralement appel à une autorité sacrée qui ne doit pas être remise en cause. Selon ce modèle, la «preuve écrasante» sert d’équivalent à la vérité religieuse révélée et ceux qui osent interpeller les «scientifiques de réputation incontestée» – c’est-à-dire une nouvelle caste sacerdotale – sont coupables de blasphème ». Frank FUREDI – PhD – Professeur de sociologie Université de Kent.

https://belgotopia.com/2017/07/05/la-chasse-a-l-heresie-climatique-au-xxie-siecle/?

 

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

 

LE PERMIS A POINT, UNE FAUSSE BONNE IDEE.

permis-belge-triptique-rose

Voici que reparait en Belgique l’idée d’un permis de conduire à points, portée par le nouveau gouvernement.

Il s’agit d’un projet qui rejaillit régulièrement, tel le monstre du Loch Ness. Déjà en 2009, Monsieur Etienne Schouppe, alors secrétaire d’Etat à la mobilité, nous promettait le permis à point pour janvier 2012, celui-ci étant selon lui dissuasif dans l’optique d’une diminution des accidents de roulage.

J’ai à priori une opinion iconoclaste concernant le permis de conduire.

Autant j’estime indispensable la licence d’apprentissage, basée sur la connaissance du code de la route, autant je considère l’examen pratique obligatoire comme inutile, sauf bien entendu pour les profits juteux des bénéficiaires de la ponction d’argent dans le portefeuille des candidats, bien souvent appelés à recommencer plusieurs fois une épreuve qui ne prouve rien, en-dehors de la capacité à dominer son stress devant un examinateur, ou d’avoir assimilé toutes les subtilités de la manœuvre de créneau.

D’ailleurs, 95% des accidents de roulage ne sont-ils pas commis par des conducteurs parfaitement en règle de permis de conduire ?

D’autre part, une certaine catégorie d’usagers est dispensée de ces formalités pratiques lourdes et coûteuses, je veux parler des conducteurs de véhicules dits « sans permis », dont chacun peut cependant apprécier la dangerosité sur nos routes, ou de certains deux-roues motorisés ou non.

Le permis de conduire ne constitue nullement une garantie de parfaite maîtrise du véhicule en toutes circonstances, ce qui inclut en premier lieu le fait de savoir se maîtriser soi-même devant les « agressions » en tous genres auxquelles chacun est confronté dans la circulation quotidienne, ou de sa capacité à refouler les désirs de puissance ou d’affirmation de soi qui satisfassent l’égo de certains.

La possession du permis de conduire, tel qu’il est aujourd’hui, me parait un droit inaliénable et définitif, au même titre que la carte d’identité, dans ce qu’il n’est qu’une simple preuve de la connaissance du code de roulage.  D’autre part, l’organisation de la vie contemporaine fait que l’usage d’un moyen de déplacement personnel est devenu indispensable pour une grande majorité de citoyens, que ce soit dans la vie professionnelle active -ou simplement pour se rendre à son lieu de travail-, ou dans des déplacements dans le cadre de la vie privée.  Sa seule limite de validité devrait se trouver dans l’âge avancé du conducteur, amené alors à prouver par des tests physiques ou psychologiques et à intervalles réguliers, sa capacité à maîtriser un véhicule, ou comme cela est déjà appliqué, une validité limitée à certaines zones géographiques.

Le retrait du permis « à points » amènerait, pour une large frange des usagers qui en seraient l’objet, soit à l’obligation de continuer malgré tout à user de son véhicule en toute illégalité pour des motifs familiaux ou professionnels impérieux, accompagné d’une hausse des délits de fuite après un accident, soit à s’adonner au trafic des points, l’expérience de ce qui se passe à l’étranger et notamment en France en fait foi…

Une autre piste pourrait être, pour les nouveaux conducteurs, une modulation du permis de conduire à des véhicules d’une puissance très limitée pendant une période à convenir. On peut évidemment se tuer (ainsi que ses passagers) au volant d’une Clio, mais un jeune conducteur  pilotant une BMW risque d’avoir un comportement dicté par l’image sublimée du type de véhicule, surtout aux yeux des copains et copines transportées…Cela pose évidemment pas mal de problèmes, comme l’utilisation du seul véhicule familial, mais il faut savoir ce que l’on veut…

Alors, le permis à point, pour quoi faire ?

Le retrait pur et simple est à exclure. On pourrait imaginer une gradation des peines en fonction du nombre de points perdus en tenant compte cependant des kilomètres parcourus, ou encore une interdiction de circuler pendant certaines heures en fonction des obligations familiales ou professionnelles du délinquant.

Et surtout, pour les fautes particulièrement graves et volontaires, la saisie définitive du véhicule au profit de l’Etat, quel que soit le propriétaire du véhicule impliqué. Cela pourrait conscientiser aussi bien le propriétaire quant au profil de celui à qui il confie ce véhicule, qu’à l’utilisateur qui a toujours l’obligation de restituer le bien dont il a l’usage dans l’état où il l’a reçu, ou sa contrepartie financière. J’entends par fautes particulièrement graves et volontaires une conduite accidentogène (surtout pour les tiers) sur une certaine période de temps ou d‘espace, soit une vitesse que je qualifierais d’aberrante, ou encore un niveau d‘alcoolémie -ou état équivalent- manifestement exagéré.

Cela nécessiterait aussi une définition spécifique aux délits affectant la circulation, de la notion de « faute grave » qui, comme chacun sait, ne peut être opposée qu’à l’auteur de cette faute exclusivement.

Voilà, je ne suis sûrement pas de ceux qui considèrent les transgressions au code de roulage comme mineures, au vu du nombre des victimes annuelles. Je trouve d’ailleurs particulièrement étonnante la diffusion autorisée des emplacements de radars, et j’attends avec impatience des avis semblables par exemple des bureaux de poste faisant l’objet d’une surveillance policière ponctuelle, en guise de mise en garde aux candidats hold-upers….

Jo Moreau

D’ ACCORD  ?  PAS  D’ACCORD  ?? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE  !

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

LES ÉPOUVANTABLES CONSÉQUENCES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE (6)

belgotopia 36

Ceux qui me font l’honneur (et le plaisir) de consulter régulièrement ma page Facebook « belgotopia » peuvent y suivre la rubrique : « Dans l’hallucinante série : les délires climatiques », qui distille à doses homéopathiques la litanie des épouvantables conséquences du réchauffement (changement- dérèglement) climatique qui nous attendent.

Elles décrivent presque toutes un futur aléatoire proche ou lointain, et bien entendu pratiquement toujours rédigées au conditionnel …

Celles-ci émanent soit de médias, soit de revues scientifiques dont on ne peut décemment mettre le sérieux en doute. Et ces études, ne l’oublions pas, sont majoritairement financées par l’argent public, soit le vôtre et le mien.

Les trois cents premières furent rassemblées dans cinq billets, que je vous engage vivement à (re)consulter :

https://belgotopia.com/2017/06/02/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique/

https://belgotopia.com/2018/10/02/les-epouvantables-consequences-du-rechauffement-climatique-2/

https://belgotopia.com/2019/04/02/les-epouvantables-consequences-du-rechauffement-climatique/

https://belgotopia.com/2019/10/08/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-4/

https://belgotopia.com/2020/04/20/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-5/

Mais je comprends que leur consultation puisse être fastidieuse, quoique délassante dans les longues soirées d’hiver. Aussi, j’ai établi mon petit « best of » que voici, soit une étude par cinquante cas. Chacun peut choisir les siens…

  1. La hausse des océans due au réchauffement climatique pourra doter les humains de pieds et mains palmées.
  1. L’inaction devant le réchauffement climatique sera catastrophique, et ceux qui ne mourront pas deviendront cannibales.
  1. Le réchauffement climatique provoque un manque de personnel dans les maisons closes.
  1. Suite au réchauffement climatique, les océans pourraient se mettre à bouillir.
  1. Les races de chiens à nez court menacés par le réchauffement climatique.
  1. Le réchauffement climatique provoquera le dégel de 66 tonnes d’excréments d’alpinistes en Alaska.
  1. Le réchauffement climatique favorise l’invasion de la France par les perruches.

Voici donc les cinquante suivantes, et j’en ai encore un nombre considérable en réserve, car nous sommes soumis à une véritable avalanche de constatations et prédictions terrifiantes, dans une volonté manifeste d’endoctrinement de la population ! La plupart sont largement diffusées, et contribuent grandement au sentiment de peur instillé plus particulièrement parmi les enfants et lycéens. Et l’Histoire nous montre à quel point ces derniers sont manipulables.

Alors, peu importe les mensonges et approximations.

« La blague dans la plupart des départements de biologie universitaire pour les chercheurs qui cherchent du financement est : « comment puis-je lier ma recherche au réchauffement climatique ? » Jim Steele – BS – MS – Biologie de l’environnement –

Et vous aussi, affolez-vous sans réserve !

Jo Moreau.

 

  1. Dévastés par le dérèglement climatique et les pollutions causés par l’Homme, les océans s’apprêtent à déchaîner leur puissance sur l’humanité.

https://www.lalibre.be/planete/environnement/devastes-par-le-dereglement-climatique-et-la-pollution-des-hommes-les-oceans-s-appretent-a-dechainer-leur-puissance-sur-l-humanite-5d84773cf20d5a53ccee3db4?

  1. Le réchauffement climatique pourra provoquer une crise alimentaire mondiale.

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/2019/08/le-giec-predit-une-crise-alimentaire-mondiale-si-rien-nest-fait

  1. Le réchauffement climatique menace internet.

https://www.nationalgeographic.fr/science-innovation/2018/07/le-reseau-internet-est-en-train-de-se-noyer?

  1. Le dérèglement climatique cause d’une invasion de punaises.

https://actu.fr/ile-de-france/salins_77439/sud-seine-marne-une-infestation-punaises-relance-debat-sur-lutilisation-pesticides_27158722.html?

  1. Le réchauffement climatique responsable d’une augmentation des cas de rage.

https://www.journaldemontreal.com/2019/10/11/plus-de-cas-de-rage-du-au-rechauffement?

  1. Le dérèglement climatique va dévaloriser les terres agricoles du sud de l’Europe.

https://www.euractiv.fr/section/climat/news/climate-change-will-dramatically-devalue-farmland-in-southern-europe-eu-agency-reveals/?

  1. Le réchauffement climatique provoquera des inondations annuelles dans des mégapoles dès 2050.

https://www.bfmtv.com/international/rechauffement-climatique-les-previsions-alarmistes-d-un-projet-de-rapport-de-l-onu-1757487.html?

  1. Suite au réchauffement climatique il y aura 143 millions de migrants climatiques d’ici à 2050.

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_montee-des-mers-vers-un-exode-massif-et-sans-retour?id=10320493&

  1. Le réchauffement climatique rend les pommes moins craquantes et plus sucrées.

https://www.lanutrition.fr/les-news/rechauffement-climatique-les-pommes-moins-craquantes-et-plus-sucrees

  1. Le réchauffement climatique causera la mort de 4 milliards d’individus en 2030-2035.

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/biodiversite/climat-a-1-5-degre-de-plus-la-moitie-de-l-humanite-va-mourir-alerte-fred-vargas_3437663.html?

  1. Suite au changement climatique des événements extrêmes qui se produisent une fois par siècle deviendraient annuels.

https://www.lalibre.be/planete/environnement/nouveau-rapport-alarmant-du-giec-des-evenements-extremes-qui-se-produisent-une-fois-par-siecle-pourraient-survenir-une-fois-par-an-5d8b1f19d8ad5878fd64b9f9?

  1. Le réchauffement climatique provoquera la disparition de certaines tortues marines.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/tortue-marine-tortues-marines-caouannes-seront-incapables-adapter-rechauffement-climatique-77908/

  1. Le réchauffement climatique menace l’existence des manchots royaux.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-manchots-royaux-menaces-rechauffement-climatique-14602/

  1. Le réchauffement climatique est trop rapide pour que les animaux s’y adaptent.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-terre-rechauffe-trop-vite-animaux-adaptent-76982/

  1. Les changements climatiques augmenteront la détérioration des routes ces prochaines années.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1341903/changements-climatiques-reseau-routier-bitume-quebec?

  1. Le réchauffement climatique rendra la Terre bientôt inhabitable pour l’homme.

https://www.notre-planete.info/actualites/1441-rechauffement-climatique-Terre-non-retour

  1. Suite au réchauffement climatique des bananiers et des palmiers pousseront dans nos forêts.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_des-palmiers-et-des-dattiers-dans-la-foret-de-soignes?id=10350999&

  1. Suite au dérèglement climatique montée possible du niveau de la mer de 2 mètres d’ici à 2100.

https://www.lci.fr/planete/rechauffement-climatique-le-niveau-de-la-mer-pourrait-augmenter-jusqu-a-2-metres-d-ici-2100-selon-des-scientifiques-francais-inra-ifremer-2135767.html?

  1. Le réchauffement climatique provoquera bientôt des souffrances humaines indicibles.

https://sciencepost.fr/etat-durgence-climatique-il-y-aura-bientot-des-souffrances-humaines-indicibles/?

  1. Le réchauffement climatique ferait rétrécir la taille des guêpes.

https://sciencepost.fr/les-guepes-seraient-en-train-de-retrecir-a-cause-du-rechauffement-climatique/

  1. Le réchauffement climatique pourra causer annuellement 1.5 millions de morts supplémentaires en Inde.

https://sciencepost.fr/en-inde-la-chaleur-pourrait-tuer-15-million-de-personnes-chaque-annee/

  1. Le réchauffement climatique provoquera une baisse de la production mondiale des légumes.

https://sciencepost.fr/les-legumes-seront-ils-de-plus-en-plus-rares-a-cause-du-rechauffement-climatique/

  1. La montée des océans due aux changements climatiques menacera 300 millions de personnes d’ici 2050.

https://www.lesoir.be/257091/article/2019-10-29/300-millions-de-personnes-menacees-par-la-montee-des-oceans-dici-2050?

  1. Le réchauffement climatique causera annuellement des dizaines de milliers de morts dans les villes chinoises.

https://www.firstpost.com/tech/science/global-warming-to-cause-thousands-of-deaths-in-china-mortality-rate-in-women-higher-7122541.html

  1. Le réchauffement climatique menace la survie du poisson-clown.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/poisson-poisson-clown-adieu-nemo-na-pas-capacite-genetique-adapter-76804/#

  1. Le changement climatique entraîne la Terre vers un désastre irréversible.

https://www.lalibre.be/planete/environnement/la-planete-bascule-vers-un-desastre-irreversible-5ddf7a069978e272f93b3cd5

  1. Le réchauffement climatique peut décimer les vers de terre et mettre la planète en péril.

https://www.lci.fr/planete/comment-le-rechauffement-climatique-peut-decimer-les-vers-de-terre-et-mettre-en-peril-notre-planete-2136778.html

  1. Le changement climatique cause un surpoids des chevaux.

https://www.telegraph.co.uk/news/2019/11/29/climate-change-making-horses-fat-causing-abundance-grass-grow/?

  1. Le réchauffement climatique provoquera des accouchements plus précoces.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/environnement/le-r%C3%A9chauffement-climatique-risque-d%C3%A9courter-les-grossesses/ar-BBXGuLW?

  1. Le réchauffement climatique provoquera une montée des eaux bien plus importante et plus rapide que prévu.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/ocean-rechauffement-climatique-montee-eaux-sera-bien-plus-elevee-rapide-prevu-78203/?

  1. Les oiseaux rétrécissent à cause du réchauffement climatique.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/12/04/les-oiseaux-retrecissent-au-fur-et-a-mesure-que-le-climat-se-rechauffe_6021680_3244.html

  1. Le réchauffement climatique provoquera une montée des eaux jusqu’à 1,10 m d’ici 2100.

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/rechauffement-climatique-la-montee-des-eaux-menace-des-regions-entieres_3679113.html?

  1. Le réchauffement climatique menace les cerisiers canadiens.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1161727/cerisiers-climat-danger-fleur

  1. Le réchauffement climatique provoquera la famine en Afrique et en Asie.

https://www.theguardian.com/global-development/2013/apr/13/climate-change-millions-starvation-scientists

  1. Suite au réchauffement climatique les deux tiers des glaciers himalayens vont fondre d’ici 2100.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-himalaya-deux-tiers-glaciers-vont-fondre-ici-fin-siecle-35068/

  1. Le réchauffement climatique provoque une diminution du taux d’oxygène dans les océans.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/12/07/le-taux-d-oxygene-diminue-dans-les-oceans-sous-l-effet-du-rechauffement-climatique_6022023_3244.html

  1. Le réchauffement climatique responsable d’une pénurie de bière.

https://www.vice.com/fr/article/zm95v4/le-rechauffement-climatique-va-causer-une-penurie-de-biere?

  1. Le réchauffement climatique provoquera des vagues de froid en Europe.

https://www.lci.fr/planete/le-changement-climatique-pourrait-entrainer-un-refroidissement-des-temperatures-en-europe-2141753.html?

  1. Le changement climatique pourrait provoquer l’effondrement de l’armée US d’ici 2040.

https://www.vice.com/en_us/article/mbmkz8/us-military-could-collapse-within-20-years-due-to-climate-change-report-commissioned-by-pentagon-says

  1. Le réchauffement climatique est une menace sérieuse pour la santé des enfants.

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/30738-Le-changement-climatique-reelle-menace-future-sante-enfants?

  1. Le changement climatique pourrait causer des épidémies de maladies tropicales en Grande-Bretagne.

https://www.theguardian.com/environment/2015/nov/14/climate-change-tropical-disease-epidemics-britain-dengue-fever

  1. Le changement climatique attire les calmars, les thons et les anchois dans les eaux britanniques.

https://www.theguardian.com/environment/2017/jul/28/climate-change-drawing-squid-anchovies-and-tuna-into-uk-waters

  1. Le réchauffement climatique favorise l’invasion de la France par les perruches.

https://www.lci.fr/planete/l-invasion-des-perruches-en-france-consequence-directe-du-rechauffement-climatique-2136791.html?

  1. Le changement climatique va dévaster l’Afrique.

https://www.theguardian.com/environment/2009/oct/28/africa-climate-change-sir-gordon-conway

  1. Les animaux les plus résistants au monde peuvent être affectés par le réchauffement climatique.

https://www.iflscience.com/plants-and-animals/even-the-worlds-hardiest-animals-may-be-impacted-by-climate-change/?

  1. Le réchauffement climatique aggrave l’enfoncement des villes dans le sol.

https://www.notre-planete.info/actualites/2904-grandes-villes-subsidence-enfoncement-sol

  1. L’influence négative du réchauffement climatique sur les hormones féminines.

https://www.liberation.fr/planete/2020/01/17/l-impact-de-la-pollution-et-du-rechauffement-sur-les-hormones-feminines_1772093

  1. Le réchauffement climatique provoquerait une hausse des décès des 15-34 ans

https://www.futura-sciences.com/planete/breves/augmentation-temperature-climat-hausse-temperatures-augmenterait-deces-15-34-ans-1786/

  1. Le réchauffement climatique pourrait causer de fortes diminutions des populations de poissons.

https://www.theguardian.com/environment/2009/oct/08/climate-change-tropics-fish-food

  1. Le changement climatique responsable de la mort de tortues marines au Mexique.

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_mexique-292-tortues-meurent-victimes-d-une-maree-rouge?id=10404121&

A SUIVRE

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

JUILLET 2020 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)
Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés par ma page facebook « belgotopia ».
Bonne lecture !
Jo Moreau.

 

2 juillet
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est climat-capsule-10-18.03.2019-02.07.2020.jpg
3 juillet
« Un activiste vert de renom s’excuse pour la crise climatique. »
https://belgotopia.com/2020/07/03/mea-culpa-de-lecologiste-michael-shellenberger/?
4 juillet
« L’étendue de la glace arctique de juin 2020 légèrement supérieure à celle de juin 2019 ».
http://www.science-climat-energie.be/2020/07/03/etendue-de-la-glace-arctique-actualisation-juin-2020/?
8 juillet
« Déjà dans le débat sur le climat, certains scientifiques se sont transformés en idéologues. Cette catastrophe menace désormais l’épidémiologie ».
https://belgotopia.com/2020/07/08/un-clerge-scientifique-aux-commandes-de-letat/?
9 juillet
« Ces idées deviennent ainsi une « loi » internationale qui s’applique à tous les gouvernements. Bien plus influentes que certains États, les ONG écologistes sont le véritable moteur des politiques et mesures vertes, mais aussi sociétales, discutées et imposées mondialement par ce que le Général De Gaulle appelait « le grand machin ». » Samuele FURFARI – Docteur en sciences appliquées et ingénieur, il enseigne la géopolitique de l’énergie à l’Université libre de Bruxelles.
https://www.contrepoints.org/2020/07/09/375660-lecologie-punitive-un-pleonasme?
 
Climat : « Une compréhension des changements climatiques au cours des derniers millénaires est cruciale pour l’attribution scientifique du réchauffement actuel et la prévision précise des changements climatiques futurs. Les reconstructions et les simulations de modèles basées sur des proxy qui offrent un aperçu des changements de température passés, cependant, sont soumises à de grandes incertitudes ».
https://phys.org/news/2020-07-reliable-reconstructions-temperature.html?
12 juillet
« La chaleur croissante de nos étés, l’assèchement des cours d’eau, les ouragans plus fréquents, la fièvre jaune et les séismes ont provoqué l’inquiétude ».
New York Times – 19.11.1881
1881 - conséquences chgt climat - ny times 19.11 - 12.07.2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14 juillet
Un article de 2019. La censure de Facebook sous-traitée aux « journalistes-justiciers » de Libération.
https://www.lopinion.fr/edition/politique/checknews-emmanuelle-ducros-lettre-ouverte-a-liberation-facebook-191488?
15 juillet
Climat :  « En utilisant des observations et des simulations de modèles, nous avons démontré que l’augmentation des températures dans le Pacifique et l’Atlantique était le principal moteur du réchauffement rapide de l’Arctique au début du XXe siècle. ». Hiroki TOKINAGA – PhD – Professeur Université Kyushu –
https://www.pnas.org/content/114/24/6227?
 
Incroyable article sur « Futura Sciences »… Le rédac’chef sera-t-il rappelé à l’ordre ? 🙂 🙂 🙂
https://www.futura-sciences.com/planete/breves/grande-barriere-corail-video-vie-sous-marine-prospere-malgre-rechauffement-oceans-2877/?
16 juillet
Climat : « Même si les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté par rapport à l’échelle de temps à court terme, nous constatons toujours que de nombreux emplacements individuels pourraient subir un refroidissement ou un manque de réchauffement à cette échelle de temps à moyen terme en raison de la variabilité interne (…) Nous constatons que, même à moyen terme, une grande partie du globe pourrait éventuellement ne pas encore connaître de tendance au réchauffement en raison de la variabilité interne » . Nicola MAHER –  PhD – Max-Planck-Institute for Meteorology  Hamburg.
https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/ab7d02/meta?
 
climat capsule 13 - 28.03.2019 + 16.07.2020
 
L’Agence Française de Presse veillera à la pensée correcte qui sera autorisée en Belgique.
https://plus.lesoir.be/312981/article/2020-07-14/lafp-chassera-les-fake-news-belges-pour-facebook?
17 juillet
Climat : « Pour la Chine dans son ensemble, la période chaude la plus longue des 2000 dernières années s’est produite entre le 10e et le 13e siècle ». Zhixin HAO – Université de l’Académie chinoise des sciences, Pékin – Institut des sciences géographiques.
https://link.springer.com/article/10.1007/s11442-020-1718-7?
20 juillet
Climat : « Un scénario longtemps redouté dans lequel le réchauffement climatique fait fondre le pergélisol arctique, et libère suffisamment de gaz à effet de serre pour accélérer le réchauffement et provoquer une catastrophe, ne se produira probablement pas ». Jeff SEVERINGHAUS – PhD – Géosciences – Professeur Scripps Institution of Oceanography – University of California San Diego.
https://scripps.ucsd.edu/news/climate-destabilization-unlikely-cause-methane-burp?
22 juillet
 » Les épisodes rapides d’élévation du niveau de la mer sur la côte nord-est de l’Amérique du Nord au 18e siècle ont une cause naturelle (…) Au 18ème siècle, ils étaient légèrement plus lents, mais toujours beaucoup plus rapides que ce à quoi on pouvait s’attendre pour le petit âge glaciaire, en partie parce que l’Arctique était relativement chaud au 18ème siècle. » . Roland GEHRELS – PhD – Géologue – Professeur et chef de département Géographie physique Université de York.
https://www.eurekalert.org/pub_releases/2020-02/uoy-ssr022820.php?
Climat : « Un nouveau modèle d’extinction prévue de l’ours polaire n’est pas scientifiquement plausible ». Susan CROCKFORD – PhD – Paléozoologue – ex Professeur adjoint d’Anthropologie University of Victoria (Canada).
https://polarbearscience.com/2020/07/20/new-model-of-predicted-polar-bear-extinction-is-not-scientifically-plausible/?
23 juillet
Climat : « En fin de compte, l’alarmisme climatique est puissant car il est devenu la religion alternative pour les personnes prétendument laïques ».
https://belgotopia.com/2020/07/23/shellenberger-celui-par-qui-le-scandale-arrive/?
24 juillet
climat capsule 18 - 24.04.2019 + 24.07.2020
25 juillet
Climat : « La mer Méditerranée était 2°C plus chaude que les autres températures moyennes de l’époque pendant l’Empire Romain, et fut la période la plus chaude des 2000 dernières années ». Giulia MARGARITELLI – PhD – Paléoclimatologie –  Research Institute for Geo-Hydrologic Protection.
https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-8555871/Mediterranean-Sea-3-6-F-hotter-Roman-Empire-study-claims.html?
27 juillet
Le professeur Erpicum vient malheureusement de décéder
climat capsule 53
29 juillet
Climat : Sur l’importance et la fréquence des incendies de forêt en Sibérie dans les siècles passés.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5618805/?
 
Climat : Pour une meilleure compréhension des émissions du CO2 naturel.
« Il semble que nous construisions des modèles climatiques basés sur une compréhension erronée des raisons pour lesquelles le carbone organique reste dans le sol, et comment les microbes le consomment. ». Johannes LEHMANN – Professeur Cornell University – Soil and crop sciences.
https://phys.org/news/2020-07-soil-ease-atmospheric-carbon-dioxide.html?
 
Climat : « Le problème n’est pas avec le climat, mais avec les modèles informatiques conçus pour prévoir son comportement. (…) Les efforts pour imputer des événements météorologiques spécifiques au réchauffement climatique, qui sont maintenant très en vogue, sont remplis d’erreurs. » . Doug M SMITH – Climatologue Met Office Hadley Center, Exeter –
https://www.sciencemag.org/news/2020/07/missed-wind-patterns-are-throwing-climate-forecasts-rain-and-storms?
31 juillet
« Plusieurs paramètres peuvent influencer la température moyenne de nos contrées et rien ne justifie le rôle majeur attribué au CO2.. ».
https://www.science-climat-energie.be/2020/07/31/quest-ce-qui-influence-le-plus-la-temperature-en-belgique/?
« Un des arguments les plus fréquemment cités par les partisans de la responsabilité humaine dans les changements climatiques, consiste à constater que jamais dans l’histoire de la Terre, ces changements n’avaient été aussi rapides. Des études relativement récentes contredisent cette affirmation. ».
https://belgotopia.com/2020/07/31/des-modifications-climatiques-rapides-dans-le-passe-2/?
 
VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.
 
BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :
https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/
 

LA CROISADE CLIMATIQUE DU PAPE FRANCOIS

 

PapePortrait

Une nouvelle fois, le Très Saint Père s’est exprimé sur le climat. Déjà en 2015, son encyclique « Laudato Si » consacrée à « la sauvegarde de la maison commune » par la promotion d’une « écologie intégrale » (1), montrait son ralliement inconditionnel aux thèses et recommandations prônées par le GIEC. Elle impliquait la responsabilité humaine dans les dérèglements climatiques et la détérioration du milieu naturel, et ce en opposition avec la volonté divine.

Cette encyclique avait inspiré au regretté professeur Istvan Marko, une « lettre ouverte au Pape » (2). Celle-ci mettait en lumière le fait que la mise en application des recommandations initiées par le GIEC et défendues par Sa Sainteté frappera prioritairement et durement les populations pauvres à travers le monde.

Le 1 septembre 2019, le Souverain Pontife remet cela dans un « message à l’occasion de la journée mondiale de prière pour les soins de la création » (3). Cette nouvelle implication du Vatican auréolant une hypothèse scientifique d’un voile spirituel débouchera-t-elle dans un futur proche à la condamnation des hérétiques climatiques par l’Eglise, comme cela est déjà le cas dans la société civile ?

Que trouvons-nous dans ce message, rappel de « l’écologie intégrale » prônée par l’encyclique de 2015 ?

« (…) Tout est cher aux yeux de Dieu, qui offre la création aux hommes et aux femmes comme un cadeau précieux à préserver. (…) La détérioration (de l’environnement) s’est accentuée au cours des dernières décennies : la pollution constante, l’utilisation continue de combustibles fossiles, l’exploitation agricole intensive et la déforestation font monter les températures mondiales au-dessus des niveaux inoffensifs. L’augmentation de l’intensité et de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes et la désertification des sols causent d’énormes difficultés aux plus vulnérables d’entre nous. La fonte des glaciers, la rareté de l’eau, la négligence des bassins hydrographiques et la présence considérable de plastique et de microplastiques dans les océans sont également préoccupants et témoignent de la nécessité urgente d’interventions qui ne peuvent plus être différées. Nous avons provoqué une urgence climatique qui menace gravement la nature et la vie elle-même, y compris la nôtre. (…) Le moment est venu de se repentir. (…) À cet égard, le prochain Sommet de l’ONU sur l’action pour le climat revêt une importance particulière. Les gouvernements auront la responsabilité de faire preuve de la volonté politique nécessaire pour prendre des mesures drastiques afin d’obtenir le plus rapidement possible des émissions nettes de gaz à effet de serre et de limiter l’augmentation moyenne de la température mondiale à 1,5 degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels, avec les objectifs de l’accord de Paris ».

Le message papal, nouveau copier-coller presque intégral des thèses du GIEC, y compris les plus controversées, met également une nouvelle fois en lumière l’amalgame entre d’une part le débat sur le réchauffement climatique, et d’autre part la lutte contre la pollution dans un package « all inclusive ». Ainsi, quiconque qui conteste tout ou partie des causes et conséquences présumées du prétendu changement climatique, est de ce fait automatiquement cloué au pilori comme complice des dommages causés par une pollution envahissante.

Le plus préoccupant, toutefois, est qu’il semble très mal conseillé. Fin août, embrayant sur des déclarations très populistes mais très peu scientifiques, il avait qualifié l’Amazonie de « poumon vital pour notre planète ». (4)

Il était également important d’embrayer sur l’engagement climatique des jeunes, aujourd’hui animé par une nouvelle Bernadette Soubirous, et montrer que leur combat est également celui du Pape : « De nombreux jeunes du monde entier se font entendre et demandent des décisions courageuses. (…)  Nous leur devons de vraies réponses, pas des mots vides, des actions, pas des illusions ».

Le caractère prophétique des manifestations climatiques est ainsi restauré… (5)

« Un nouveau discours religieux prend forme, non plus pour s’adapter aux valeurs séculières, mais pour redonner un fondement sacré à l’organisation de la société – en la changeant si nécessaire. » (Gilles Kepel, La revanche de Dieu)

 

Jo Moreau

(1) http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html

(2) https://belgotopia.com/2015/08/11/lettre-ouverte-au-pape-sur-le-climat/

(3) http://w2.vatican.va/content/francesco/en/messages/pont-messages/2019/documents/papa-francesco_20190901_messaggio-giornata-cura-creato.html

(4) https://www.liberation.fr/depeches/2019/08/25/amazonie-le-pape-inquiet-pour-le-poumon-vital-de-la-planete_1747171

(5) https://belgotopia.com/2018/11/28/le-2-decembre-defilez-pour-le-climat-et-repentez-vous/

 

 

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ? VOS COMMENTAIRES (COURTOIS) SONT BIENVENUS.

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

LES CLIMATO-SCEPTIQUES, DES DEVIATIONNISTES CORROMPUS ?

belgotopia 41

Dans le titre de ce billet, je reprends le terme générique de « climato-sceptique », étiquette privilégiée par les tenants du GIEC qui pointent d’un doigt accusateur cette pincée d’hérétiques criminels qui -selon eux- nient l’existence d’un réchauffement climatique, ou qui s’interrogent sur la réalité d’un  dérèglement climatique catastrophique qui menacerait notre planète.

Pourtant, la grande majorité de ces dissidents ne conteste pas la réalité d’un réchauffement global, aussi j’ai toujours privilégié le terme de GIECosceptique, qui qualifie plus correctement un nombre important de scientifiques et d’observateurs qui contestent tout ou partie des conclusions de cet organisme onusien.

Ces méprisables déviationnistes sont régulièrement confrontés aux accusations stéréotypées destinées à les discréditer. Les plus fréquemment rencontrées sont :

  • D’être ou d’avoir été employé directement par des firmes du secteur pétrolier ou minier, ou d’avoir bénéficié de subventions de ces lobbies dans le cadre de leurs recherches.
  • D’avoir défendu l‘innocuité du tabagisme,
  • D’être assimilés aux défenseurs de la théorie de la Terre plate,
  • D’être des manipulateurs, ou coupables de fraude caractérisée,
  • De ne pas être climatologues,
  • D’être créationnistes, ultra-conservateurs, négationnistes, et plus récemment dénialistes.
  • De ne pas avoir publié d’article dans une revue à comité de lecture,
  • D’ignorer le consensus rassemblant 97% (et maintenant 99%) de scientifiques.
  • Etc…

Ces accusations « clé sur porte » sont brandies par les détenteurs sourcilleux de la Vraie Vérité climatique prônée par le GIEC , plus avides d’attaques « ad hominem », destinées à disqualifier la personne à défaut d’argumenter sur les idées qu’elle défend.

Leurs accusations sont d’ailleurs fréquemment soit très imprécises ou exprimées au conditionnel, soit fermement démenties par ceux-là même qui ont été mis au pilori. Elles sont véhiculées par des sites censés démontrer les implications financières plus que suspectes tels que Desmogblog ou encore SourceWatch. Je dois avouer qu’au début de mon intérêt pour l’évolution du climat, j’ai été sensible à certains de ces arguments, au point d’écarter de mes listes les scientifiques qui paraissaient trop impliqués notamment avec les lobbies des énergies fossiles.

Jusqu’au jour où j’ai décidé d’ignorer les antécédents professionnels ou les convictions personnelles de l’intervenant, mais de prendre uniquement en considération l’opinion qu’il exprime ou la théorie qu’il développe dans le domaine climatique.

Depuis, je m’accroche à cette position. Comme je l’ai écrit par ailleurs, le fait qu’un scientifique porte des caleçons roses ou qu’il lise la Semaine de Suzette m’importe peu.

Un de mes correspondants l‘a explicité bien mieux que je n’aurais pu le faire :

« (…) Une chose ne doit être contestée que pour elle-même et non pour quoi que ce soit d’autre, donc pas pour les choix politiques, amicaux ou financiers, fussent-ils suspects (mais non coupables) de collusion avec le sujet du discours. Et donc que monsieur X touche du blé d’un lobby peut évidemment nous rendre suspicieux quant à ses intentions et de celles du lobby. Cela étant dit, que des pétroliers me paient pour ma bonne gueule ou pour que je dise que 1+1=2, cela ne change rien au fait que 1+1=2. Même si l’archétype émotionnel populaire se conforte dans le romanesque que « les pétroliers » sont « tous des salauds ».

Effectivement, tout scientifique est payé par quelqu’un dans le cadre de son activité, que ce soit par l’industrie privée, par un gouvernement ou par une ONG. Et pourrait être soupçonné de défendre les intérêts de l’un ou de l’autre par intérêt personnel, par idéologie ou simplement pour sauvegarder son avenir professionnel. Qu’une grande partie des géologues, par exemple, travaillent ou aient été consultés par des sociétés minières ou pétrolières, et non par des fabriques de conserves de petits pois, me parait d’une évidence aveuglante. Ils n’en sont pas pour autant automatiquement corrompus, et cela ne peut remettre leur compétence en question, -ces sociétés n’étant pas réputées employer des nullités-. Cette proximité professionnelle ne les disqualifie pas d’office, contrairement à ce que certains voudraient nous forcer à croire par leurs condamnations irrévocables …

L’opinion d’un scientifique qui travaille pour l’industrie, fut-elle pétrolière, n’est pas plus sujette à caution que celle d’un autre scientifique qui publie dans le cadre d’une ONG environnementaliste.

Car on oublie trop souvent que des ONG telles que Greenpeace ou le WWF sont également des lobbies, parmi les plus influents dans le monde politique et médiatique, et idéologiquement très orientés.

On reproche aussi à une majorité de ces empêcheurs de réchauffer en rond de n’être pas climatologues.

Faut-il rappeler que la climatologie, qui n’est pas une science exacte, se nourrit de pratiquement toutes les disciplines scientifiques, depuis l’astrophysique jusqu’à la géologie, en passant par les mathématiques (statistiques et modélisations), l’océanographie, la glaciologie, la physique, la chimie, la volcanologie, l’Histoire et la paléoclimatologie et j‘en passe… Les implications du débat climatique intéressent également la philosophie, l’économie, et bien entendu la politique.

Parmi les 2500 collaborateurs du GIEC, une partie seulement sont des scientifiques, parmi lesquels bien peu sont climatologues (moins d’une centaine dit-on). Les autres sont issus des spécialités énumérées ci-dessus. Faut-il également les disqualifier ?

Al Gore, Yann-Arthus Bertrand, Nicolas Hulot, Alain Hubert, Leonardo Di Caprio ou Greta Thunberg entre beaucoup d’autres ne sont pas censurés par nos médias sous prétexte qu’ils ne sont pas climatologues…

Quant au fait que beaucoup de GIECosceptiques n’aient pas publié dans des revues à comité de lecture, ils ne sont pas les seuls. Certains scientifiques ont renoncé à publier dans ces revues. Un des plus récents n’est autre que Randy Schekman, récent prix Nobel de Médecine.

Il déclare que son équipe n’enverra plus de document de recherche à Nature, Science ou au groupe Cell dans la mesure où ces revues à comité de lecture faussent le processus scientifique, et constituent une tyrannie qui doit être brisée.

Il accuse ces revues de sélectionner les études qu’elles publient, par exemple en fonction du fait que ces articles soit « représentent la bonne science, ou parce qu’ils sont provocateurs ». D’autres chercheurs de son laboratoire émettent un avis semblable, mais reconnaissent que sans ces articles, ils auraient des problèmes pour ouvrir les bonnes portes dans leur carrière future, ou pour l’obtention de crédits de recherche.

Par ailleurs, les mails du « Climategate » ont révélé les pressions exercées visant à disqualifier les revues qui accueilleraient des études contraires aux conclusions du GIEC.

On cite aussi l’affirmation selon laquelle « la grande majorité des scientifiques approuvent les conclusions du GIEC » dans un prétendu consensus.

Comme le dit John Brignell, la notion même de consensus est une terminologie politique, pas scientifique. Beaucoup des idées novatrices en matière de sciences ont été imposées par un seul individu contre un consensus rassemblant ses pairs. Qu’on pense à Galilée, Copernic, Hutton, Wegener, Einstein, Lemaître et combien d’autres… La société scientifique est semblable à toute société humaine : elle déteste voir bousculer ses certitudes.

En tout état de cause, les GIECosceptiques dans leur ensemble se sont manifestement penchés personnellement sur le problème et ont émis un avis sur la question, contrairement à la grande majorité des signataires de consensus et autres manifestes, qui se rallie aveuglément et en toute confiance au prétendu consensus, dans un domaine où toute contestation est étouffée, sinon dénigrée.

Voilà quelques unes des positions auxquelles je m’accroche au gré des discussions. Car il est tout de même interpellant de constater qu’après plusieurs années de bourrage de crâne, une grande partie de l’opinion publique en soit arrivée au réflexe pavlovien d‘impliquer automatiquement les activités humaines aux prétendus « dérèglements » ou réchauffements climatiques, sans qu’il ne soit même plus nécessaire de le mentionner.

Jo Moreau.

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

GIEC : La primauté du politique sur le scientifique

belgotopia (22)

 

Donna Laframboise est une journaliste d’investigation engagée dans la contestation du GIEC, de son fonctionnement et de ses conclusions.

Dans un article d’octobre 2018 (1), elle revient sur le récent « résumé pour les décideurs » émis par cette annexe onusienne, rédigé comme chaque fois sous le contrôle et la censure des représentants des gouvernements représentés à l’ONU. Ces réunions se passent à huis-clos. La presse en est exclue ce qui ne semble pas troubler les journalistes outre mesure, puisqu’ils diffuseront très largement cette version expurgée du rapport complet.

Ce type de fonctionnement a déjà été dénoncé à de multiples reprises, y compris par des scientifiques ayant pris part à ces réunions (2), et confirme s’il en était encore besoin le caractère majoritairement politique et non scientifique de cet organisme.

Cela fut déjà clairement démontré notamment par Drieu Godefridi dans son essai : « Le GIEC est mort, vive la science » (éditions Texquis), au titre malheureusement trop optimiste.

Dans l’intitulé « Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Changement climatique », le terme INTERGOUVERNEMENTAL prend ainsi tout son sens.

Voici la traduction « maison » de cet article.

Jo Moreau

 

GIEC: Est-il acceptable que des définitions déterminées pour des raisons politiques remplacent celles écrites par de vrais scientifiques?

Début octobre 2018, les médias ont annoncé l’arrivée d’un nouveau rapport préparé par le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’évolution du Climat (GIEC). Mais ce document de 1 200 pages n’a toujours pas été officiellement publié.

A sa place, les journalistes se sont appuyés sur un résumé de 34 pages « à l’intention des décideurs », ce qui en fait l’un des documents les plus étranges que vous ayez jamais rencontrés. Normalement, après avoir écrit un rapport, un résumé précis censé en extraire l’essentiel est rédigé. Après avoir rendu public le rapport et le résumé, ils passent à autre chose.

Pas le GIEC. Son site Web indique que 16 pages de modifications ont été apportées à l’évaluation scientifique et technique afin « d’assurer la cohérence avec le résumé approuvé pour les décideurs ».

Étonnamment, dans cette ultime étape, les définitions de termes clés ont été modifiées. Les auteurs – que la BBC a récemment qualifiés de « scientifiques de haut niveau du monde entier » – avaient défini le « réchauffement planétaire » d’une manière précise. Ils en ont choisi les termes, il faut le présumer, avec soin et après délibération. À leur avis, ce concept était correctement défini comme suit:

Augmentation de la température moyenne globale de surface (GMST) sur une période de 30 ans, par rapport à 1850-1900, sauf indication contraire. Pour les périodes de moins de 30 ans, le réchauffement climatique fait référence à la température moyenne estimée sur les 30 années centrée sur cette période plus courte, en tenant compte de l’impact des fluctuations ou des tendances de la température au cours de ces 30 années. Page 25 (3)

Mais la page 16 de la liste des modifications nous indique que le texte ci-dessus est en train d’être remplacé. La version officielle du rapport dira quelque chose de différent:

L’augmentation estimée de la température moyenne globale de surface (GMST) est calculée en moyenne sur une période de 30 ans, ou la période de 30 ans centrée sur une année ou une décennie donnée, exprimée par rapport aux niveaux préindustriels, sauf indication contraire. Pour les périodes de 30 ans qui s’étendent sur les années passées et à venir, on suppose que la tendance actuelle au réchauffement pluriannuel se poursuit. [gras : texte ajouté]

Je ne suis pas une scientifique qualifiée dans ces questions, je ne suis donc pas en mesure de peser et de mesurer toute la portée de cette nouvelle définition. Mais il apparaît immédiatement évident qu’une hypothèse explicite y a été intégrée, que les scientifiques avaient choisi de ne pas évoquer.

Les définitions du glossaire d’autres concepts clés sont également modifiées : voir pages 15-16 (4) :

  • Température moyenne globale de la surface
  • Température moyenne globale de l’air en surface
  • Elimination du dioxyde de carbone
  • Atténuation (du changement climatique)
  • Emissions négatives

La science perd. La politique gagne. C’est ainsi que les choses fonctionnent au GIEC.

 Étape 1: les experts rédigent un rapport

Étape 2: les experts rédigent un résumé

Étape 3: des tiers (des non-experts tels que des avocats et des diplomates représentant des pays reconnus par  l’ONU) assistent à des réunions secrètes, interdites aux médias, où le résumé est réécrit.

Étape 4: ces mêmes tiers votent pour «approuver» leur réécriture, lui donnant ainsi le statut officiel

Étape 5: la réécriture est publiée dans le monde entier lors d’une conférence de presse – voilà le résumé à l’intention des décideurs

Étape 6: les fonctionnaires revoient l’original du document complet et apportent des modifications d’une valeur de 16 pages.

 

Beaucoup de ces modifications pourraient être présentées comme étant sans importance. Mais si rien d’important ne s’y passe, pourquoi ces réunions sont-elles tenues secrètes ?

Plus précisément : sur quelle planète est-il possible que des définitions imposées pour des raisons politiques remplacent celles écrites par de vrais scientifiques ?

En tant qu’auteur de deux ouvrages sur le GIEC, j’ai passé des années à essayer d’expliquer que cette organisation absurde avait été conçue pour fonctionner de cette manière et ce, depuis 30 ans. Cela ne devrait jamais être confondu avec un organisme scientifique.

Donna Laframboise

 

 

(2) https://belgotopia.com/2014/06/24/la-primaute-du-politique-dans-les-rapports-du-giec/

(3) https://report.ipcc.ch/sr15/pdf/sr15_glossary.pdf

(4) https://report.ipcc.ch/sr15/pdf/sr15_spm_approved_trickle_backs.pdf

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/