AVRIL 2021 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)

Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés sur ma page facebook : « belgotopia ». Peut servir également de piqûre de rappel pour les abonnés…

Bonne lecture !

Jo Moreau.

2 avril

« Une température froide sans précédent de -111°C a été mesurée au sommet d’un nuage d’orage violent dans le Pacifique par un satellite en orbite autour de la Terre et est la mesure la plus froide connue de la température des nuages d’orage. (…) Nous avons constaté que ces températures vraiment froides semblent devenir plus courantes ». Simon PROUD – Chercheur à l’Université d’Oxford et au National Center for Earth Observation.

https://phys.org/news/2021-03-coldest-cloud-temperature-satellite.html?

Le GIEC d’avant le GIEC…:

« La face entière de la Terre porte aujourd’hui l’empreinte de la puissance de l’homme. Cette influence s’exerce même sur le climat : en gérant convenablement son environnement, l’humanité pourra  modifier les influences du climat qu’elle habite et en fixer pour ainsi dire la température au point qui lui convient » .

« Les Epoques de la Nature » – Buffon 1778.

4 avril

Climat : « Des scientifiques américains et européens ont annulé un vol d’essai en ballon, dans le cadre d’une expérience controversée de géo-ingénierie solaire visant à refroidir artificiellement la planète ».

https://phys.org/news/2021-04-controversial-flight-aimed-cooling-planet.html?

10 avril

« Les lois de la physique sont sans appel (…) Le CO2 est sans effet sur le climat ». J.VAN VLIET -Master in Engineering and Master in Sciences –

https://www.science-climat-energie.be/pourquoi-leffet-du-co2-sur-le-climat-est-exclu-par-la-physique/?

Henri-Pierre Orsini, dirigeant de Arcelor-Mittal, ne laisse pas de s’étonner que l’on s’intéresse autant au dioxyde de carbone. C’est contre un autre gaz, le monoxyde de carbone, que lui et ses collègues se battent depuis des décennies. Libéré lors de la production d’acier si l’apport d’oxygène est insuffisant, inodore, il asphyxie imperceptiblement ceux qui le respirent. « Les temps changent », ironise Henri-Pierre Orsini, qui doit aujourd’hui se soucier du dioxyde de carbone ignoré jadis puisque jugé sans danger.

https://www.lemonde.fr/climat/article/2021/04/10/climat-les-fausses-promesses-des-technologies-de-captage-du-carbone_6076305_1652612.html?

12 avril

« Les épouvantables conséquences du réchauffement climatique »

https://belgotopia.com/2021/04/12/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-7/?

13 avril

Le prince Philip d’Edimbourg était ce qu’on appelle un « climato-sceptique ». (via Climate change dispatch).

https://www.spectator.com.au/2021/04/prince-philip-climate-sceptic-already-spinning-in-his-grave/?

« Des incohérences existent entre divers satellites et les données radar en raison des différentes méthodes de détection et des algorithmes utilisés pour traiter les informations brutes ». Juan HUO et Daren Lyu – Institut de physique atmosphérique – Académie chinoise des sciences.

https://phys.org/news/2021-04-differences-cloud-height-satellites-ground-based.html?

« Certaines régions proches de l’Antarctique se refroidissent même sous le changement climatique. (…) Les modèles climatiques actuels surestiment l’élévation future du niveau de la mer (…) Le nouveau modèle réduit de 25% l’élévation mondiale prévue du niveau de la mer au cours des 100 prochaines années ». René VAN WESTEN et Henk DIJKSTRA – Professeur faculté des sciences Université d’Utrecht.

https://advances.sciencemag.org/content/7/15/eabf1674?

14 avril

« Tout au long de la dernière période glaciaire, le climat a changé à plusieurs reprises et rapidement au cours des événements dits Dansgaard-Oeschger, où les températures du Groenland ont augmenté entre 5 et 16 degrés Celsius en quelques décennies. Lorsque certaines parties du système climatique ont changé, d’autres parties du système climatique ont suivi comme une série de dominos basculant successivement. » Emilie CAPRON et la professeure agrégée Sune Olander Rasmussen – Section de physique de la glace, du climat et de la Terre – Institut Niels Bohr, Université de Copenhague.

https://www.nature.com/articles/s41467-021-22241-w?

« Nous avons présenté des preuves claires d’une relation empirique récurrente entre ENSO (El Niño – Southern oscillation) et la fin des cycles solaires.(…) Nous voulons ouvrir une discussion scientifique plus large sur le couplage entre le soleil la Terre et son environnement.(…) Evaluer la complexité de la connexion Soleil-Terre, en accordant une attention particulière à la relation entre les rayons cosmiques entrants et les nuages et les précipitations au-dessus de nos océans. ENSO est le plus grand mode de variabilité atmosphérique entraînant des événements météorologiques extrêmes ». Robert J LEAMON – Goddard Planetary Heliophysics Institute, University of Maryland-Baltimore County,

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1029/2020EA001223?

15 avril

« Les bactéries des eaux profondes dissolvent les roches contenant du carbone, libérant un excès de carbone dans l’océan et l’atmosphère. Les résultats permettront aux scientifiques de mieux estimer la quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre. Jake BAILEY – Professeur associé au Département des sciences de la Terre et de l’environnement – Université du Minnesota.

https://www.sciencedaily.com/releases/2021/04/210412194220.htm?

16 avril

Climat : « Le réchauffement actuel est un changement important – et certains affirment qu’il pourrait produire un point de basculement climatique – mais la Terre a subi des changements plus importants dans le passé et la vie a continué ». Jasper KIRKBY – Physicien – Chercheur au CERN.

https://jlduret-ecti73.over-blog.com/2021/04/jasper-kirkby-chercheur-au-cern-le-climat-de-la-terre-est-fondamentalement-stable.html?

18 avril

climat capsule 33 12.02.2018 + 18.04.2021

20 avril

xxx - auto elec 60

« Quand l’Histoire exhume des filières qui furent autrefois abandonnées.

Les cours d’eau et les rivières émettent de grandes quantités de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, le flux peut être plus important qu’on ne le pensait auparavant ». Lluis Gomez-Gener – École polytechnique fédérale de Lausanne.

https://phys.org/news/2021-04-streams-rivers-emit-carbon-dioxide.html?

21 avril

« Quelques économistes, banquiers, bureaucrates et alarmistes soigneusement sélectionnés se sont réunis pour parler d’une « solution du marché à la crise climatique ».

https://belgotopia.com/2021/04/21/enthousiasme-financier-pour-la-lutte-climatique/?

22 avril

Et revoilà la « Journée de la Terre »…

https://belgotopia.com/2020/04/22/la-journee-de-la-terre-2020/?

23 avril

Sur le « réchauffement global » : « Le bon sens de tout un chacun doit ou devrait nous inciter à réfléchir et se demander comment quelques dixièmes de degrés peuvent engendrer une telle peur dans nos populations. Apprenons à réfléchir en terme local basé sur les observations et non sur base de modèles fondés sur des hypothèses, invérifiables. ». Alain PREAT, Professeur émérite de l’Université Libre de Bruxelles.

https://www.science-climat-energie.be/2021/04/23/ces-quelques-dixiemes-de-degres-qui-nous-font-peur/?

Y a-t-il augmentation des catastrophes naturelles ? La réponse est NON !

https://www.science-climat-energie.be/wp-content/uploads/2021/04/lettre-16-18-mars-_compressed.pdf?

26 avril

Climat : Le réchauffement climatique faisait déjà débat au … XVIII e siècle !

http://www.slate.fr/lien/41499/climat-debat-18-siecle?

28 avril

Climat : « Nous convenons que le globe se réchauffe, mais à quelle vitesse il augmentera dans les 20 à 50 prochaines années n’est pas convenu. Les modèles prédictifs n’ont produit aucun consensus, divisant plutôt les scientifiques en deux camps ». Uwe BRAND – Professeur en sciences de la Terre – Université Brock (Ontario).

https://phys.org/news/2021-04-climate-debate-disparity.html?

30 avril

« Un bel exemple d’incohérence : l’interdiction de voitures émettrices de gaz à effet de serre (GES) conduit à l’augmentation importante de génération d’électricité thermique émettrice de ces gaz abhorrés.(…) Outre les problèmes d’infrastructures et d’approvisionnement d’énergie électrique, la disponibilité des matériaux nécessaires à la fabrication des batteries est également problématique ». Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More, Président Pôle Energie, Climat, Environnement.

https://www.science-climat-energie.be/2021/04/30/de-linterdiction-de-vendre-des-vehicules-neufs-personnels-a-essence-ou-au-diesel/?

Climat : « « Toute augmentation supplémentaire de CO2 (anthropique) ne peut pas conduire à une absorption de rayonnement sensiblement plus forte, et par conséquent ne peut pas affecter le climat de la Terre .» L’effet d’une augmentation anthropique du CO2 sur le climat de la Terre est assez négligeable ». Dieter SCHILDKNECHT – Professeur de physique à l’ Université de Bielefeld, affilié à l’Institut Max Planck de Munich. (Via NoTricksZone)

https://arxiv.org/pdf/2004.00708.pdf?

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

MARS 2021 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)

Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés sur ma page facebook : « belgotopia ». Ou une piqûre de rappel pour les abonnés…

Bonne lecture !

Jo Moreau.

2 MARS

Record de chaleur pour un 2 mars à Bruxelles.

Le 2 mars 1928, on a relevé 18.2°C à Bruxelles.

3 MARS

« Les tempêtes tropicales sont associées à d’énormes quantités d’énergie, et ces ouragans spatiaux doivent être créés par un transfert exceptionnellement important et rapide d’énergie éolienne solaire et de particules chargées dans la haute atmosphère de la Terre. Le plasma et les champs magnétiques dans l’atmosphère des planètes existent dans tout l’univers, donc les résultats suggèrent que les ouragans spatiaux devraient être un phénomène répandu ». Mike LOCKWOOD, spécialiste de l’espace à l’Université de Reading.

https://phys.org/news/2021-03-space-hurricane.html

9 MARS

Climat : « Les modèles plus récents avec une « sensibilité climatique » élevée – c’est-à-dire qu’ils prédisent un réchauffement global beaucoup plus important à partir des mêmes niveaux de dioxyde de carbone atmosphérique que les autres modèles – ne fournissent pas un scénario plausible du climat futur de la Terre. ». Chenggong WANG – Sciences atmosphériques et océaniques – Princeton university.

https://phys.org/news/2021-03-high-climate-sensitivity-plausible.html?

Le climat et l’endoctrinement des jeunes.

https://belgotopia.com/2021/03/09/le-climat-et-lendoctrinement-des-jeunes/?

12 MARS

Climat : « Il semblerait qu’une grande partie du réchauffement global, qui ne peut être nié, soit donc causé par d’autres facteurs que le taux de CO2 atmosphérique. L’effet de chaleur urbain jouerait un rôle plus important qu’on ne le pense ».

https://www.science-climat-energie.be/2021/03/12/chaleur-urbaine-et-temperature-globale/?

14 MARS

« L’Australie a enregistré son été le plus humide et le plus frais depuis au moins cinq ans ».

https://phys.org/news/2021-03-wettest-summer-yearsbut-la-nina.html?

Climat : « Si certaines zones arides peuvent s’étendre, les modèles climatiques ne prévoient pas qu’il y aura une expansion mondiale spectaculaire et rapide des zones arides ». Kaighin McColl, professeur adjoint de sciences de la Terre et des planètes et de science et génie de l’environnement à Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences (SEAS).

https://www.seas.harvard.edu/news/2021/03/climate-change-may-not-expand-drylands?

17 MARS

« Tous les glaciers du Groenland oriental fondent rapidement (…) On peut dire que les glaciers norvégiens sont confrontés à la possibilité d’un effondrement c atastrophique ». Rochester Democrat – 17.12.1939 (via Real Climate Science).

1939 dec 17 - 17.03.2021

18 MARS

Climat : « Nous avons cette vision vraiment rare d’une période chaude dans le passé qui était sans doute la période où il faisait plus chaud que le présent dans l’Arctique ». Sarah CRUMP – Institut de recherche arctique et alpine (INSTAAR). – Laboratoire de paléogénomique de l’Université de Californie à Santa Cruz.

https://phys.org/news/2021-03-arctic-lush-green.html?

Climat : « La calotte glaciaire au sommet du Groenland – qui contient suffisamment d’eau gelée pour submerger les villes côtières du monde entier – a fondu au sol au moins une fois au cours du dernier million d’années malgré des niveaux de CO2 bien inférieurs à ceux d’aujourd’hui ». Paul BIERMAN – Géologue à l’Université du Vermont.

https://phys.org/news/2021-03-greenland-ice-million-years.html?

19 MARS

« Faire croire que l’éolien et le photovoltaïque peuvent remplacer le nucléaire en confondant volontairement capacité installée (en W) et production (en Wh) et en ignorant simultanément l’intermittence de ces renouvelables est un mensonge éhonté dont la finalité est la bêtification du citoyen ». A. Berger, E. Mund, Professeurs UCLouvain ; S. Furfari, P. Kunsch, Ch. Leclercq‐Willain, Professeurs ULB ; J. Marlot et G. Van Goethem, Ingénieurs, membres de 100TWh.

https://www.science-climat-energie.be/2021/03/19/comment-betifier-le-citoyen-en-belgique/?

23 MARS

« le GIEC n’a aucune preuve tangible de l’existence d’une crise (climatique). Il n’a aucun calcul qui puisse être examiné et vérifié. Il n’a que des avis et des estimations d’experts ».

https://belgotopia.com/2021/03/23/les-changements-climatiques-entre-faits-scientifiquement-etablis-et-actes-de-foi/?

24 MARS

Climat : « La sensibilité au climat n’est pas le seul déterminant du réchauffement atmosphérique. La variabilité naturelle est une pièce importante du puzzle. » Stephen Po-Chedley – Climatologue du Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL).

https://phys.org/news/2021-03-natural-variations-climate-puzzle.html?

27 MARS

UN  INCROYABLE  RECHAUFFEMENT  CLIMATIQUE …

D’après certaines études, il apparait que dans les quatre ou cinq prochains mois, la température moyenne va augmenter de 10 à 15 degrés. En quelques semaines !!! Y survivrons- nous ?

Ma revue de presse -3-

https://belgotopia.com/2021/03/27/climat-transition-energetique-et-green-deal-ma-revue-de-presse-3/?

29 MARS

« L’affirmation selon laquelle les forêts anciennes jouent un rôle important dans l’atténuation du changement climatique, fondée sur l’argument selon lequel même les forêts les plus anciennes continuent à aspirer du CO 2 hors de l’atmosphère, est réfutée par des chercheurs de l’Université de Copenhague. Les chercheurs documentent que cet argument est basé sur des données mal analysées et que l’effet d’atténuation du climat des forêts anciennes et non gérées a été largement surestimé ». Université de Copenhague – Faculté des sciences

https://www.sciencedaily.com/releases/2021/03/210325150055.htm?

31 MARS

climat capsule 60

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

À LA RECHERCHE DU CLIMAT IDÉAL

belgotopia 52

Martine TABEAUD est une géographe, professeure de climatologie à la Sorbonne. Elle considère l’action de l’homme sur l’environnement comme une réalité dont il faut tenir compte, mais s’efforce aussi de relativiser son rôle dans l’évolution climatique entre la représentation du mythe d’un climat idéal et la réalité géographique et historique.

L’article dont j’ai extrait quelques passages est paru en 2017, et mérite assurément d’être lu dans son intégralité. (1)

Jo Moreau

Le besoin de comprendre le monde où s’inscrit toute vie humaine conduit à donner du sens aux observations effectuées au quotidien. Ainsi se construisent les croyances, mais aussi les savoirs. Le temps qu’il fait, ses invariants comme ses inattendus, n’échappe pas à cette règle. Les images que les hommes se font des ciels servent à donner une cohérence au monde dans lequel ils vivent. Ils vont chercher à marier dans une vérité affirmée un stock de connaissances scientifiques, techniques, culturelles, sociales, historiquement datées et spatialement localisées. Ce que révèlent dictons, expressions toutes faites, voire slogans que tout un chacun a pu entendre ici ou là.

Et d’ailleurs, depuis la fin du XXe siècle, nous ne cessons d’entendre qu’« avec le changement climatique, il est temps d’agir », que ce soit dans la bouche de hauts responsables politiques, de membres d’associations écologistes, ou même d’hommes et de femmes peu engagés dans le militantisme. Il est question de « sauver le climat », d’agir « sur » le climat, ou « pour » le climat. Voilà qui a de quoi surprendre une géoclimatologue (abréviation de géographe climatologue).

Derrière ces slogans se cachent deux idées principales.

D’une part, un changement de paradigme. Les humains seraient devenus maîtres des forces naturelles. Fini la soumission à ce qui nous dépassait, les moyens d’agir existeraient. Cet aspect ne sera pas privilégié ici, car il a fait l’objet de nombreux écrits comme les travaux de modélisation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat ou ceux discutant des succès et des infortunes des COP.

D’autre part, le postulat de l’existence d’un « climat dégradé, déréglé et donc implicitement d’une référence à un « climat idéal , un climat étalon ». Mais quelle est cette situation optimale vers laquelle il faudrait tendre ? Pour qui ? S’il s’agit d’un enjeu collectif, voire commun, par qui est-il défini comme tel ?

Une éternité figée : inventer le paradis climatique

 Le climat est une abstraction de l’attendu atmosphérique pendant une année. Le concept est malléable selon les cultures, il se prête donc bien aux interprétations subjectives. Parmi elles, on peut compter les écofictions, très en vogue depuis la fin du XXe siècle. Elles font une large place aux événements météorologiques extrêmes et sont plutôt des mythologies de la fin du monde. Elles réactivent des récits de catastrophes qui fondent de très anciens mythes, comme celui du Déluge .

On doit alors se demander si le climat idéal, le paradis climatique, se définirait plus par ce qu’il exclut que par ce qu’il est.

Inventer le jardin d’Éden.

 L’invention du paradis est une réponse à la désillusion face au monde dans lequel les humains vivent, marqué par la destruction de la nature nécessairement bonne, par les guerres, les menaces diverses, la disparition des cultures ou des identités. Les discours nostalgiques insistent sur la perte des grandeurs et merveilles du passé et considèrent comme nécessaire la survenue du cataclysme qui a modifié le cours en apparence immuable des choses. Il y a un avant et un après ce bouleversement. Le paradis, c’est avant. Quel était le climat alors ? Un printemps éternel, une brise légère, et de l’eau à profusion… (…)

Chiffrer et modéliser l’idéal climatique.

 Les approches quantitatives du GIEC n’échappent pas au flou sur la qualité du climat planétaire. Le mot climat n’est même pas défini dans le premier rapport de 1990. Le glossaire de 2001 définit système climatique, temps moyen, et consacre cinq rubriques au changement climatique. En 1992, le GIEC oppose « les changements climatiques […] attribués aux activités humaines […] qui altèrent l’atmosphère » et « la variabilité climatique due à des causes naturelles ». L’altération du climat par les activités humaines cause ses dérèglements. Mais quel était le stade antérieur ? Un seuil de + 2 °C a été défini à la COP de Copenhague en 2009, puis entériné l’année suivante, comme bascule vers un climat inconnu mais néfaste. En choisissant le début de l’ère industrielle (1880-1899) comme base de référence, on considère de facto l’avant préindustriel comme normal, si ce n’est idéal. D’ailleurs, les actions menées pour limiter les émissions de gaz à effet de serre tentent un retour vers cet état initial. Et toutes les représentations des climats futurs (graphes, cartes…) sont présentées comme des anomalies par rapport à cette référence. Quant aux images de l’avenir à cinquante ou cent ans, elles utilisent abondamment le rouge, couleur du danger, du niveau maximal d’alerte.

Cette manière de penser le climat renvoie irrémédiablement à la notion de climax due à l’Américain Frederic Edward Clements, en 1916. Il a utilisé ce terme grec signifiant « escalier », « échelle », pour désigner l’état final stable d’une formation écologique réalisant l’équilibre entre topographie, sol et climat. Mais ce concept est très théorique et très discutable, car les composantes du milieu évoluent en permanence, avec ou sans action humaine. Ce stade supposé parfait ne peut donc être atteint.

Pourtant, Catherine et Raphaël Larrère jugent cette notion utile dans la mesure où « il faut bien se représenter une nature avant sa transformation.

Outre la vision fixiste qui privilégie les états aux processus, Jean-Marc Drouin se demande : « N’y a-t‑il de climax possible que dans un environnement dont l’homme serait absent.

Le climat, tout comme le climax, idéal vu par le GIEC consacre l’extériorité des humains à la nature. Cette dernière n’existe plus dès lors qu’il y a actions humaines. Et comme l’atmosphère est un continuum, il ne peut subsister de reliques localisées du climat d’avant l’homme… Si, aujourd’hui, il convient de penser l’appartenance des humains à la nature pour habiter la planète de façon responsable, ces concepts d’idéaux climatiques de conte de fées ne doivent-ils pas être abandonnés ? Car pour paraphraser Marcel Gauchet : n’y a-til pas de la haine des hommes dans ce soudain amour du climat.

« Pour le dire brutalement, il y a bien de la haine des hommes… ?

(…)

Un instantané incertain : choisir sa météo à la carte

 Les besoins en eau liquide, en neige, en vent, etc., ne sont pas les mêmes pour tous au même endroit, au même moment. Tel jour d’août, l’éleveur souhaite la pluie, le plagiste le soleil. Un même élément caractéristique du temps qu’il fait est vécu, perçu, différemment : par les uns comme une contrainte, par les autres comme une ressource. Aucun type de temps n’est beau et bon pour tous. Le regard sur le ciel change, y compris pour la même personne, selon les âges de la vie, selon les périodes de travail ou de loisir. La quête d’un instant présent en adéquation avec ses désirs va parfois conduire à chercher des parades aux contrariétés venues du ciel.

 Fabriquer le temps.

(…) Célèbres sont les défilés-parades sur la place Rouge lors de la célébration de la révolution d’Octobre. Ils ont lieu en automne alors que les ciels sont bas et les brouillards denses. Ces conditions de visibilité ne permettent pas une retransmission télévisuelle idéale. D’où l’aspersion dans le quartier dans les heures précédentes de particules qui les font précipiter. Ces transformations du temps qu’il fait sont devenues un métier pour plusieurs milliers de météorologues chinois employés au « Bureau des modifications météorologiques » de Pékin et chargés de provoquer des précipitations lors d’incendies, de limiter les effets des vents de sable, etc. Ils se sont rendus célèbres en 1997 en affirmant qu’ils sauraient faire neiger pour le Nouvel An, puis lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008 en se targuant de savoir briser les nuages de pluie lors des compétitions.

Certes, il y a des procédés pluriséculaires, comme le paratonnerre, qui dévie la foudre sur une cible. D’autres n’ont que quelques décennies : dissiper le brouillard sur des pistes d’aéroport en l’ensemençant avec de l’iodure d’argent pour le faire « tomber » (précipiter). Il est aussi possible de limiter le gel sur des vignobles de qualité en brassant l’air avec des souffleries. Mais ces méthodes, très coûteuses, ont une action réduite à un temps court dans un espace restreint ; et elles ne peuvent s’appliquer qu’à des phénomènes météorologiques connus et prévus.

Prédire le temps.

 Les états de l’atmosphère changent en permanence, et nul changement ne peut être prévu avec certitude. Or, dans un environnement perçu comme instable et inquiétant, de plus en plus d’individus ressentent le besoin de tout maîtriser pour se rassurer. Faute de pouvoir agir sur l’atmosphère, ils cherchent à maîtriser leur corps et leur activité, d’où la nécessité pour eux d’être informés de ce qui peut arriver. L’annonce des prévisions météorologiques la veille pour le lendemain ne suffit plus ; ils veulent être en permanence connectés en temps réel. Météo France propose ainsi une application mobile, pour « rester en permanence informé du niveau d’alerte des conditions météo du lieu de votre choix ». Plutôt que de regarder le nuage noir qui avance dans le ciel, scruter sa montre connectée qui annonce la pluie imminente rassure. L’impression d’impuissance, de vulnérabilité face à l’imprévu témoigne d’une incapacité à accepter les aléas quels qu’ils soient, de la difficulté à vivre une nouveauté météorologique qui pourtant a de fortes chances de ne pas être inédite.

Pour les professionnels, cette attitude conduit à une surenchère prévisionnelle entre services privés et publics concurrents, qui finit par les pousser à prévoir l’imprévisible ! Elle entretient par ailleurs l’illusion qu’une prévision en permanence réajustée est un outil efficace pour prendre une décision. Mais l’accumulation de données sur des phénomènes de petite taille comme un orage multiplie les incertitudes. Le risque d’apparition (fort/moyen/faible) se précise avec l’approche du phénomène. Au final, le plus souvent, le choix n’a été que différé.

(…)

Conclusion

 Lorsque les sondeurs interrogent les Français (sondage effectué en 2008) de quinze questions (logement, emploi,…) sur le département où la météo est idéale, ils plébiscitent le climat méditerranéen. Les treize départements les mieux classés bordent tous la Grande Bleue (1er : Var, 2es : Alpes-Maritimes et Bouches-du-Rhône) alors que les Ardennes, les Vosges et la Meuse forment le trio de queue. Ce que confirme en partie la question sur la meilleure qualité de vie, qui classe derniers la Seine-et-Marne, le Rhône et les Hauts-de-Seine, et dans le peloton de tête les départements du Sud en général (1er : Lozère, 2e : Pyrénées-Orientales, 3e : Ariège). Or, dans le même temps, les sondés se disent très préoccupés par le changement climatique, qui doit conduire un tiers de la France à subir un climat plus chaud, plus méditerranéen ! Il en est de même des retraités nord-américains qui choisissent de passer leurs dernières années en Floride ou en Californie, des Européens qui privilégient les Suds du continent. Tous cherchent à gagner deux à trois degrés, ce seuil fatidique à ne pourtant pas franchir. Les imaginaires forment, déforment et transforment les éventuels dangers.

Avec la soif d’idéal, que ce soit à propos du climat, d’une saison, du temps quotidien, se joue la quête du bonheur. « Et pourtant je vous dis que le bonheur existe / Ailleurs que dans le rêve, ailleurs que dans les nues », comme l’écrit Aragon .

(1) https://www.cairn.info/revue-communications-2017-2-page-21.htm

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

ENTHOUSIASME FINANCIER POUR LA LUTTE CLIMATIQUE

dollar

Michael Kile est titulaire d’une maîtrise de l’Imperial College of Science and Technology de l’Université de Londres. Il est également titulaire d’un BSc en géologie et géophysique de l’Université de Tasmanie et d’un BA de l’Université d’Australie-Occidentale.

Le texte qui suit fut repris en janvier 2021 par le média « Quadrant on-line » (1). Il met en lumière la récupération de la lutte contre un prétendu changement (réchauffement, dérèglement) climatique engagé par le monde financier et économique.

J’en ai extrait plusieurs passages, dans une traduction « maison ».

Jo Moreau

Si Machiavel envisageait d’élaborer une stratégie pour piloter le plus grand transfert financier de l’histoire, la monétisation du « changement climatique » -sous prétexte de sauver la planète Terre d’une apocalypse causée par l’homme- serait en tête de sa liste. Les mondialistes et les experts climatiques y sont également très attachés. L’un d’eux est le Dr Mark CARNEY, ancien gouverneur de la Banque Centrale du Canada et ensuite de la Banque Centrale d’Angleterre, nommé depuis comme le nouvel Envoyé spécial d’Antonio Gutierez, le Secrétaire général des Nations Unies pour l’action climatique et les finances.

Dr Carney : Un marché en mutation vers le « net zéro » qui peut accélérer la transition vers une économie sobre en carbone est en cours d’élaboration. Il s’agit de transformer un risque existentiel en l’une des plus grandes opportunités commerciales de notre temps. Il est maintenant à notre portée de créer un cycle vertueux d’innovations et d’investissements pour un monde « net zéro » que les gens exigent et que les générations futures méritent. De cette manière, le financement privé peut infléchir le sens de l’histoire vers la justice climatique. (2)

Un « monde ‘net zéro’ que les gens réclament » est une tactique aussi ancienne que Mathusalem. Effrayez suffisamment les gens – en particulier les jeunes – en leur faisant croire ce que vous voulez qu’ils croient, et bientôt ils feront pression sur les états, les entreprises, les fonds de pension et les crédules pour qu’ils soutiennent l’idéologie ‘Net Zero’ au nom de la « justice climatique ».

Les aléas météorologiques étaient autrefois attribués à des dieux ou à des démons, mais plus maintenant. Beaucoup de gens affirment aujourd’hui ad nauseum que le monde développé est le responsable principal de la plupart, sinon de la totalité, de la variabilité atmosphérique.

Une nouvelle religion a été créée dans la foulée. Les mauvaises prédictions prolifèrent à un rythme jamais vu depuis l’âge de Jérémie. Suivez les prophètes larmoyants et vous pourrez récolter de gros profits grâce à l’une des « plus grandes opportunités commerciales de tous les temps ». Dans l’utopie du ‘Net Zero’, tout le monde sera gagnant. Tout ce qui est nécessaire pour réaliser ce fantasme vert est un prix arbitraire du «carbone» (dioxyde) de 75 $ US la tonne.

Dr Carney : Pour débloquer ce marché, qui pourrait valoir plus de 100 milliards de dollars par an, nous avons besoin d’une bonne infrastructure pour connecter les besoins des entreprises qui ont ou sont en train de mettre en place des objectifs ‘net zéro’, avec l’offre de compensations dans les pays du monde entier. Un nouveau groupe de travail du secteur privé s’emploie à créer ce marché critique à temps pour le sommet de Glasgow de l’année prochaine. – Conférence Reith 4, transcription, page 6 (3)

Le jour de Noël 2020, deux milliards de personnes ont célébré une naissance divine dans une crèche. Le lendemain du jour de Noël 2020, il y eut un autre miracle, révélé sur BBC Radio 4. Quelques économistes, banquiers, bureaucrates et alarmistes soigneusement sélectionnés se sont réunis pour parler d’une « solution du marché à la crise climatique ». Oui, nous pouvons être sauvés du péché des émissions diurnes. La rédemption est possible, mais seulement si nous avons la foi, et adoptons une grande remise en question de nos valeurs. Big Climate souhaite qu’un « mécanisme à cliquet » contraignant pour les pays récalcitrants soit approuvé lors de la Conférence de l’ONU à Glasgow (COP26) en novembre. Les évangélistes de « Together for our planet », les fanatiques de « Extinction Rebellion », Joe Biden et peut-être certains « Climate Kids » soumis au lavage de cerveau de la NASA, sont ravis de cette perspective. Le choix est saisissant: soit partir pour une longue marche vers la Terre Promise de ‘Net Zero’, soit faire face à une catastrophe d’ici 2050.

Ou malgré des preuves scientifiques accablantes, la société sous-investit toujours dans la lutte contre le changement climatique, même si les actions d’aujourd’hui seront moins coûteuses que celles requises à l’avenir.

Que le climat change n’est guère surprenant. Il le fait depuis que la planète a acquis une atmosphère. Ce qui est surprenant, c’est que tant de gens en accusent le « carbone » alors que la controverse porte en réalité sur 0,04% d’un gaz trace invisible, le dioxyde de carbone. Compte tenu de son rôle vital dans la photosynthèse, aspirer à un monde ‘zéro carbone’ est une étrange aspiration.

Dr Carney : Nos océans sont devenus 30% plus acides depuis la révolution industrielle. Le niveau de la mer a augmenté de 20 centimètres au cours du siècle dernier, le taux d’augmentation ayant doublé au cours des deux dernières décennies. Le rythme de la perte de glace dans l’Arctique et l’Antarctique a triplé au cours de la dernière décennie. Les événements climatiques extrêmes, les ouragans, les incendies de forêt et les crues soudaines se multiplient. Ce qui était biblique est en train de devenir monnaie courante. – Conférence Reith 4, transcription, page 2

Il y a une bouffée d’arguments par fausse analogie ici aussi. Si A est semblable à B, et si A a la propriété P, donc B a la propriété P. Ceci est vrai si -et seulement si- A est vraiment semblable à B.

COVID-19 n’est pas comme le changement climatique, sauf dans un sens général : les deux sont des phénomènes naturels qui affectent potentiellement tout le monde. Les deux peuvent facilement déclencher l’angoisse pour l’avenir. Ils sont, bien sûr, fondamentalement différents. Covid-19 est la séquence du génome d’ADN identifiée par des chercheurs chinois au début de l’année dernière, et les mutations qui s’ensuivent. Le changement climatique est ce que vous voulez qu’il soit : par exemple, tout événement météorologique extrême pour lequel le monde développé devrait payer des dommages et intérêts.

Il y a une autre différence. Des expériences et des essais sont possibles avec COVID-19,. Essayez de déplacer une petite planète dans votre laboratoire!

Même quelques articles évalués par des pairs, comme celui-ci – « Théorie contrefactuelle causale pour l’attribution des événements météorologiques et climatiques » – reconnaissent le défi. Les chercheurs doivent évoquer un « monde contrefactuel » (4) pour faire valoir leur point de vue, un monde hypothétique de « contrôle » supposé être affecté uniquement par des « forçages » naturels et de la variabilité.

De tels aveux apparaissent rarement dans les communiqués de presse de l’orthodoxie. Ce sont les sombres secrets du grenier de Big Climate.

Voir aussi https://quadrant.org.au/opinion/doomed-planet/2019/08/climate-hysteria-follow-the-money/

Et si l’alarmisme climatique actuel était davantage motivé par la peur de l’inconnu – et de l’inconnaissable – que par des données vérifiables ? Et si le seul vaccin capable de nous inoculer contre l’ambition du contrôle climatique était une dose quotidienne d’humilité ?

Et si le climat de la planète – comme le virus corona et la croissance de la population humaine – était hors de notre contrôle ? Et si la nature nous contrôlait, et non l’inverse?

 Voir aussi https://quadrant.org.au/opinion/doomed-planet/2019/08/climate-hysteria-follow-the-money/

(1) https://quadrant.org.au/opinion/doomed-planet/2021/01/when-smart-people-get-the-climate-crazies/

(2) https://www.un.org/fr/climatechange/mark-carney-investing-net-zero-climate-solutions-creates-value-and-rewards

(3) https://downloads.bbc.co.uk/radio4/reith2020/Reith_2020_Lecture_4_transcript.pdf

(4) https://journals.ametsoc.org/view/journals/bams/97/1/bams-d-14-00034.1.xml

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

CLIMAT, TRANSITION ENERGETIQUE ET GREEN DEAL : Ma revue de presse -4-

aaaaa

Sur base d’hypothèses climatiques aléatoires portées par l’ONU via son organisme IPCC (auquel on a rajouté le terme « experts » dans sa traduction française GIEC -pour faire sérieux), l’Union Européenne a fixé des objectifs suicidaires par un « Green Deal », qui, s’il devait être réalisé notamment par la transition énergétique et le bannissement du nucléaire prôné par certains de ses membres, conduira l’Europe vers une catastrophe sociale, scientifique et économique (1).

Mais le monde entier ne suit pas nécessairement ce modèle angélique inspiré par des motifs idéologico-politiques, ou en profitent pour faire main-basse sur ce qui reste de l’industrie européenne.

Je reprends ici quelques articles de presse, rencontrés en mars dans la mouvance créée par la lutte contre un prétendu dérèglement climatique et traitant des « effets collatéraux » engendrés par cette politique.

Jo Moreau

« Rendre les États-Unis moins dépendants des autres pays pour les terres rares et les minéraux essentiels à la transition énergétique propre prendra des années à se réaliser ».

https://phys.org/news/2021-03-biden-rare-earth-independence-decade.html

L’Inde intensifie l’exploitation du charbon.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-03-08/coal-india-approves-32-mining-projects-worth-6-4-billion

Le secteur chinois de l’aviation générale, en plein essor, dispose de 2.800 aéronefs.

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0303/c31355-9823963.html

« Dans le cadre d’une réduction des coûts destinée à financer la transition vers l’électrique ».

https://www.lefigaro.fr/societes/le-constructeur-volkswagen-annonce-un-plan-de-suppressions-d-emploi-en-allemagne-20210314?

De la vraie écologie ! « Les 71 fondations, hautes de 50 mètres et pesant 5 000 tonnes, qui doivent supporter les éoliennes du futur parc off-shore de Fécamp, sont construites sur le port du Havre ».

https://actu.fr/normandie/le-havre_76351/en-images-au-havre-le-titanesque-chantier-des-fondations-des-eoliennes-en-mer-de-fecamp_40178627.html?

« Les coûts de l’éolien off-shore augmentent. La flambée des prix a conduit à s’interroger sur les effets d’entraînement potentiels sur la chaîne d’approvisionnement et les coûts de l’électricité pour les consommateurs, étant donné que les développeurs devront trouver des moyens de garantir un rendement acceptable ».

https://www.ft.com/content/49d77f86-2a85-414e-b879-b4c00a51887f

La Chine ouvrira une trentaine d’aéroports de transport civil d’ici 2025.

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0316/c31355-9829423.html

« Avec son ambitieux programme nucléaire, la Chine vise bien au-delà de l’Europe. Grâce aux efforts intenses du secteur énergétique chinois, l’Europe accuse un retard désespéré dans le domaine de l’énergie nucléaire ».

https://businessam.be/china-staat-met-nieuwe-kernreactor-mijlenver-voor-op-europa/?

La combinaison de la production des centrales nucléaires pleinement opérationnelles et de la production croissante des énergies renouvelables (éolien et solaire) pourrait mener à l’arrêt, durant l’été, des éoliennes un week-end sur quatre.

https://plus.lesoir.be/362429/article/2021-03-23/les-eoliennes-pourraient-etre-arretees-un-week-end-sur-4-durant-lete?

« Les marques chinoises de voitures électriques continuent d’arriver en Europe et plus particulièrement en France. La marque MG, qui n’a presque plus aucun rapport avec sa lointaine origine anglaise et qui est désormais 100% chinoise, a présenté dans l’Hexagone le SUV urbain MG ZS l’année dernière ».

https://fr.sputniknews.com/economie/202103231045388422-les-vehicules-electriques-chinois-passent-a-la-conquete-du-marche-francais/

Certains pays africains considèrent que la taxe sur le carbone prévue par l’UE à la frontière est «protectionniste».

https://www.euractiv.com/section/energy-environment/news/developing-countries-deem-eu-carbon-border-levy-protectionist/

Depuis 2017, la Chine est devenue la première importatrice de pétrole au monde. Ainsi, Pékin a-t-il tissé de bonnes relations avec l’Arabie saoudite, l’Iran et l’Irak. Elle importe également du gaz naturel liquéfié en provenance du Qatar. « La Chine est dans une sorte de realpolitik, elle enfonce des poings dans les théories occidentales moralisatrices et droits de l’hommistes»

https://fr.sputniknews.com/moyen-orient/202103261045404895-un-vaccin-du-commerce-et-pas-de-moralisme-a-loccidentale-la-chine-simplante-au-moyen-orient/

« Le gouvernement (britannique) a abandonné son programme phare de subventions pour les maisons vertes, la pièce maîtresse de la promesse de Boris Johnson de «reconstruire plus vert» après la pandémie Covid-19, un peu plus de six mois après son lancement ».

https://www.theguardian.com/environment/2021/mar/27/uk-government-scraps-green-homes-grant-after-six-months

Le prochain salon des produits de consommation à Hainan « Il devrait être le plus grand salon de produits de consommation dans la région Asie-Pacifique ».

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0326/c31355-9833128.html

« Les investissements ces dernières années de la société chinoise COSCO Shipping au Pirée, le plus grand port de Grèce, sont un exemple réussi de coopération avec des avantages réciproques ».

COSCO Shipping a acquis la majorité des actions de Piraeus Port Authority S.A. (PPA) en 2016 après un appel d’offres international, tandis que la filiale de la société chinoise, Piraeus Container Terminal S.A. (PCT), gère le terminal à conteneurs du port depuis 2009.

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0322/c31355-9831030.html

La plus haute juridiction de l’Union européenne a rejeté l’effort d’un groupe de jeunes scandinaves et de huit familles du monde entier pour forcer l’UE à fixer des objectifs plus ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

https://abcnews.go.com/Technology/wireStory/eus-top-court-rejects-effort-force-tougher-climate-76673729

La transition énergétique en Allemagne, l’avis de la Cour des Comptes :

« Coûts de consommation élevés, calculs incompréhensibles, mise en danger de la population et alimentation électrique précaire : les preuves de la transition énergétique pourraient difficilement être pires. Le Contrôle fédéral des finances poursuit le Ministère fédéral de l’économie en justice ».

https://www.n-tv.de/politik/Altmaier-kassiert-verheerendes-Zeugnis-article22460335.html?

« La Chine était le seul pays du G20 à avoir augmenté la production de charbon l’année dernière, avec une hausse de 2% ».

https://fortune.com/2021/03/29/china-coal-energy-electricity-xi-jinping-2020-ember/?

A SUIVRE

 

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

LES ÉPOUVANTABLES CONSÉQUENCES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE (7)

belgotopia 36

Ceux qui me font l’honneur (et le plaisir) de consulter régulièrement ma page Facebook « belgotopia » peuvent y suivre la rubrique : « Dans l’hallucinante série : les délires climatiques », qui distille à doses homéopathiques la litanie des épouvantables conséquences du réchauffement (changement- dérèglement) climatique qui nous attendent.

Elles décrivent presque toutes un futur aléatoire proche ou lointain, et bien entendu pratiquement toujours rédigées au conditionnel …

Celles-ci émanent soit de médias, soit de revues scientifiques dont on ne peut décemment mettre le sérieux en doute. Et ces études, ne l’oublions pas, sont majoritairement financées par l’argent public, soit le vôtre et le mien.

Les trois cents cinquante premières furent rassemblées dans six billets, que je vous engage vivement à (re)consulter :

https://belgotopia.com/2017/06/02/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique/

https://belgotopia.com/2018/10/02/les-epouvantables-consequences-du-rechauffement-climatique-2/

https://belgotopia.com/2019/04/02/les-epouvantables-consequences-du-rechauffement-climatique/

https://belgotopia.com/2019/10/08/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-4/

https://belgotopia.com/2020/04/20/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-5/

https://belgotopia.com/2020/09/16/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-6/

Mais je comprends que leur consultation puisse être fastidieuse, quoique délassante pendant les longues soirées d’hiver. Aussi, j’ai établi mon petit « best of » que voici, soit une étude par cinquante cas. Chacun peut choisir les siens…

  1. La hausse des océans due au réchauffement climatique pourra doter les humains de pieds et mains palmées.
  1. L’inaction devant le réchauffement climatique sera catastrophique, et ceux qui ne mourront pas deviendront cannibales.
  1. Le réchauffement climatique provoque un manque de personnel dans les maisons closes.
  1. Suite au réchauffement climatique, les océans pourraient se mettre à bouillir.
  1. Les races de chiens à nez court menacés par le réchauffement climatique.
  1. Le réchauffement climatique provoquera le dégel de 66 tonnes d’excréments d’alpinistes en Alaska.
  1. Le réchauffement climatique favorise l’invasion de la France par les perruches.

Voici donc les cinquante suivantes, et j’en ai encore un nombre considérable en réserve, car nous sommes soumis à une véritable avalanche de constatations et prédictions terrifiantes, dans une volonté manifeste d’endoctrinement de la population ! La plupart sont largement diffusées, et contribuent grandement au sentiment de peur instillé plus particulièrement parmi les enfants et lycéens. Et l’Histoire nous montre à quel point ces derniers sont manipulables.

Afin d’atteindre cet objectif, peu importe les mensonges et approximations.

Et pour savoir de quoi on parle :

« Le réchauffement climatique global s’élève à 1,02°C pour la période de 1880 à 2020. Soit une augmentation moyenne de 0,075°C tous les 10 ans » (chiffres NASA).

Alors, vous aussi, affolez-vous sans réserve !

Jo Moreau.

  1. Réapparition du criquet italien en Belgique, sans doute due au changement climatique.

https://www.lalibre.be/planete/environnement/un-insecte-reapparait-en-belgique-apres-un-siecle-d-absence-5d4d805bd8ad5859353fb19a

  1. Le réchauffement climatique responsable de l’apparition d’un anthrax (maladie du charbon) en Sibérie.

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/maladie-rechauffement-climatique-reveille-anthrax-siberie-63807/

  1. Les changements climatiques pourraient être la cause d’une crise économique semblable à 2008.

https://www.vice.com/en_us/article/ne8amk/four-ways-the-climate-crisis-could-trigger-a-2008-style-economic-crash

  1. Le changement climatique responsable d’une invasion de criquets en Afrique de l’Est.

https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/arthropodes/les-criquets-derniere-plaie-d-une-afrique-de-l-est-accablee-par-des-variations-climatiques-extremes_140844

  1. Le réchauffement climatique est responsable de l’acidification des océans qui dissout la carapace des crabes.

https://www.futura-sciences.com/planete/breves/rechauffement-climatique-oceans-deviennent-tellement-acides-quils-rongent-carapace-crabes-1874/

  1. Le changement climatique précipite la Terre vers un dangereux point de non-retour.

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/2019/12/le-changement-climatique-precipite-la-planete-vers-un-dangereux-point-de-non

  1. Le changement climatique pourrait augmenter le risque d’épidémies de grippe.

https://phys.org/news/2020-01-rapid-weather-flu.html

  1. Le réchauffement climatique provoque le rapetissement des sardines.

https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/animaux-marins/des-sardines-de-plus-en-plus-petites_141109

  1. Le réchauffement climatique favoriserait l’obésité et la baisse de QI chez les enfants.

https://dailygeekshow.com/rechauffement-climatique-consequences/?

  1. Le réchauffement climatique responsable de l’augmentation des cas de peste acridienne en Afrique de l’Est.

https://www.standaard.be/cnt/dmf20200208_04840564?

  1. Le changement climatique pourrait déclencher davantage de glissements de terrain en Asie.

https://phys.org/news/2020-02-climate-trigger-landslides-high-mountain.html

  1. Le changement climatique favorise l’expansion de la chenille processionnaire.

https://www.abc.es/sociedad/abci-cambio-climatico-adelanta-llegada-oruga-procesionaria-202002140221_noticia.html?ref=https:%2F%2Fwww.google.com%2F

  1. Le réchauffement climatique perturbe la production de graines d’arbres.

https://phys.org/news/2020-02-climate-disrupts-tree-seed-production.html

  1. Le réchauffement climatique augmente les risques de troubles sociaux.

https://phys.org/news/2020-02-warmer-climate-current-trends-social.html

  1. Le réchauffement climatique impacte les distances de décollage et d’atterrissage des avions.

https://link.springer.com/article/10.1007/s10584-019-02634-z

  1. Le réchauffement climatique responsable de la disparition de 70 à 90% des récifs coralliens d’ici à 2040.

https://www.futura-sciences.com/planete/breves/recifs-coralliens-recifs-coralliens-nauront-plus-endroit-vivre-ici-2100-2001/

  1. Le réchauffement climatique est la cause du raccourcissement des frites.

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2019/02/07/au-royaume-uni-le-rechauffement-climatique-fait-raccourcir-les-frites_5420621_4832693.html?

  1. Le réchauffement climatique pousse les filles à l’esclavage sexuel.

https://www.vrt.be/vrtnws/nl/2020/02/20/klimaatopwarming-duwt-meisjes-seksslavernij-in/?

  1. Le changement climatique contraint les ours polaires au cannibalisme.

https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-8053241/Polar-bears-forced-CANNIBALISM-climate-change-humans-scientist-reveals.html

  1. Le changement climatique provoquera la disparition de la moitié des plages du monde en 2100.

https://www.foxnews.com/science/half-worlds-beaches-disappear-by-2100-climate-change

  1. Le changement climatique d’origine humaine pourrait affecter les cultures de café.

https://www.newsbusters.org/blogs/nb/kristine-marsh/2020/03/02/abc-fears-caffeine-shortage-man-made-climate-change-could-make

  1. Le changement climatique pourrait menacer les escargots de mer.

https://phys.org/news/2020-03-climate-threaten-sea-snails-mid-atlantic.html

  1. Le changement climatique expose les femmes angolaises à la violence des hommes.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/03/12/en-angola-le-changement-climatique-expose-les-femmes-a-la-violence-des-hommes_6032739_3212.html?

  1. Le changement climatique pourrait transformer l’Amazonie en une savane aride d’ici 2070.

https://www.lapresse.ca/actualites/environnement/2020-03-11/l-amazonie-pourrait-disparaitre-d-ici-50-ans-selon-une-etude

  1. Le réchauffement climatique affecte la croissance des algues indiennes.

https://www.reuters.com/article/us-india-climate-change-women/indias-women-seaweed-divers-swim-against-the-tide-of-climate-change-idUSKBN21H0IY

  1. Le changement climatique provoque le raccourcissement des ailes des rossignols.

https://www.theguardian.com/environment/2020/apr/01/nightingales-at-risk-due-to-shorter-wings-caused-by-climate-crisis

  1. Le changement climatique augmentera les risques de conflits armés.

https://phys.org/news/2020-04-climate-related-disasters-conflict-vulnerable-countries.html

  1. Le réchauffement climatique dû à l’homme fera ralentir la vitesse du déplacement des ouragans.

https://phys.org/news/2020-04-human-caused-slow-moving-hurricanes-climatologists.html

  1. Le réchauffement climatique pourrait coûter 600.000 milliards de dollars d’ici la fin du siècle.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-rechauffement-climatique-pourrait-couter-600000-milliards-dollars-ici-fin-siecle-si-nous-ne-faisons-rien-80589/

  1. Le changement climatique est une menace pour notre système alimentaire.

https://www.nationalgeographic.com/magazine/2020/04/your-favorite-foods-are-at-risk-from-a-rapidly-warming-planet/?

  1. Le changement climatique favorise l’expansion vers le sud de la puce du chat.

https://parasitesandvectors.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13071-019-3399-6

  1. Le changement climatique pousse certains oiseaux à l’infidélité et au changement de partenaire.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-changement-climatique-pousse-oiseaux-infidelite-divorce-36835/

  1. Suite au réchauffement climatique, les stations de ski constatent la disparition des glaciers et la raréfaction de la neige.

https://plus.lesoir.be/280384/article/2020-02-16/rechauffement-climatique-le-monde-du-ski-entre-inquietude-et-impuissance?

  1. Le réchauffement climatique causera une diminution du nombre d’oiseaux migrateurs.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-migration-oiseaux-affectee-rechauffement-climatique-1972/

  1. Le changement climatique responsable de la modification de la taille des animaux.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-animaux-adaptent-changement-climatique-modifiant-leur-taille-22589/

  1. Le changement climatique favorise la propagation des maladies infectieuses.

https://www.biomedcentral.com/collections/ccid

  1. Le réchauffement climatique pourrait conduire à une guerre avec les extra-terrestres.

https://www.ad.nl/wetenschap/nasa-broeikaseffect-kan-tot-oorlog-met-aliens-leiden~a9ca3b94/?

  1. Le réchauffement climatique pourrait provoquer la migration de 3,5 milliards d’individus d’ici à 2070.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/augmentation-temperature-rechauffement-climatique-trois-milliards-humains-pourraient-vivre-sous-chaleur-insoutenable-ici-50-ans-80882/?

  1. Le réchauffement climatique pourrait provoquer une montée des océans de 1,3 mètres d’ici 2100.

https://www.dhnet.be/actu/monde/le-niveau-des-oceans-pourrait-monter-de-1-3-metre-d-ici-2100-5eb59ec59978e23845cbb336

  1. Le réchauffement climatique cause l’apparition d’une nouvelle sorte d’abeille dans le Namurois.

https://www.rtbf.be/info/regions/detail_une-nouvelle-espece-d-abeille-decouverte-dans-le-namurois?id=10504896&

  1. Le réchauffement climatique favorise la pire invasion de criquets en Inde.

https://www.ecowatch.com/india-locust-invasion-climate-crisis-2646105181.html?rebelltitem=8#rebelltitem8

  1. Le changement climatique pourrait réduire considérablement les tempêtes de neige aux USA.

https://phys.org/news/2020-05-climate-snowstorms.html

  1. Le changement climatique pourra provoquer la disparition des mangroves d’ici 2050.

https://weather.com/en-IN/india/science/news/2020-06-10-climate-change-rising-sea-levels-wipeout-mangroves-next-30-years

  1. Le changement climatique provoquera des sécheresses plus longues et plus intenses.

https://phys.org/news/2020-06-latest-climate-intense-droughts.html

  1. Le changement climatique anthropique responsable de modifications dans la disponibilité de l’eau.

https://phys.org/news/2020-06-climate-terrestrial-availability.html

  1. le réchauffement climatique rendra les océans trop chauds pour environ 60% des espèces de poissons d’ici 2100.

https://trustmyscience.com/changement-climatique-rendra-oceans-trop-chauds-pour-majorite-des-especes-de-poissons/

  1. Les températures en Grande-Bretagne pourraient dépasser 40°C tous les trois ou quatre ans d’ici 2100.

https://phys.org/news/2020-06-uk-increasingly-40c-temperatures.html

  1. Le réchauffement climatique provoque la mort par la foudre de 147 personnes en Inde.

https://www.futura-sciences.com/planete/breves/orage-147-personnes-foudroyees-10-jours-inde-faute-changement-climatique-2864/

  1. Le changement climatique responsable de futures sécheresses record au Texas.

https://phys.org/news/2020-07-texas-driest-conditions-years.html

  1. Suite au réchauffement climatique, les étés pourraient devenir trop chauds pour les humains.

https://www.bbc.com/news/science-environment-53415298?

A SUIVRE

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

FÉVRIER 2021 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)

Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés sur ma page facebook : « belgotopia ». Ou une piqûre de rappel pour les abonnés…

Bonne lecture !

Jo Moreau.

2 février

« La calotte glaciaire ne change pas avec un taux constant – c’est plus compliqué qu’un changement linéaire (…) Les modèles que les scientifiques utilisent pour prédire l’élévation prochaine du niveau de la mer pourraient également devoir être ajustés. ». Lei WANG – PhD – Géodésie satellitaire – Professeur adjoint Université d’État de l’Ohio.

https://phys.org/…/2021-02-antarctica-ice-isnt-analysis

Climat : « la sécheresse extrême qui a sévi sur une grande partie des continents entre 1876 et 1878 ? Qui pourrait mettre un nom sur ce cataclysme climatique inouï qui provoqua la mort de 20 ou 30 millions de personnes au terme d’une famine historique ? Oui, 30 millions… Peut-être la pire catastrophe climatique de l’histoire humaine. ».

https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/30-millions-de-morts-entre-1876-et-1878-la-catastrophe-climatique-oubliee-48665?

« Si les températures de la Terre se réchauffent et que la glace de mer dans l’Arctique rétrécit rapidement, pourquoi alors la glace de mer en Antarctique augmente-t-elle lentement? ». Paul HOLLAND – PhD – Modélisateur du climat pour le British Antarctic Survey.- Professeur honoraire à la Faculté des sciences géographiques de l’Université de Bristol.

https://phys.org/news/2021-02-antarctica-ice-isnt-analysis.html?

6 février

Climat : « Il me semble qu’il reste une incertitude considérable sur le réchauffement des États-Unis au cours des dernières décennies (…) Je ne serais pas surpris si de tels problèmes existent dans les ensembles de données de température mondiale ailleurs qu’aux États-Unis. (…) Je ne prétends pas qu’il n’y a pas eu de réchauffement climatique (quelle qu’en soit la cause). Je prétends qu’il existe des preuves de réchauffement parasite dans les données thermométriques qui doivent être supprimées ». Roy SPENCER – PhD – Climatologue – ex scientifique à la NASA.

https://www.drroyspencer.com/2021/01/could-recent-u-s-warming-trends-be-largely-spurious/?

9 février

Climat : « La Mer de Chine méridionale a commencé à se réchauffer en 1825, au début de la révolution industrielle. (…) Les émissions de dioxyde de carbone d’origine humaine ne pouvaient pas expliquer pleinement une telle augmentation précoce de la tendance au réchauffement ». TAO SCHICHEN – Institut océanologique de la mer de Chine méridionale.

(sous réserve).

https://www.scmp.com/news/china/science/article/3120897/climate-change-global-warming-may-have-started-industrial?

climat capsule 59

12 février

« La Commission Européenne examine les conduites à adopter en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’UE, de 80-95% à l’horizon 2050 pour la défense du climat. (…) Les renouvelables ‘éolien’ et ‘solaire’ souffrent des maladies congénitales que sont les caractères aléatoires et intermittents de leur production (…) L’infrastructure de production EnRI nécessaire pour assurer les mêmes services que l’installation nucléaire adéquate, coûte de 3.5 à 7 fois plus cher ». Ernest MUND – Directeur de recherches honoraire du FNRS – Professeur extraordinaire émérite Université Catholique de Louvain.

https://www.science-climat-energie.be/2021/02/12/le-cout-de-la-transition-electrique-un-sujet-a-sortir-de-lombre/?

14 février

https://belgotopia.com/2021/02/14/climat-transition-energetique-et-green-deal-ma-revue-de-presse-2/?

17 février

Climat : « Le réchauffement de 0,6 ° C observé dans les ensembles de données sur la température mondiale de 1940 à 1960 à 2000-2020 peut être en partie dû à un îlot de chaleur urbain (ICU) et à d’autres biais non climatiques dans les données sous-jacentes ». Nicola SCAFETTA – PhD – Département des sciences de la terre, de l’environnement et des géoressources – Université de Naples Federico II.

https://link.springer.com/article/10.1007/s00382-021-05626-x?

18 février

https://www.lalibre.be/planete/environnement/facebook-s-engage-dans-la-lutte-contre-la-desinformation-climatique-602e9a739978e2610ab8c190?

19 février

« La prétendue création massive d’emplois grâce aux filières éolienne et photovoltaïque mérite une mise au point. Ces emplois « ne sont pas l’expression d’une activité classique, mais bien d’emplois sous perfusion d’argent public » : exonération d’impôts, subventions européennes, tarifs subventionnés, émissions de certificats carbone, pour ne citer que quelques aides financières et fiscales profitant aux acteurs de l’écobusiness et pesant sur les factures des contribuables ». Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More, Président Pôle Energie, Climat, Environnement.

https://www.science-climat-energie.be/2021/02/19/les-trois-objectifs-ambitieux-pour-lavenir-de-lue-une-europe-verte-numerique-et-equitable/?

20 février

Climat : « Les archives géologiques enregistrent de multiples inversions des pôles magnétiques de la Terre (…) La panne temporaire du champ magnétique terrestre il y a 42000 ans a déclenché des changements climatiques majeurs qui ont conduit à des changements environnementaux mondiaux et à des extinctions massives ». Alan COOPER – South Australian Museum, Adelaide – BlueSky Genetics.

https://phys.org/news/2021-02-ancient-relic-earth-history-years.html?

21 février

Quelques records de température en février à Bruxelles : 18,7°C les 9 et 10 février 1899, 18,2°C les 14 et 17 février 1961, 18,3°C les 20 et 24 février 1990, etc…

24 février

« Les villes côtières doivent non seulement s’inquiéter de l’élévation du niveau de la mer, mais elles sombrent aussi apparemment sous le poids de leurs bâtiments ».

https://www.vrt.be/vrtnws/nl/2021/02/24/san-francisco-zinkt-weg-onder-gewicht-van-wolkenkrabbers/?

26 février

« En raison de la focalisation mondiale sur la réalisation de «NetZero2050», l’hydrogène a été élevé au statut d’une sorte de «solution miracle» en remplacement des énergies fossiles. Mais sortir l’hydrogène d’un environnement sécurisé et contrôlé pour une application de masse sur route entraînera des risques critiques pour la sécurité ».

https://www.science-climat-energie.be/2021/02/26/pushing-hydrogen-out-of-the-safety-controlled-laboratory-environment-for-mass-on-road-application-will-cause-critical-safety-hazards/?

27 février

Climat : « Les changements dans l’utilisation des terres, en particulier l’urbanisation, modifient les propriétés biophysiques de la surface de la Terre, ce qui à son tour affecte le climat local et contribue même au réchauffement climatique (…) Nos résultats soulignent que les tendances de réchauffement observées en Chine ont probablement été fortement influencées par les changements d’utilisation des terres ». PENGKE SHEN – College of Urban and Environmental Sciences – Peking University, Beijing –

https://link.springer.com/article/10.1007/s10584-021-03045-9?

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

CLIMAT, TRANSITION ENERGETIQUE ET GREEN DEAL : Ma revue de presse -3-

aaaaa

Sur base d’hypothèses climatiques aléatoires portées par l’ONU via son organisme IPCC (auquel on a rajouté le terme « experts » dans sa traduction française GIEC -pour faire sérieux), l’Union Européenne a fixé des objectifs suicidaires par un « Green Deal », qui, s’il devait être réalisé notamment par la transition énergétique et le bannissement du nucléaire prôné par certains de ses membres, conduira l’Europe vers une catastrophe sociale, scientifique et économique (1).

Mais le monde entier ne suit pas nécessairement ce modèle angélique inspiré par des motifs idéologico-politiques, ou en profitent pour faire main-basse sur ce qui reste de l’industrie européenne.

Je reprends ici quelques articles de presse, rencontrés dans la mouvance créée par la lutte contre un prétendu dérèglement climatique.

Jo Moreau

FEVRIER 2021

« La première centrale nucléaire de Chine utilisant Hualong One, un réacteur nucléaire de troisième génération conçu par la Chine, est entrée en exploitation commerciale ».

http://french.peopledaily.com.cn/n3/2021/0201/c31357-9814836.html

« Naval Group met fin à sa diversification dans le secteur des énergies marines renouvelables. On met en avant l’immaturité du marché des énergies marines renouvelables. »

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/naval-group-cesse-ses-activites-dans-les-energies-marines-renouvelables-20210205?

« La Chine a mis en service 38,4 gigawatts (GW) de nouvelle capacité électrique au charbon en 2020, plus de trois fois la quantité construite ailleurs dans le monde ».

https://www.voanews.com/science-health/study-chinas-new-coal-power-plant-capacity-2020-more-3-times-rest-worlds

« Le nombre de personnes employées dans le secteur allemand des énergies renouvelables a diminué de moitié depuis 2011».

https://www.cleanenergywire.org/news/number-people-employed-german-renewables-sector-has-halved-2011

« Fusion des ports d’Anvers et de Zeebruges ». Influence grandissante de la Chine.

https://www.rtl.be/info/monde/europe/l-influence-de-la-chine-sur-les-ports-europeens-grandit-1184003.aspx

« Nous vous exhortons à ne pas porter atteinte à la fois aux objectifs climatiques et à la biodiversité en remplaçant la combustion fossile par le fait de brûler des arbres pour produire de l’énergie »

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/02/11/pour-le-climat-bruler-du-bois-n-est-pas-une-alternative-a-la-combustion-fossile-alertent-500-scientifiques_6069636_3244.html?

« La catastrophe de l’Himalaya dans l’Uttarakhand montre les risques de la ruée de l’Inde vers l’énergie verte. (…) Le déluge, qui a étouffé les projets hydroélectriques et tué des centaines de personnes, a révélé l’ampleur d’une ruée vers les énergies renouvelables qui a probablement contribué à la catastrophe ».

https://www.thetimes.co.uk/article/himalaya-disaster-in-uttarakhand-exposes-risks-of-indias-rush-for-green-energy-jbjgc2cn5

« La Chine s’est engagée à faire plafonner ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060 ».

http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2021/0203/c31354-9815620.html

la Russie remplacera tout le pétrole américain dont Biden veut interdire l’exploitation.

https://www.worldoil.com/news/2021/2/9/net-zero-regulation-russia-will-replace-all-the-us-oil-biden-wants-to-ban?mc_cid=026a515106&mc_eid=80ee5bb983

« Le vieillissement des éoliennes offshore pourrait freiner la croissance du secteur des énergies renouvelables (…) Les turbines originales ont une durée de vie approximative de 20 à 25 ans (…) Sans un effort du gouvernement britannique et du secteur des énergies renouvelables pour planifier le déclassement sûr et efficace de ces éoliennes offshore, il existe un risque potentiel énorme d’un coût irréversible pour le secteur des énergies renouvelables. Le coût de l’entretien des turbines obsolètes est plusieurs fois supérieur à celui des nouvelles installations ».

https://www.sciencedaily.com/releases/2021/02/210216114930.htm

« Pour réduire la concentration de CO 2 dans l’atmosphère à long terme, les restrictions imposées pendant la pandémie corona devraient être maintenues pendant des décennies. Mais même cela serait loin d’être suffisant ».

https://cnsnews.com/article/international/kim/report-reducing-co2-atmosphere-would-require-covid-lockdowns-decades

« Les activités du groupe dans les énergies renouvelables seront en partie privatisées. Une double peine, tant pour EDF que pour les Français qui paient déjà cher les subventions à ce secteur ».

https://fr.sputniknews.com/economie/202102171045237929-hercule-bruxelles-industriels-energies-renouvelables/

« L’enthousiasme grandit parmi les chercheurs américains pour la construction d’ un prototype de centrale électrique qui exploiterait enfin la fusion nucléaire ».

https://www.sciencemag.org/news/2021/02/road-map-us-fusion-power-plant-comes-clearer-focus-sort

« Le coût élevé de l’électricité pousse l’industrie de haute technologie allemande à délocaliser vers l’Asie ».

https://www.handelsblatt.com/technik/it-internet/chipbranche-hohe-strompreise-vertreiben-hightech-unternehmen-aus-deutschland/26940892.html

« Les régulateurs avertissent depuis des années que le réseau devient de plus en plus instable, car le gaz naturel bon marché et les énergies renouvelables fortement subventionnées remplacent le charbon régulier et l’énergie de base nucléaire ».

https://www.wsj.com/articles/more-green-blackouts-ahead-11614125061

« La province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine, construira 18.000 stations de base 5G en 2021 pour faire progresser l’application de la technologie 5G et accélérer le développement de l’économie numérique ».

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0226/c31355-9822410.html

« Poussé par la politique de transition verte de l’Union européenne, le marché européen des véhicules à énergie nouvelle s’est développé à contre-courant de la tendance, offrant une bonne opportunité pour le développement de véhicules électriques de marque chinoise ».

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0225/c31355-9822243.html

« La China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) a annoncé lundi avoir découvert un gisement en mer de Bohai avec des réserves de pétrole brut et de gaz naturel estimées totalisant 100 millions de tonnes d’équivalent pétrole ».

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0224/c31355-9821425.html

(1) https://belgotopia.com/2021/01/15/le-green-deal-de-lue-et-la-quadrature-du-cercle/

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

Les changements climatiques, entre faits scientifiquement établis et actes de foi.

donna

Donna Laframboise est une journaliste d’investigation canadienne fortement engagée dans le combat anti-pensée unique dans le domaine climatique, et auteur de nombreux articles et ouvrages sur le sujet. J’ai déjà repris certains billets sur mon blog, notamment sur le fonctionnement interne du GIEC : https://belgotopia.wordpress.com/2018/03/09/les-conflits-d-interet-au-giec/

Dans le présent article paru sur son site (1), elle reprend des éléments déjà évoqués aussi bien par des chroniqueurs que par de nombreux scientifiques, mais qu’il est bon de rappeler inlassablement.

Comme d’habitude, il s’agit d’une traduction maison.

Jo Moreau

Faits climatiques ou actes de foi ? Les gouvernements ne peuvent pas faire la différence.

Entre les faits établis et des actes de foi, les gouvernements ne peuvent pas faire la différence

Nous n’avons aucune preuve tangible d’une crise. Seulement des avis d’experts et des suppositions.

Les gouvernements luttent actuellement contre le changement climatique à coups de milliards. Pour que cela ait un sens, chacun des éléments de la chaîne de raisonnement suivante devrait être démontré :

  1. Les scientifiques ont établi qu’il y a une crise climatique.
  2. Les scientifiques ont prouvé la responsabilité de l’humanité.
  3. Les scientifiques prônent que nous pouvons atténuer la crise en modifiant notre comportement.

Mais chacun de ces éléments n’est rien d’autre qu’un acte de foi.

Commençons par la conviction qu’il se passe quelque chose d’inhabituel. Cette planète a plus de 4 milliards d’années. Le climat suivait sa propre évolution bien avant l’apparition des humains. Il a changé de nombreuses fois – parfois progressivement, parfois brutalement. Il y a 20000 ans, une grande partie de l’Amérique du Nord était couverte de glace.

Puisqu’il n’y avait pas d’humains pour enregistrer ou analyser ces milliards d’années d’histoire climatique comme on le fait aujourd’hui, les scientifiques n’ont aucun moyen de savoir s’il se passe quelque chose « d’inhabituel ».

Ils peuvent supposer, ils peuvent spéculer, ils peuvent extrapoler, mais ils n’ont aucune preuve incontestable. J’ai écrit deux livres sur le Panel Intergouvernemental sur le Changement Climatique (IPCC) de l’ONU (improprement traduit en Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat – GIEC ndt). Cette organisation affirme qu’il est « extrêmement probable que plus de la moitié» du réchauffement climatique entre 1951 et 2010 a été causé par l’activité humaine. Il parle de sa « meilleure estimation ».

donna 2

Il faut noter l’imprécision notoire du texte : « extrêmement probable, plus de la moitié, meilleure estimation ». Ce ne sont pas des faits. Ce sont des suppositions éclairées, ce sont des opinions. Il est absolument crucial que nous comprenions ce point : le GIEC n’a aucune preuve tangible de l’existence d’une crise. Il n’a aucun calcul qui puisse être examiné et vérifié. Il n’a que des avis et des estimations d’experts.

Si vous avez accepté cet acte de foi, vous êtes immédiatement invité à en embrasser un autre – à savoir l’idée que ce sont les activités humaines qui ont déclenché la prétendue crise climatique. Comme je viens de le souligner, le GIEC ne peut en apporter aucune preuve. Il pense simplement que sur une période de 60 ans les humains ont causé plus de la moitié du réchauffement. Nous sommes loin d’une démonstration indéniable.

Sur ces deux questions décisives – existe-t-il vraiment un problème climatique, et les humains en sont-ils responsables – le GIEC n’a pas de réponse définitive à apporter.

Les gouvernements ont néanmoins embrayé sur ces actes de foi.

Tout le monde semble avoir oublié que les scientifiques sont faillibles. Comme le reste d’entre nous, ils en savent beaucoup sur le domaine qui leur est propre, mais peuvent être étonnamment mal informés sur des interprétations plus élargies. Comme le reste d’entre nous, ils sont sensibles à l’effet de groupe. De nombreux membres du GIEC souscrivent à un système de croyance qui considère les activités humaines comme non naturelles et donc automatiquement menaçantes pour l’environnement.

Mais les systèmes de croyance ne sont pas des preuves.

Le 3e acte de foi qui défend l’idée que l’humanité peut réparer tout ce qui se passe actuellement avec le climat – est tout aussi douteux. Même si nous sommes confrontés à quelque chose d’effrayant, même si nous en sommes responsable, cela ne signifie pas qu’il est en notre pouvoir d’influencer, d’interrompre ou de maîtriser les puissantes forces naturelles qui ont déjà été mises en branle. Cela ne veut certainement pas dire qu’il n’y a qu’une solution infaillible et miraculeuse : réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les gouvernements sont obsédés par les gaz à effet de serre depuis qu’ils ont signé un traité des Nations Unies en 1992, bien avant que le GIEC ait produit ses rapports successifs de plusieurs milliers de pages. On a mis la charrue avant les boeufs. L’ONU – un organisme politique – a décrété que les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine étaient un problème auquel les gouvernements devaient s’atteler.

Le GIEC s’est efforcé depuis lors de construire un dossier scientifique appuyant cette position.

Personne ne sait avec certitude si la réduction de ces émissions aura un résultat. Personne ne sait combien de temps il faudra pour «stabiliser» le climat par ce moyen. Pourtant, les gouvernements multiplient les taxes sur le carbone. Année après année, ils détournent des milliards de dollars des soins de santé et de l’éducation pour lutter contre le changement climatique avec des politiques de réduction des émissions en constante expansion.

En 1992, le Royaume-Uni était dirigé par John Major, l’Allemagne était dirigée par Helmut Kohl, l’Amérique était dirigée par George HW Bush et la France était dirigée par François Mitterrand. Internet existait à peine en 1992, la création de Google se situait encore dans un avenir indéterminé.

Ce traité appartient à une autre époque. Il n’y a pas de honte à rompre avec la pensée obsolète d’il y a 30 ans.

Donna Laframboise

(1) https://nofrakkingconsensus.com/2021/02/17/climate-facts-or-leaps-of-faith-governments-cant-tell-the-difference/

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ? VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

LE CLIMAT ET L’ENDOCTRINEMENT DES JEUNES.

jeunes

Les régimes dictatoriaux que le monde a connus au 20e siècle, tels que le national-socialisme ou le communisme, ont utilisé la jeunesse comme vecteur de leur idéologie, au moyen d’organisations très structurées, telles que la Hitler Jügend d’une part, ou le Komsomol d’autre part, sans oublier les « gardes rouges » de la révolution culturelle maoïste. L’instrumentalisation de la jeunesse en faveur des thèses écologistes et climatiques que nous connaissons aujourd’hui, utilise des moyens identiques en faveur d’un objectif similaire : préparer un monde de demain conforme à l’idéologie politique de ses initiateurs.

Le principe de base est d’exfiltrer les enfants et les jeunes de l’influence du noyau familial, afin de faciliter leur conditionnement idéologique, pour finalement en arriver à ce qu’ils influencent leurs parents pour les rallier à leur cause, et la boucle est bouclée. Car ce sont effectivement eux, et non leurs parents, qui seront les piliers de la société de demain. Pour arriver à les convaincre, il faut les effrayer en leur faisant croire ce que vous voulez qu’ils croient, et après qu’ils aient assimilé l’idée que la Terre est en danger, et surtout qu’eux, les jeunes, en seront les premières victimes. Bientôt ils feront pression sur les hommes et femmes politiques, les entreprises, et les hésitants pour qu’ils agissent au nom de l’idéologie de la « justice climatique ». Les gens croient ce qu’on leur dit, à condition de le dire avec suffisamment de conviction.

Pour y arriver, on n’a pas hésité à concevoir et utiliser un amalgame mensonger de notions auxquelles les jeunes -mais pas que- sont particulièrement réceptifs, qui assimile changements climatiques, pollution et protection des espèces.

Une certaine forme d’écologie se trouvait déjà à l’arrière-plan du régime nazi.  A commencer par l’image qui fut diffusée d’un Hitler, lui-même devenu végétarien -réel ou supposé. Pour différentes raisons, (la principale étant à pointer dans les faiblesses de la production agricole et de l’élevage) le régime condamna l’usage du beurre dans la nourriture et son remplacement par l’huile d’olive quand cela était possible, ainsi qu’une diminution drastique de la consommation de viande. D’importantes lois règlementant la protection des animaux et la préservation de la nature sont prises dès 1933. Cela cadrait parfaitement avec l’image idéalisée que voulait donner le régime via les jeunesses hitlériennes : des corps sains dans une nature saine. Des directeurs de zoo, les frères Heck, vont recréer les Aurochs, une race de bovins disparue depuis le 17e siècle. Ils seront récupérés par le régime, qui va les réimplanter dans le paysage de « l’ancienne forêt allemande disparue » qu’on va tenter de recréer. On pourrait également évoquer la structure ésotérique « Ahnenerbe », l’organisation pseudo-scientifique de recherches sur « l’héritage ancestral germanique » dirigée par Heinrich Himmler sous l’étendard SS, et qui d’une certaine manière voulait ressusciter un environnement écologique totalement dévoyé. Mais cela nous amènerait trop loin.

Après être devenue la cible de l’endoctrinement du régime nazi, la jeunesse en deviendra le fer de lance. Car dûment instrumentalisés, les enfants s’imposeront comme les gardiens stricts de l’idéologie, et seront une menace pour leurs parents qui risquent d’être dénoncés s’ils émettent le moindre doute sur la propagande diffusée. Après la guerre, des parents avouèrent à leur jeune fils : « Nous avions peur de toi ». Certaines publicités reprennent aujourd’hui le même mécanisme de menace appliqué à l’écologisme (1).

On peut dégager quatre piliers immuables sur lesquels se fonde l’endoctrinement des jeunes, valables aujourd’hui comme ils le furent hier :

Le milieu éducatif, les médias, le monde scientifique, le monde politique.

Au départ, le mouvement paraissait a-politique, et de toutes façons avouent ses premiers participants, « on n’y connaissait rien ». Cela allait rapidement changer.

Aujourd’hui, sous couvert du sauvetage de la planète, les cortèges se multiplient, encouragés par les écoles qui les rendent obligatoires et initiés par la puissance publique (2). La jeunesse est flattée, félicitée, montrée en exemple. Participer à un défilé est, pour un enfant et un jeune ado, quelque chose de très gratifiant, d’autant plus que ces démonstrations sont largement diffusées par les médias : les défilés de jeunes sont un spectacle qui rend bien à l’image. Vous marchez en groupe dans les rues, il y a des slogans, des banderoles, des panneaux, vous êtes applaudis et parfois même interviewés et les parents sont aux fenêtres « Les parents nous soutiennent, et nous en sommes fiers ». C’est une démonstration vers l’extérieur, et surtout vis-à-vis d’eux-mêmes, qui signifie : je suis quelqu’un. Les enfants ont parfois le sentiment qu’ils n’ont aucune valeur dans une société d’adultes, mais grâce au mouvement climatique, on les prend au sérieux, et bien sûr cela leur plait.

A chaque rassemblement ils proclament inlassablement le message simpliste qui leur a été inculqué : « Il suffit d’agir sur les activités humaines pour rétablir un climat stable, mais le monde politique corrompu par le capitalisme y fait barrage ». Parfois, ils ont la chance de croiser l’égérie ultra-médiatisée qui a leur âge, et qui est reçue par tout ce qui compte dans le monde : les politiciens, les journalistes, les scientifiques et même le Pape : la jeune prophétesse GRETA THUNBERG elle-même, adulée et célébrée telle une pop-star. Certains lui ont même serré la main : c’est le summum et donne à ces privilégiés une aura particulière.

Les jeunes sont exposés à la propagande climatique dès les premières salles de classe. L’idée est de persuader chaque garçon et chaque fille à tous les stades de la scolarité, qu’il a son rôle à jouer afin de sauver la planète, et ce d’autant plus qu’il ne peut continuer à être complice de sa propre perte : il n’existe pas de ‘planète B’. Les manuels scolaires ont dès lors intégré le réchauffement climatique anthropique comme un fait objectif scientifiquement prouvé, porté par un axiome : l’idée que le GIEC a toujours raison est considérée comme une évidence, est confortée par les médias, le monde politique et les milieux enseignants.

Les écoles sont désormais devenues un espace primordial du développement de l’idéologie climatique en qualifiant d’ « éducation » ce qui est une propagande idéologique. La grande majorité des enseignants se sont faits complices de cette manipulation, par conviction ou par prudence. Ils ont imposé l’uniformisation de la pensée par opposition à un examen objectif et sujet à débat d’un problème qui aurait dû rester dans un domaine purement scientifique. Ils ont choisi d’ignorer désormais cette constatation fondamentale exprimée en son temps par l’ex-professeure de l’ULB, Lucia de Brouckère : « Ce qui m’a frappée au cours de mes recherches, c’est l’extraordinaire cohérence interne des théories dont l’expérience a démontré de façon inéluctable qu’elles étaient inexactes. Les sciences dites exactes et naturelles ne nous révèlent aucune Vérité absolue, définitive, clichée, immuable ! Les sciences nous proposent des vérités partielles qu’il faut constamment, non seulement corriger, mais revoir dans leurs fondements mêmes. Elles exigent l’application constante du principe du libre examen «.

Il faut vendre l’idéologie écologiste comme seul choix possible.

Les jeunes sont la vitrine du mouvement. Pour attirer les enfants, on va brandir la carte de la menace, de la peur et de la promesse d’un avenir heureux et apaisé. Loin des parents et de leur milieu, l’éducation idéologique uniformisée est d’autant plus facilitée par le biais du système scolaire et universitaire, et des médias. On leur a fait croire que le débat était clos, et certaines écoles ont même fait retirer de leur bibliothèque les ouvrages qui jettent le doute sur un éventuel « changement climatique ».

Une caractéristique de tout régime totalitaire est d’interdire toute contestation de la seule science officielle, comme ce fut le cas en Union Soviétique et sous le National-Socialisme. Elle réunissait alors un consensus unanime des scientifiques oeuvrant au sein de ces régimes.

Oui décidément, nous sommes entrés dans un système qui utilise tous les mécanismes du totalitarisme.

Jo Moreau

(1) https://www.youtube.com/watch?v=e6SFcF9Q8EY

(2) https://belgotopia.com/2019/03/14/la-commission-europeenne-initiatrice-des-manifestations-etudiantes/

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ? VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/