POURQUOI NOUS DEVONS COMBATTRE LES FANATIQUES DU CLIMAT

lawson 3

Dominic LAWSON est un journaliste britannique. Il travailla pour la BBC et le Financial Times. Il occupa ensuite les fonctions de rédacteur en chef du Spectator, puis du Sunday Telegraph. Il écrit des chroniques pour le Sunday Times.

Le présent article est paru dans le Daily Mail le 7 septembre 2020 sous le titre : « Free speech, fake science – and why we must take the fight to the climate zealots » . Il s’y élève contre les objectifs et les moyens utilisés par le groupe EXTINCTION REBELLION, également connu sous les initiales XR, après que celui-ci ait voulu bloquer les imprimeries de plusieurs médias britanniques (1).

Je reprends ici plusieurs extraits de cet article, dans une traduction « maison ».

J’avais aussi, dans un article précédent, dénoncé le caractère extrémiste de ce groupement activiste (2).

Jo Moreau

La violation de votre liberté est le but d’EXTINCTION REBELLION, un groupe restreint mais de plus en plus influent d’activistes du changement climatique issus de la classe moyenne, qui veulent museler quiconque ou toute organisation qui ne partage pas leur vision hystérique d’une planète dont les habitants vont frire jusqu’à extinction d’ici une décennie ou deux, à moins que nous ne retournions immédiatement à une forme de subsistance préindustrielle libérée des énergies fossiles.

C’est apparemment la raison pour laquelle ils ont bloqué les imprimeries de la plupart de nos journaux nationaux.

Leur croyance ne se fonde pas sur la science mais est quasi-religieuse : ils considèrent tout diffuseur d’informations qui ne se conforme pas à leurs prescriptions comme diabolique et devant être réduit au silence (s’ils refuse de se convertir), de la même manière que l’Inquisition espagnole traitait les hérétiques.

L’un de ses fondateurs et toujours membre actif, Roger Hallam, est allé encore plus loin, déclarant que « peut-être devrions-nous mettre une balle dans la tête » comme « punition » pour ceux qu’il juge responsables de cette prétendue extinction planétaire imminente.

Bien que ce soit la majeure partie de la presse écrite que le groupement a tenté d’intimider et de museler ce week-end, il a essayé l’année dernière quelque chose de similaire avec la BBC, se massant devant l’entrée de New Broadcasting House, empêchant l’accès à de nombreux journalistes tandis qu’ils brandissaient des banderoles affichant le slogan : « BBC, votre silence est mortel ».

En fait, EXTINCTION REBELLION souhaite faire taire les voix qu’elle désapprouve; et Il est presque comique qu’il aient ciblé le radiodiffuseur national, alors que celui-ci avait pris la décision de n’accorder aucun temps d’antenne à quiconque remet en question l’idée que le changement climatique causé par l’homme est la plus grande menace mondiale pour la santé humaine.

Sir David Attenborough, toujours aussi vigoureux que dans les années 90, est à la pointe de cette campagne de la BBC. Il a déclaré que « nous ne pouvons pas être assez radicaux » dans nos politiques de réduction des émissions de CO2.

Il est encore plus fabuleusement ironique que le numéro du journal The Sun qu’  EXTINCTION REBELLION voulait notamment bloquer vendredi soir pour l’empêcher d’être diffusé contenait une interview de Sir David sur «  la crise climatique  ». (…)

Une même réticence à débattre de EXTINCTION REBELLION et de son chef spirituel, la précoce suédoise Greta Thunberg, est commune aussi bien à la démarche des médias qu’à celle des politiciens.  (…)

Peut-être que la seule fois où cela s’est produit (du moins sur la BBC), c’est quand Andrew Neil, lors de l’attaque fastidieuse de XR l’année dernière contre ceux qui tentaient de se rendre au travail à Londres, a interviewé la porte-parole du mouvement, Zion Lights. (…)

Hélas, la BBC s’est depuis séparée de M. Neil, dont l’approche critique de cette question n’est pas dans leur style maison. Quant à Mme Lights, elle a depuis quitté XR… pour devenir une avocate de l’énergie nucléaire.

(…) Lorsque Greta Thunberg est arrivée au Royaume-Uni en avril de l’année dernière, nos politiciens ont fait la queue pour la féliciter elle et ses arguments, qui sont indiscernables de ceux de XR.

S’exprimant à ses côtés au Parlement, le Secrétaire à l’environnement de l’époque, Michael Gove, a déclaré: «  Nous n’avons pas fait assez. Greta, tu as été entendue. »

En effet, deux mois plus tard, le gouvernement a légiféré pour amener le Royaume-Uni à l’objectif « zéro carbone d’ici 2050 » – se conformant à la demande impossible de XR. Mais sans en fixer ni le coût ni la manière d’y parvenir.

Le gouvernement néo-zélandais a mené un tel exercice et a conclu que l’atteinte du « zéro net » d’ici 2050 coûterait 16 pour cent du PIB par an. Cela équivaudrait à 560 milliards de livres sterling par an s’il était appliqué au Royaume-Uni, soit près des trois quarts de toutes les dépenses publiques.

Pourtant, ce projet de loi a été adopté sans même un débat, encore moins un vote à la Chambre des Communes : il a été adopté par un texte réglementaire. Cela n’a pu se produire que parce que l’écrasante majorité des députés ont trop peur d’être considérés comme des soi-disant « négateurs du changement climatique ».

Et ils refusent absolument de s’engager avec des penseurs aussi rigoureux que Bjorn Lomborg, le président du groupe de réflexion du Copenhagen Consensus Center, ou Michael Shellenberger (nommé comme un «  héros de l’environnement  » par Time Magazine en 2008), qui affirment tous deux que des ressources grotesquement excessives consacrées à la « prévention » du changement climatique sont inefficaces. (3) (…)

Le fait que l’establishment politique britannique – et la majeure partie des médias – aient renoncé à s’engager dans ce débat, a laissé le terrain libre à EXTINCTION REBELLION. Vraiment, ils n’avaient pas besoin d’essayer de faire taire la presse. L’intimidation et la pensée de groupe ont déjà atteint leur objectif.

(1) https://www.dailymail.co.uk/debate/article-8704503/DOMINIC-LAWSON-Free-speech-fake-science-fight-climate-zealots.html

(2) https://belgotopia.com/2019/10/13/extinction-rebellion-la-face-cachee-dun-mouvement-radical/

(3) https://belgotopia.com/2020/07/03/mea-culpa-de-lecologiste-michael-shellenberger/

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ? VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

AOUT 2020 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)

Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés par ma page facebook « belgotopia ».

Bonne lecture !

Jo Moreau.

 

3 août

« Les glaciers reculent » Aberdeen Herald – 13.10.1910

1910 oct 13 - 03.08.2020

5 août

Un article de 2019…

https://www.contrepoints.org/2020/08/05/347644-les-canicules-davant-la-canicule-au-cours-du-xxe-siecle?

Climat : « Les reforestations peuvent provoquer un réchauffement régional » Edouard DAVIN – PhD – Institut du climat et de l’environnement Zürich – Lead author IPCC –

https://lecourrier.ch/…/lorsque-les-forets-rechauffent…/?

6 août

Climat : « Quand le Bureau Australien de météorologie efface des records de chaleur anciens. Est-ce parce que ces enregistrements contredisent leur hypothèse d’un réchauffement climatique catastrophique causé par l’homme ? ». Jennifer MAROHASY – PhD – Ex chercheur principal adjoint à la Central Queensland University.

https://jennifermarohasy.com/2020/07/hottest-day-ever-in-australia-confirmed-bourke-51-7c-3rd-january-1909/?

7 août

Climat : L’ histoire météorologique de notre planète est parsemée d’épisodes de canicules et de sécheresses. Vous en détecterez facilement sur cette seule période de 50 ans…

https://belgotopia.com/2018/03/25/les-evenements-climatiques-extremes-du-passe-18/?

L’année 2019 avait été marquée par trois vagues de chaleur (du 23 au 30 juin, du 22 au 26 juillet et du 23 au 28 août) et des températures records de plus de 40°C. C’est toutefois l’année 1947 qui détient le record du nombre de vagues de chaleur (quatre). Cette année avait également enregistré la plus longue vague de chaleur depuis 1901 (19 jours, du 10 au 28 août).

http://www.science-climat-energie.be/2020/08/07/sce-info-la-belgique-se-prepare-a-sa-premiere-vague-de-chaleur-de-lete/?

8 août

comic 36

9 août

Article de 2003 (via M.H.Althaus)

https://www.liberation.fr/france/2003/08/14/700-000-morts-lors-des-canicules-de-1718-1719_442098?

 

climat capsule 53 - 27.07.2020

La vague de chaleur que nous subissons fait fleurir dans les médias une avalanche de « réchauffement climatique, sans précédent, jamais vu, record de chaleur » etc…Alors, un petit coup d’œil dans le rétroviseur est nécessaire ! (voir les années 1777 à 1786)

https://belgotopia.com/2017/09/06/les-evenements-climatiques-extremes-du-passe-17/?

11 août

« Le fait de contester une théorie majoritaire à un moment donné n’est pas une hérésie, mais un élément du débat scientifique. La découverte de la « vérité » ne se construit pas nécessairement par consensus mais par aller-retour (on pourrait dire essai-erreur) entre un modèle explicatif et les faits observés. La démarche scientifique se nourrit donc d’interrogations, d’esprit critique, et de doutes. Il est possible que d’autres observations dans un autre contexte donnent des résultats différents… d’où des interprétations différentes ! Et la vérité n’est généralement dans aucun camp ! » Christian Lévêque.- PhD – Hydrobiologiste et spécialiste des milieux aquatiques continentaux.

https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/lillusion-du-consensus-scientifique-premiere-partie/?

ALERTE ROUGE METEO : En Belgique, pour classer la météo actuelle en « alerte rouge », il suffit de modifier les conditions du classement par rapport à celles en vigueur auparavant…

« Pour déclencher une alerte rouge, il faut une condition : connaître au moins trois jours consécutifs à une température moyenne de 35 degrés par jour. Selon Fabian De Bal, prévisionniste et responsable du bureau du temps à l’IRM (Institut Royal Météorologique) :  » C’est donc bien l’intensité de la chaleur et la durée qui rentrent en compte pour décider d’une alerte rouge. Ces conditions évoluent avec les années et nos expériences. Ainsi, l’année dernière, les températures minimales rentraient aussi en compte pour le déclenchement de cette alerte rouge. Ce n’est plus le cas cette année. Autre différence : lors de la canicule de 2019, l’IRM déclenchait cette alerte en coordination directe avec la cellule interrégionale de l’environnement. Aujourd’hui, même si la collaboration perdure entre nous, les alertes rouges sont uniquement déclenchées par l’IRM. « .

12 août

« Tous les météorologues et climatologues un tant soit peu sérieux vous le diront : ces records d’un jour n’ont aucune valeur scientifique. Malheureusement certains présentateurs météo bien en vue à la télévision n’hésitent pas à mentionner ces records, repris alors par les médias bien contents de faire le buzz. Et le « météorologiste » aura fait parler de lui… ». MétéoBelgique.

https://www.meteobelgique.be/communaute/a-lire/faq/2378-les-records-de-temperature-d-un-jour-ont-il-vraiment-du-sens?

13 août

Climat : « L’ONU organise de temps à autre des « grand-messes » sur les grandes questions environnementales telles que le climat et la biodiversité. Selon la méthode onusienne, des scientifiques de tous pays sont invités à discuter dans des groupes de travail et de rédaction. Ils sont en principe compétents sur le sujet traité mais avec des niveaux variables de compétence…. Pour être politiquement correct, il faut en effet assurer une représentation de tous les pays du monde…. Mais les grandes ONG internationales y ont aussi leur place ainsi que les « politiques » … Et leur influence est loin d’être négligeable. » Christian Lévêque.- PhD – Hydrobiologiste et spécialiste des milieux aquatiques continentaux.

https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/lillusion-du-consensus-scientifique-deuxieme-partie/?

14 août

Climat : « Depuis plus de trente ans et malgré le manque persistant de preuve formelle, la peur du réchauffement global anthropique causé par le CO2 est propagée sans relâche par l’ONU et ses satellites PNUE, GIEC et OMM relayés par les ONG environnementales et les médias, suivis plus récemment par une fraction du monde académique occidental. Une puissante industrie des énergies renouvelables a été créée via des subsides et des certificats verts quitte à doubler ou tripler le prix de l’électricité. Cette industrie est prête à exploiter les nouvelles aubaines financières annoncées par l’Accord de Paris et le Green Deal de l’UE. Dans un tel contexte, le but avoué est que l’humanité change radicalement son comportement, fût-ce au prix d’une dictature environnementale: l’alarmisme médiatique est maximal, et même les enfants sont embrigadés dans le débat pour soi-disant “sauver la planète”. J.Van Vliet – Master in Engineering and Master in Sciences – Retired

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.science-climat-energie.be%2F2020%2F08%2F14%2Fle-20eme-siecle-a-ete-anormalement-chaud-mais-le-21eme-siecle-revient-a-la-normale-1-2%2F%3F

16 août

Climat : « Parce qu’un changement dans la fréquence (nombre / an) des ouragans pourrait être le résultat du changement climatique, nous avons analysé l’historique des ouragans du bassin atlantique et des États-Unis, ainsi que l’énergie cyclonique accumulée sur le continent américain pour évaluer les problèmes liés à la détection des tendances. Les dénombrements d’ouragans et d’ouragans majeurs n’ont montré aucune tendance générale significative sur 167 ans de données disponibles ». Craig LOEHLE – PhD – Ecologie forestière – Ecologie mathématique.

https://link.springer.com/article/10.1007/s11069-020-04219-x?

Climat : « Lors d’une éruption, les super volcans peuvent causer d’énormes destructions localement, mais ils ont également des impacts majeurs à travers le monde en raison des énormes émissions de gaz et de poussière dans l’atmosphère. (…) Ils peuvent provoquer des changements majeurs dans l’atmosphère sur plusieurs années. ». Gunn Kristin TJOFLOT – Dept Géosciences – University of Oslo.

https://phys.org/news/2020-08-volcanic-emissions-atmosphere.html?

17 août

A qui la médaille d’or du réchauffement climatique ?

https://belgotopia.com/2020/08/17/les-j-o-du-rechauffement-climatique/?

19 août

CLINTEL a publié la Magna Carta Universitatum 2020. Ce court document est essentiellement un code de conduite ambitieux pour la liberté d’enquête et d’expression dans les universités. « Le débat sur le changement climatique pourrait être l’un des pires cas de répression académique de l’histoire.(…) l’autorité politique et le pouvoir économique étouffent aujourd’hui la science du climat. »

https://www.cfact.org/2020/08/17/clintel-issues-great-charter-of-universities-for-research-freedom/?

20 août

Climat : « Les modèles climatiques les plus sensibles surestiment le réchauffement climatique au cours des 50 dernières années.(…) L’étude a révélé que, sur la base de la dernière génération de modèles climatiques, la sensibilité climatique à l’équilibre (soit la quantité de réchauffement après un doublement du CO2 dans l’atmosphère) se situe probablement entre 1,9 et 3,4 ° C. ». Femke NIJSSE – Ingéniérie Mathématiques et Sciences physiques Université d’Exeter –

https://phys.org/news/2020-08-global-trends-inconsistent-high-climate.html?

22 août

« Pour revenir à la question des priorités posée dans l’introduction, la réponse est évidente: il n’y a aucune urgence climatique, l’effet de serre dû au CO2 dans la basse atmosphère est une chimère et les observations des deux dernières décennies conduisent pour le 21ème siècle à la prédiction rassurante d’un refroidissement déjà amorcé. « 

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.science-climat-energie.be%2F2020%2F08%2F22%2Fle-20eme-siecle-a-ete-anormalement-chaud-mais-le-21emesiecle-revient-a-la-normale-2-2%2F%3F

24 août

Climat : Comment affoler les téléspectateurs avec des températures identiques…

https://www.facebook.com/82840099725/photos/a.10153608732699726/10158740014759726

25 août

La chaîne TV LN24 a offert une heure d’antenne à l’incontournable JP VAN YPERSELE. Je ne résiste donc pas à rappeler son profil …

https://belgotopia.com/2019/01/28/jean-pascal-van-ypersele-climatologue-exclusif-de-nos-medias/?

26 août

Un billet de 2017.

« Nous devons décider quotidiennement si les menaces auxquelles nous sommes confrontés sont réelles, si les solutions qu’on nous propose sont judicieuses, si les problèmes qu’on nous présente sont en fait de véritables problèmes ou des non-problèmes. ». Timothy BALL – PhD – Climatologue – Président du Projet Ressources Naturelles (Canada) ex Professeur de Climatologie Université de Winnipeg (Canada).

https://belgotopia.com/2017/06/29/des-cours-de-science-obligatoires-dans-tous-les-cursus/?

28 août

Climat : « Si nous examinons tous les ouragans affectant la Louisiane au cours des 170 dernières années (y compris Laura), nous constatons qu’il n’y a pas eu d’augmentation à long terme du nombre d’ouragans ou de leur intensité depuis 1851. ». Roy SPENCER – PhD – Climatologue – Collaborateur de la NASA.

https://www.drroyspencer.com/2020/08/even-with-laura-louisiana-hurricanes-have-not-increased-since-1851/?

30 août

« Les glaciers alpins disparaissent » Australian town and country journal – 16.08.1902.

1902 16.08 - Australian town and country journal - 30.08.2020

31 août

« De tels sceptiques sont fréquemment stigmatisés comme «deniers du réchauffement de la planète» (…) L’argumentaire utilisé pour condamner l’hérétique fait généralement appel à une autorité sacrée qui ne doit pas être remise en cause. Selon ce modèle, la «preuve écrasante» sert d’équivalent à la vérité religieuse révélée et ceux qui osent interpeller les «scientifiques de réputation incontestée» – c’est-à-dire une nouvelle caste sacerdotale – sont coupables de blasphème ». Frank FUREDI – PhD – Professeur de sociologie Université de Kent.

https://belgotopia.com/2017/07/05/la-chasse-a-l-heresie-climatique-au-xxie-siecle/?

 

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

 

LE PERMIS A POINT, UNE FAUSSE BONNE IDEE.

permis-belge-triptique-rose

Voici que reparait en Belgique l’idée d’un permis de conduire à points, portée par le nouveau gouvernement.

Il s’agit d’un projet qui rejaillit régulièrement, tel le monstre du Loch Ness. Déjà en 2009, Monsieur Etienne Schouppe, alors secrétaire d’Etat à la mobilité, nous promettait le permis à point pour janvier 2012, celui-ci étant selon lui dissuasif dans l’optique d’une diminution des accidents de roulage.

J’ai à priori une opinion iconoclaste concernant le permis de conduire.

Autant j’estime indispensable la licence d’apprentissage, basée sur la connaissance du code de la route, autant je considère l’examen pratique obligatoire comme inutile, sauf bien entendu pour les profits juteux des bénéficiaires de la ponction d’argent dans le portefeuille des candidats, bien souvent appelés à recommencer plusieurs fois une épreuve qui ne prouve rien, en-dehors de la capacité à dominer son stress devant un examinateur, ou d’avoir assimilé toutes les subtilités de la manœuvre de créneau.

D’ailleurs, 95% des accidents de roulage ne sont-ils pas commis par des conducteurs parfaitement en règle de permis de conduire ?

D’autre part, une certaine catégorie d’usagers est dispensée de ces formalités pratiques lourdes et coûteuses, je veux parler des conducteurs de véhicules dits « sans permis », dont chacun peut cependant apprécier la dangerosité sur nos routes, ou de certains deux-roues motorisés ou non.

Le permis de conduire ne constitue nullement une garantie de parfaite maîtrise du véhicule en toutes circonstances, ce qui inclut en premier lieu le fait de savoir se maîtriser soi-même devant les « agressions » en tous genres auxquelles chacun est confronté dans la circulation quotidienne, ou de sa capacité à refouler les désirs de puissance ou d’affirmation de soi qui satisfassent l’égo de certains.

La possession du permis de conduire, tel qu’il est aujourd’hui, me parait un droit inaliénable et définitif, au même titre que la carte d’identité, dans ce qu’il n’est qu’une simple preuve de la connaissance du code de roulage.  D’autre part, l’organisation de la vie contemporaine fait que l’usage d’un moyen de déplacement personnel est devenu indispensable pour une grande majorité de citoyens, que ce soit dans la vie professionnelle active -ou simplement pour se rendre à son lieu de travail-, ou dans des déplacements dans le cadre de la vie privée.  Sa seule limite de validité devrait se trouver dans l’âge avancé du conducteur, amené alors à prouver par des tests physiques ou psychologiques et à intervalles réguliers, sa capacité à maîtriser un véhicule, ou comme cela est déjà appliqué, une validité limitée à certaines zones géographiques.

Le retrait du permis « à points » amènerait, pour une large frange des usagers qui en seraient l’objet, soit à l’obligation de continuer malgré tout à user de son véhicule en toute illégalité pour des motifs familiaux ou professionnels impérieux, accompagné d’une hausse des délits de fuite après un accident, soit à s’adonner au trafic des points, l’expérience de ce qui se passe à l’étranger et notamment en France en fait foi…

Une autre piste pourrait être, pour les nouveaux conducteurs, une modulation du permis de conduire à des véhicules d’une puissance très limitée pendant une période à convenir. On peut évidemment se tuer (ainsi que ses passagers) au volant d’une Clio, mais un jeune conducteur  pilotant une BMW risque d’avoir un comportement dicté par l’image sublimée du type de véhicule, surtout aux yeux des copains et copines transportées…Cela pose évidemment pas mal de problèmes, comme l’utilisation du seul véhicule familial, mais il faut savoir ce que l’on veut…

Alors, le permis à point, pour quoi faire ?

Le retrait pur et simple est à exclure. On pourrait imaginer une gradation des peines en fonction du nombre de points perdus en tenant compte cependant des kilomètres parcourus, ou encore une interdiction de circuler pendant certaines heures en fonction des obligations familiales ou professionnelles du délinquant.

Et surtout, pour les fautes particulièrement graves et volontaires, la saisie définitive du véhicule au profit de l’Etat, quel que soit le propriétaire du véhicule impliqué. Cela pourrait conscientiser aussi bien le propriétaire quant au profil de celui à qui il confie ce véhicule, qu’à l’utilisateur qui a toujours l’obligation de restituer le bien dont il a l’usage dans l’état où il l’a reçu, ou sa contrepartie financière. J’entends par fautes particulièrement graves et volontaires une conduite accidentogène (surtout pour les tiers) sur une certaine période de temps ou d‘espace, soit une vitesse que je qualifierais d’aberrante, ou encore un niveau d‘alcoolémie -ou état équivalent- manifestement exagéré.

Cela nécessiterait aussi une définition spécifique aux délits affectant la circulation, de la notion de « faute grave » qui, comme chacun sait, ne peut être opposée qu’à l’auteur de cette faute exclusivement.

Voilà, je ne suis sûrement pas de ceux qui considèrent les transgressions au code de roulage comme mineures, au vu du nombre des victimes annuelles. Je trouve d’ailleurs particulièrement étonnante la diffusion autorisée des emplacements de radars, et j’attends avec impatience des avis semblables par exemple des bureaux de poste faisant l’objet d’une surveillance policière ponctuelle, en guise de mise en garde aux candidats hold-upers….

Jo Moreau

D’ ACCORD  ?  PAS  D’ACCORD  ?? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE  !

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

LES ÉPOUVANTABLES CONSÉQUENCES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE (6)

belgotopia 36

Ceux qui me font l’honneur (et le plaisir) de consulter régulièrement ma page Facebook « belgotopia » peuvent y suivre la rubrique : « Dans l’hallucinante série : les délires climatiques », qui distille à doses homéopathiques la litanie des épouvantables conséquences du réchauffement (changement- dérèglement) climatique qui nous attendent.

Elles décrivent presque toutes un futur aléatoire proche ou lointain, et bien entendu pratiquement toujours rédigées au conditionnel …

Celles-ci émanent soit de médias, soit de revues scientifiques dont on ne peut décemment mettre le sérieux en doute. Et ces études, ne l’oublions pas, sont majoritairement financées par l’argent public, soit le vôtre et le mien.

Les trois cents premières furent rassemblées dans cinq billets, que je vous engage vivement à (re)consulter :

https://belgotopia.com/2017/06/02/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique/

https://belgotopia.com/2018/10/02/les-epouvantables-consequences-du-rechauffement-climatique-2/

https://belgotopia.com/2019/04/02/les-epouvantables-consequences-du-rechauffement-climatique/

https://belgotopia.com/2019/10/08/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-4/

https://belgotopia.com/2020/04/20/les-epouvantables-consequences-du-changement-climatique-5/

Mais je comprends que leur consultation puisse être fastidieuse, quoique délassante dans les longues soirées d’hiver. Aussi, j’ai établi mon petit « best of » que voici, soit une étude par cinquante cas. Chacun peut choisir les siens…

  1. La hausse des océans due au réchauffement climatique pourra doter les humains de pieds et mains palmées.
  1. L’inaction devant le réchauffement climatique sera catastrophique, et ceux qui ne mourront pas deviendront cannibales.
  1. Le réchauffement climatique provoque un manque de personnel dans les maisons closes.
  1. Suite au réchauffement climatique, les océans pourraient se mettre à bouillir.
  1. Les races de chiens à nez court menacés par le réchauffement climatique.
  1. Le réchauffement climatique provoquera le dégel de 66 tonnes d’excréments d’alpinistes en Alaska.
  1. Le réchauffement climatique favorise l’invasion de la France par les perruches.

Voici donc les cinquante suivantes, et j’en ai encore un nombre considérable en réserve, car nous sommes soumis à une véritable avalanche de constatations et prédictions terrifiantes, dans une volonté manifeste d’endoctrinement de la population ! La plupart sont largement diffusées, et contribuent grandement au sentiment de peur instillé plus particulièrement parmi les enfants et lycéens. Et l’Histoire nous montre à quel point ces derniers sont manipulables.

Alors, peu importe les mensonges et approximations.

« La blague dans la plupart des départements de biologie universitaire pour les chercheurs qui cherchent du financement est : « comment puis-je lier ma recherche au réchauffement climatique ? » Jim Steele – BS – MS – Biologie de l’environnement –

Et vous aussi, affolez-vous sans réserve !

Jo Moreau.

 

  1. Dévastés par le dérèglement climatique et les pollutions causés par l’Homme, les océans s’apprêtent à déchaîner leur puissance sur l’humanité.

https://www.lalibre.be/planete/environnement/devastes-par-le-dereglement-climatique-et-la-pollution-des-hommes-les-oceans-s-appretent-a-dechainer-leur-puissance-sur-l-humanite-5d84773cf20d5a53ccee3db4?

  1. Le réchauffement climatique pourra provoquer une crise alimentaire mondiale.

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/2019/08/le-giec-predit-une-crise-alimentaire-mondiale-si-rien-nest-fait

  1. Le réchauffement climatique menace internet.

https://www.nationalgeographic.fr/science-innovation/2018/07/le-reseau-internet-est-en-train-de-se-noyer?

  1. Le dérèglement climatique cause d’une invasion de punaises.

https://actu.fr/ile-de-france/salins_77439/sud-seine-marne-une-infestation-punaises-relance-debat-sur-lutilisation-pesticides_27158722.html?

  1. Le réchauffement climatique responsable d’une augmentation des cas de rage.

https://www.journaldemontreal.com/2019/10/11/plus-de-cas-de-rage-du-au-rechauffement?

  1. Le dérèglement climatique va dévaloriser les terres agricoles du sud de l’Europe.

https://www.euractiv.fr/section/climat/news/climate-change-will-dramatically-devalue-farmland-in-southern-europe-eu-agency-reveals/?

  1. Le réchauffement climatique provoquera des inondations annuelles dans des mégapoles dès 2050.

https://www.bfmtv.com/international/rechauffement-climatique-les-previsions-alarmistes-d-un-projet-de-rapport-de-l-onu-1757487.html?

  1. Suite au réchauffement climatique il y aura 143 millions de migrants climatiques d’ici à 2050.

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_montee-des-mers-vers-un-exode-massif-et-sans-retour?id=10320493&

  1. Le réchauffement climatique rend les pommes moins craquantes et plus sucrées.

https://www.lanutrition.fr/les-news/rechauffement-climatique-les-pommes-moins-craquantes-et-plus-sucrees

  1. Le réchauffement climatique causera la mort de 4 milliards d’individus en 2030-2035.

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/biodiversite/climat-a-1-5-degre-de-plus-la-moitie-de-l-humanite-va-mourir-alerte-fred-vargas_3437663.html?

  1. Suite au changement climatique des événements extrêmes qui se produisent une fois par siècle deviendraient annuels.

https://www.lalibre.be/planete/environnement/nouveau-rapport-alarmant-du-giec-des-evenements-extremes-qui-se-produisent-une-fois-par-siecle-pourraient-survenir-une-fois-par-an-5d8b1f19d8ad5878fd64b9f9?

  1. Le réchauffement climatique provoquera la disparition de certaines tortues marines.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/tortue-marine-tortues-marines-caouannes-seront-incapables-adapter-rechauffement-climatique-77908/

  1. Le réchauffement climatique menace l’existence des manchots royaux.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-manchots-royaux-menaces-rechauffement-climatique-14602/

  1. Le réchauffement climatique est trop rapide pour que les animaux s’y adaptent.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-terre-rechauffe-trop-vite-animaux-adaptent-76982/

  1. Les changements climatiques augmenteront la détérioration des routes ces prochaines années.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1341903/changements-climatiques-reseau-routier-bitume-quebec?

  1. Le réchauffement climatique rendra la Terre bientôt inhabitable pour l’homme.

https://www.notre-planete.info/actualites/1441-rechauffement-climatique-Terre-non-retour

  1. Suite au réchauffement climatique des bananiers et des palmiers pousseront dans nos forêts.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_des-palmiers-et-des-dattiers-dans-la-foret-de-soignes?id=10350999&

  1. Suite au dérèglement climatique montée possible du niveau de la mer de 2 mètres d’ici à 2100.

https://www.lci.fr/planete/rechauffement-climatique-le-niveau-de-la-mer-pourrait-augmenter-jusqu-a-2-metres-d-ici-2100-selon-des-scientifiques-francais-inra-ifremer-2135767.html?

  1. Le réchauffement climatique provoquera bientôt des souffrances humaines indicibles.

https://sciencepost.fr/etat-durgence-climatique-il-y-aura-bientot-des-souffrances-humaines-indicibles/?

  1. Le réchauffement climatique ferait rétrécir la taille des guêpes.

https://sciencepost.fr/les-guepes-seraient-en-train-de-retrecir-a-cause-du-rechauffement-climatique/

  1. Le réchauffement climatique pourra causer annuellement 1.5 millions de morts supplémentaires en Inde.

https://sciencepost.fr/en-inde-la-chaleur-pourrait-tuer-15-million-de-personnes-chaque-annee/

  1. Le réchauffement climatique provoquera une baisse de la production mondiale des légumes.

https://sciencepost.fr/les-legumes-seront-ils-de-plus-en-plus-rares-a-cause-du-rechauffement-climatique/

  1. La montée des océans due aux changements climatiques menacera 300 millions de personnes d’ici 2050.

https://www.lesoir.be/257091/article/2019-10-29/300-millions-de-personnes-menacees-par-la-montee-des-oceans-dici-2050?

  1. Le réchauffement climatique causera annuellement des dizaines de milliers de morts dans les villes chinoises.

https://www.firstpost.com/tech/science/global-warming-to-cause-thousands-of-deaths-in-china-mortality-rate-in-women-higher-7122541.html

  1. Le réchauffement climatique menace la survie du poisson-clown.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/poisson-poisson-clown-adieu-nemo-na-pas-capacite-genetique-adapter-76804/#

  1. Le changement climatique entraîne la Terre vers un désastre irréversible.

https://www.lalibre.be/planete/environnement/la-planete-bascule-vers-un-desastre-irreversible-5ddf7a069978e272f93b3cd5

  1. Le réchauffement climatique peut décimer les vers de terre et mettre la planète en péril.

https://www.lci.fr/planete/comment-le-rechauffement-climatique-peut-decimer-les-vers-de-terre-et-mettre-en-peril-notre-planete-2136778.html

  1. Le changement climatique cause un surpoids des chevaux.

https://www.telegraph.co.uk/news/2019/11/29/climate-change-making-horses-fat-causing-abundance-grass-grow/?

  1. Le réchauffement climatique provoquera des accouchements plus précoces.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/environnement/le-r%C3%A9chauffement-climatique-risque-d%C3%A9courter-les-grossesses/ar-BBXGuLW?

  1. Le réchauffement climatique provoquera une montée des eaux bien plus importante et plus rapide que prévu.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/ocean-rechauffement-climatique-montee-eaux-sera-bien-plus-elevee-rapide-prevu-78203/?

  1. Les oiseaux rétrécissent à cause du réchauffement climatique.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/12/04/les-oiseaux-retrecissent-au-fur-et-a-mesure-que-le-climat-se-rechauffe_6021680_3244.html

  1. Le réchauffement climatique provoquera une montée des eaux jusqu’à 1,10 m d’ici 2100.

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/rechauffement-climatique-la-montee-des-eaux-menace-des-regions-entieres_3679113.html?

  1. Le réchauffement climatique menace les cerisiers canadiens.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1161727/cerisiers-climat-danger-fleur

  1. Le réchauffement climatique provoquera la famine en Afrique et en Asie.

https://www.theguardian.com/global-development/2013/apr/13/climate-change-millions-starvation-scientists

  1. Suite au réchauffement climatique les deux tiers des glaciers himalayens vont fondre d’ici 2100.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-himalaya-deux-tiers-glaciers-vont-fondre-ici-fin-siecle-35068/

  1. Le réchauffement climatique provoque une diminution du taux d’oxygène dans les océans.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/12/07/le-taux-d-oxygene-diminue-dans-les-oceans-sous-l-effet-du-rechauffement-climatique_6022023_3244.html

  1. Le réchauffement climatique responsable d’une pénurie de bière.

https://www.vice.com/fr/article/zm95v4/le-rechauffement-climatique-va-causer-une-penurie-de-biere?

  1. Le réchauffement climatique provoquera des vagues de froid en Europe.

https://www.lci.fr/planete/le-changement-climatique-pourrait-entrainer-un-refroidissement-des-temperatures-en-europe-2141753.html?

  1. Le changement climatique pourrait provoquer l’effondrement de l’armée US d’ici 2040.

https://www.vice.com/en_us/article/mbmkz8/us-military-could-collapse-within-20-years-due-to-climate-change-report-commissioned-by-pentagon-says

  1. Le réchauffement climatique est une menace sérieuse pour la santé des enfants.

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/30738-Le-changement-climatique-reelle-menace-future-sante-enfants?

  1. Le changement climatique pourrait causer des épidémies de maladies tropicales en Grande-Bretagne.

https://www.theguardian.com/environment/2015/nov/14/climate-change-tropical-disease-epidemics-britain-dengue-fever

  1. Le changement climatique attire les calmars, les thons et les anchois dans les eaux britanniques.

https://www.theguardian.com/environment/2017/jul/28/climate-change-drawing-squid-anchovies-and-tuna-into-uk-waters

  1. Le réchauffement climatique favorise l’invasion de la France par les perruches.

https://www.lci.fr/planete/l-invasion-des-perruches-en-france-consequence-directe-du-rechauffement-climatique-2136791.html?

  1. Le changement climatique va dévaster l’Afrique.

https://www.theguardian.com/environment/2009/oct/28/africa-climate-change-sir-gordon-conway

  1. Les animaux les plus résistants au monde peuvent être affectés par le réchauffement climatique.

https://www.iflscience.com/plants-and-animals/even-the-worlds-hardiest-animals-may-be-impacted-by-climate-change/?

  1. Le réchauffement climatique aggrave l’enfoncement des villes dans le sol.

https://www.notre-planete.info/actualites/2904-grandes-villes-subsidence-enfoncement-sol

  1. L’influence négative du réchauffement climatique sur les hormones féminines.

https://www.liberation.fr/planete/2020/01/17/l-impact-de-la-pollution-et-du-rechauffement-sur-les-hormones-feminines_1772093

  1. Le réchauffement climatique provoquerait une hausse des décès des 15-34 ans

https://www.futura-sciences.com/planete/breves/augmentation-temperature-climat-hausse-temperatures-augmenterait-deces-15-34-ans-1786/

  1. Le réchauffement climatique pourrait causer de fortes diminutions des populations de poissons.

https://www.theguardian.com/environment/2009/oct/08/climate-change-tropics-fish-food

  1. Le changement climatique responsable de la mort de tortues marines au Mexique.

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_mexique-292-tortues-meurent-victimes-d-une-maree-rouge?id=10404121&

A SUIVRE

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

JUILLET 2020 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)
Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés par ma page facebook « belgotopia ».
Bonne lecture !
Jo Moreau.

 

2 juillet
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est climat-capsule-10-18.03.2019-02.07.2020.jpg
3 juillet
« Un activiste vert de renom s’excuse pour la crise climatique. »
https://belgotopia.com/2020/07/03/mea-culpa-de-lecologiste-michael-shellenberger/?
4 juillet
« L’étendue de la glace arctique de juin 2020 légèrement supérieure à celle de juin 2019 ».
http://www.science-climat-energie.be/2020/07/03/etendue-de-la-glace-arctique-actualisation-juin-2020/?
8 juillet
« Déjà dans le débat sur le climat, certains scientifiques se sont transformés en idéologues. Cette catastrophe menace désormais l’épidémiologie ».
https://belgotopia.com/2020/07/08/un-clerge-scientifique-aux-commandes-de-letat/?
9 juillet
« Ces idées deviennent ainsi une « loi » internationale qui s’applique à tous les gouvernements. Bien plus influentes que certains États, les ONG écologistes sont le véritable moteur des politiques et mesures vertes, mais aussi sociétales, discutées et imposées mondialement par ce que le Général De Gaulle appelait « le grand machin ». » Samuele FURFARI – Docteur en sciences appliquées et ingénieur, il enseigne la géopolitique de l’énergie à l’Université libre de Bruxelles.
https://www.contrepoints.org/2020/07/09/375660-lecologie-punitive-un-pleonasme?
 
Climat : « Une compréhension des changements climatiques au cours des derniers millénaires est cruciale pour l’attribution scientifique du réchauffement actuel et la prévision précise des changements climatiques futurs. Les reconstructions et les simulations de modèles basées sur des proxy qui offrent un aperçu des changements de température passés, cependant, sont soumises à de grandes incertitudes ».
https://phys.org/news/2020-07-reliable-reconstructions-temperature.html?
12 juillet
« La chaleur croissante de nos étés, l’assèchement des cours d’eau, les ouragans plus fréquents, la fièvre jaune et les séismes ont provoqué l’inquiétude ».
New York Times – 19.11.1881
1881 - conséquences chgt climat - ny times 19.11 - 12.07.2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14 juillet
Un article de 2019. La censure de Facebook sous-traitée aux « journalistes-justiciers » de Libération.
https://www.lopinion.fr/edition/politique/checknews-emmanuelle-ducros-lettre-ouverte-a-liberation-facebook-191488?
15 juillet
Climat :  « En utilisant des observations et des simulations de modèles, nous avons démontré que l’augmentation des températures dans le Pacifique et l’Atlantique était le principal moteur du réchauffement rapide de l’Arctique au début du XXe siècle. ». Hiroki TOKINAGA – PhD – Professeur Université Kyushu –
https://www.pnas.org/content/114/24/6227?
 
Incroyable article sur « Futura Sciences »… Le rédac’chef sera-t-il rappelé à l’ordre ? 🙂 🙂 🙂
https://www.futura-sciences.com/planete/breves/grande-barriere-corail-video-vie-sous-marine-prospere-malgre-rechauffement-oceans-2877/?
16 juillet
Climat : « Même si les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté par rapport à l’échelle de temps à court terme, nous constatons toujours que de nombreux emplacements individuels pourraient subir un refroidissement ou un manque de réchauffement à cette échelle de temps à moyen terme en raison de la variabilité interne (…) Nous constatons que, même à moyen terme, une grande partie du globe pourrait éventuellement ne pas encore connaître de tendance au réchauffement en raison de la variabilité interne » . Nicola MAHER –  PhD – Max-Planck-Institute for Meteorology  Hamburg.
https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/ab7d02/meta?
 
climat capsule 13 - 28.03.2019 + 16.07.2020
 
L’Agence Française de Presse veillera à la pensée correcte qui sera autorisée en Belgique.
https://plus.lesoir.be/312981/article/2020-07-14/lafp-chassera-les-fake-news-belges-pour-facebook?
17 juillet
Climat : « Pour la Chine dans son ensemble, la période chaude la plus longue des 2000 dernières années s’est produite entre le 10e et le 13e siècle ». Zhixin HAO – Université de l’Académie chinoise des sciences, Pékin – Institut des sciences géographiques.
https://link.springer.com/article/10.1007/s11442-020-1718-7?
20 juillet
Climat : « Un scénario longtemps redouté dans lequel le réchauffement climatique fait fondre le pergélisol arctique, et libère suffisamment de gaz à effet de serre pour accélérer le réchauffement et provoquer une catastrophe, ne se produira probablement pas ». Jeff SEVERINGHAUS – PhD – Géosciences – Professeur Scripps Institution of Oceanography – University of California San Diego.
https://scripps.ucsd.edu/news/climate-destabilization-unlikely-cause-methane-burp?
22 juillet
 » Les épisodes rapides d’élévation du niveau de la mer sur la côte nord-est de l’Amérique du Nord au 18e siècle ont une cause naturelle (…) Au 18ème siècle, ils étaient légèrement plus lents, mais toujours beaucoup plus rapides que ce à quoi on pouvait s’attendre pour le petit âge glaciaire, en partie parce que l’Arctique était relativement chaud au 18ème siècle. » . Roland GEHRELS – PhD – Géologue – Professeur et chef de département Géographie physique Université de York.
https://www.eurekalert.org/pub_releases/2020-02/uoy-ssr022820.php?
Climat : « Un nouveau modèle d’extinction prévue de l’ours polaire n’est pas scientifiquement plausible ». Susan CROCKFORD – PhD – Paléozoologue – ex Professeur adjoint d’Anthropologie University of Victoria (Canada).
https://polarbearscience.com/2020/07/20/new-model-of-predicted-polar-bear-extinction-is-not-scientifically-plausible/?
23 juillet
Climat : « En fin de compte, l’alarmisme climatique est puissant car il est devenu la religion alternative pour les personnes prétendument laïques ».
https://belgotopia.com/2020/07/23/shellenberger-celui-par-qui-le-scandale-arrive/?
24 juillet
climat capsule 18 - 24.04.2019 + 24.07.2020
25 juillet
Climat : « La mer Méditerranée était 2°C plus chaude que les autres températures moyennes de l’époque pendant l’Empire Romain, et fut la période la plus chaude des 2000 dernières années ». Giulia MARGARITELLI – PhD – Paléoclimatologie –  Research Institute for Geo-Hydrologic Protection.
https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-8555871/Mediterranean-Sea-3-6-F-hotter-Roman-Empire-study-claims.html?
27 juillet
Le professeur Erpicum vient malheureusement de décéder
climat capsule 53
29 juillet
Climat : Sur l’importance et la fréquence des incendies de forêt en Sibérie dans les siècles passés.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5618805/?
 
Climat : Pour une meilleure compréhension des émissions du CO2 naturel.
« Il semble que nous construisions des modèles climatiques basés sur une compréhension erronée des raisons pour lesquelles le carbone organique reste dans le sol, et comment les microbes le consomment. ». Johannes LEHMANN – Professeur Cornell University – Soil and crop sciences.
https://phys.org/news/2020-07-soil-ease-atmospheric-carbon-dioxide.html?
 
Climat : « Le problème n’est pas avec le climat, mais avec les modèles informatiques conçus pour prévoir son comportement. (…) Les efforts pour imputer des événements météorologiques spécifiques au réchauffement climatique, qui sont maintenant très en vogue, sont remplis d’erreurs. » . Doug M SMITH – Climatologue Met Office Hadley Center, Exeter –
https://www.sciencemag.org/news/2020/07/missed-wind-patterns-are-throwing-climate-forecasts-rain-and-storms?
31 juillet
« Plusieurs paramètres peuvent influencer la température moyenne de nos contrées et rien ne justifie le rôle majeur attribué au CO2.. ».
https://www.science-climat-energie.be/2020/07/31/quest-ce-qui-influence-le-plus-la-temperature-en-belgique/?
« Un des arguments les plus fréquemment cités par les partisans de la responsabilité humaine dans les changements climatiques, consiste à constater que jamais dans l’histoire de la Terre, ces changements n’avaient été aussi rapides. Des études relativement récentes contredisent cette affirmation. ».
https://belgotopia.com/2020/07/31/des-modifications-climatiques-rapides-dans-le-passe-2/?
 
VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.
 
BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :
https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/
 

VOLCANISME SOUS-MARIN ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES

 

belgotopia 47

Mis à jour le 18.08.2020

Les volcans sous-marins sont bien plus nombreux que les volcans terrestres. On ne peut évidemment établir un décompte précis, mais les estimations vont de plusieurs centaines de milliers à plusieurs millions de bouches éruptives d‘importances variées. Les découvertes technologiques récentes dans le domaine des engins sous-marins de recherche, ainsi que des appareils divers de détection, autorisent des recherches et des découvertes de plus en plus nombreuses dans ce domaine assez méconnu jusqu’à récemment.

La plupart des bouches volcaniques sont localisées à la zone de subduction des plaques tectoniques, ou indépendamment de celles-ci, sur ce qu’on appelle des « points chauds » dans les océans.

Les dorsales océaniques, d’une longueur cumulée de plus de 65000 kms, sont donc abondamment pourvues de ces volcans. Beaucoup d’entre eux constituent « l’ Anneau de Feu » , soit géographiquement un arc volcanique et sismique partant des îles Tonga, au large des Philippines, du Japon, des côtes Pacifique de l’Amérique du Nord et du Sud, ou sur la dorsale du Pacifique, qui lui fait face . Il en existe ainsi dans la « Fosse des Caïmans », à plus de 7000 m de profondeur.

La dorsale médio-atlantique, est une chaîne de volcans de 15000 kms de long, dont l’Islande forme la partie émergée. Mais on en trouve un peu partout sous la mer, comme en témoignent de nombreuses découvertes récentes, dont une gigantesque structure volcanique de 30 kms de long sur 25 de large, située au large des côtes sud de la Sicile.

L’océan Arctique lui-même est le siège d’une activité volcanique et hydrothermale beaucoup plus intense que supposé récemment. On y trouve notamment la chaîne de volcans sous-marins dite crête Gakkel longue de 1800 kms au nord du Groenland. On peut légitimement s‘interroger quant à leur impact cyclique sur la fonte des glaces.

Quant à l’Antarctique, à proximité de la Terre Mary Byrd, des scientifiques croient avoir détecté sous 2 kms de glace et de roches, une colonne de magma en fusion « tendant vers la surface ».

Quelle que soit la région où ils se situent, la majorité des volcans sous-marins sont à des profondeurs telles que la pression océanique diminue le caractère explosif d’une majorité des éruptions, ce qui les rend très difficilement détectables, au profit de coulées de lave éruptive qui forme ainsi le nouveau plancher océanique. D’autres, plus proches de la surface, peuvent éjecter dans l’atmosphère aussi bien les gaz émis que de la matière.

Certaines études mettent aussi en évidence le rôle de la masse océanique dans la fréquence de libération de la lave, le poids de l’eau qui est variable en fonction des glaciations et déglaciations, jouant un rôle important dans l’activité volcanique sous-marine.

Des recherches récentes ont aussi établi que la quantité de CO2 libéré par ces éruptions était beaucoup plus importante que prévu. Cette découverte a évidemment une influence notable sur l’étude du cycle du CO2 dans l‘atmosphère terrestre. D’autres chercheurs ont par contre mis en évidence une production importante de fer par ces volcans, ce qui favorise le phytoplancton qui lui-même joue un rôle important dans l’absorption de ce même CO2.

D’autres types de volcans sont appelés volcans (ou dômes) d’asphalte, qui déversent de l’asphalte à la place de lave. On en a détecté dans le Golfe du Mexique et au large de la Californie. Outre l’asphalte, ces bouches volcaniques émettent d’énormes quantités de méthane, autre gaz à effet de serre. Ce phénomène est connu sous le nom de « cheminées de méthane ». On croyait auparavant que ce gaz était dissous dans l’eau, mais on a constaté récemment qu’il atteignait la surface sous forme d’un véritable bouillonnement. On estime que la quantité ainsi relarguée dans l’atmosphère terrestre est de 10 à 10.000 fois supérieure aux prévisions antérieures, et quand on sait que le méthane est un gaz à effet de serre bien plus puissant que le CO2, on imagine l‘importance de cette découverte dans la modélisation climatique. Ces relargages de méthane peuvent d’ailleurs être indépendants de phénomènes volcaniques (?), ce qui devrait être confirmé par l’étude d’autres zones marines riches en hydrocarbures.

Une étude effectuée sur la dorsale est-Pacifique a mis en évidence une vaste déchirure de la croûte terrestre, à la place d’une succession de bouches volcaniques, laissant le magma directement en contact avec le fond marin.

Ainsi se dessine une toute autre image des fonds océaniques, qui se rapproche plus du « chaudron des sorcières », que du calme obscur et profond médiatisé par les films et documentaires.

On peut raisonnablement se poser pas mal de questions sur l’influence des forces en jeu dans cette intense activité volcanique, sur plusieurs composantes des changements climatiques, en commençant par l’augmentation de la température des océans, dont on sait que les plus minimes variations ont des répercussions immédiates sur notre climat et le régime des courants aussi bien marins qu’aériens. La chaleur dégagée par le volcanisme sous-marin doit-elle être considérée comme négligeable au regard de la vaste capacité des océans ? Plusieurs chercheurs pensent que non.

Se pose également le problème du largage dans l’atmosphère de quantités de CO2 et de méthane parmi d‘autres, beaucoup plus importantes que prévues initialement, et à côté desquelles les émissions humaines de gaz à effet de serre paraissent de plus en plus anecdotiques.

Pour ce qui concerne le niveau des océans enfin, quelle pourrait être l’influence de l’écoulement continu de lave et débris divers formant un nouveau plancher océanique, quand on sait que les îles Hawaï par exemple partent d’une profondeur de 5000 mètres sous le niveau de la mer, pour culminer à 4000 mètres d’altitude. On imagine le volume d’eau déplacé par ces phénomènes éruptifs. (Photo NOAA)

Jo Moreau

 

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

 

LES J.O. DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

belgotopia 50

En cette année de pandémie, les jeux olympiques ont été reportés à une date ultérieure, au grand dam des amateurs de records du monde entier. Heureusement, ils sont avantageusement remplacés par les Jeux Olympiques du Réchauffement Climatique.

Tout le monde sait -ou devrait savoir- que l’épouvantable réchauffement climatique qui nous menace à une vitesse effrayante, s’élève à (environ)  0,07°C par décennie depuis 1850. Avant, on ne sait pas très bien, mais après, on est certain du pire.

Mais il s’agit de la température globale terrestre, ce qui a enclenché la recherche de l’endroit où le réchauffement fut le plus important. (Afin de maintenir une température moyenne globale, il aurait aussi fallu connaître les endroits les plus froids. Malheureusement, les médias ne nous en informent pas. Allez savoir pourquoi…) Les candidats à la médaille d’or sont légion, et se bousculent dans le vestiaire des constatations affolantes dont sont si friands les alarmistes climatiques.

En voici quelques-uns. Malheureusement, je ne dispose pas d’un panel d’experts en la matière, ce qui fait que j’ai dû en rater pas mal.

Les absents voudront bien me pardonner !

« Le Canada se réchauffe deux fois plus vite que la planète » (Environnement Canada)

« La Belgique se réchauffe plus vite que le reste du monde » (Institut Météorologique Néerlandais)

« Le Pôle Nord se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète » (franceinfo)

« La Suisse se réchauffe deux fois plus vite » (Académie suisse des sciences naturelles)

« Le Svalbard est l’endroit où la Terre se réchauffe le plus vite » (Agence norvégienne pour l’environnement)

« L’Espagne se réchauffe plus vite que les autres pays » (Ministère de l’environnement)

« La Russie se réchauffe plus vite que le reste de la planète » (Roshydromet)

« L’Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que les autres régions » (Le Figaro sciences)

« L’Ouzbékistan se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne mondiale » (Novastan.org)

« Le Québec se réchauffe plus vite » (Institut maritime du Québec)

« L’Afrique Centrale se réchauffe plus vite que la moyenne mondiale » (Université de Yaoundé)

« Les Pyrénées se réchauffent plus vite que la moyenne mondiale » (Observatoire pyrénéen du changement climatique)

« L’Europe se réchauffe plus vite que la moyenne mondiale » (Copernicus)

« Le Nord-Est du pays se réchauffe plus vite que le reste des USA » (USGS)

« Singapour se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète » (CNA Insider)

« L’Australie se réchauffe plus vite que le reste du monde » (CSIRO)

« Le Tibet se réchauffe plus vite que partout ailleurs dans le monde » (XINHUA)

Les océans (en grand et petit bassin) se disputent également la médaille d’or :

« La Mer Rouge se réchauffe plus vite que les autres océans du monde » (HAARETZ)

« La Méditerranée se réchauffe plus vite que le reste de la planète » (Réseau méditerranéen d’experts sur les changements climatiques et environnementaux).

« La Mer du Nord s’est réchauffée quatre fois plus vite que la moyenne mondiale » (Eur-Océans)

 

Voilà, je m’arrête ici, et je vous ai fait grâce des liens utiles. Pour être tout-à-fait honnête, je précise que ces affirmations sont étalées dans le temps…

Le plus dur sera évidemment d’établir un classement, entre tous ces champions qui arrivent chacun avant les autres ! Un véritable problème d’exercices physiques …quantiques !

Jo Moreau

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

 

JUIN 2020 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)

 

Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés par ma page facebook « belgotopia ».

Bonne lecture !

Jo Moreau.

 

1 juin

On parle beaucoup de l’étude publiée par la revue « The Lancet » au sujet de la chloroquine. En son temps, Richard HORTON, le rédacteur en chef de la revue « THE LANCET », déclarait : « Les éditeurs et les scientifiques insistent sur l’importance cruciale de l’évaluation par les pairs. Nous la dépeignons au public comme si c’était un processus quasi-sacré qui aide à faire de la science notre accès le plus objectif à la vérité. Mais nous savons que le système d’évaluation par les pairs est biaisé, injuste, non fiable, incomplet, facilement truqué, souvent insultant, souvent ignare, parfois bête, et souvent erroné » .

https://belgotopia.com/2019/07/17/le-peer-review-irreprochable/?fbclid=IwAR1D6eHBm3I-ekBWmf_JlXdUu67PRHJBkTM1VDSzbl-JceYklhDiMrS-6p8

climat capsule 51 - 01.06.2020

3 juin

ecolo 18 - 03.06.2020

4 juin

« Les agences de sécurité avertissent que les extrémistes de gauche se rapprochent des modérés à travers le mouvement climatique pour gagner en légitimité. Le groupe controversé «End of Terrain» voit sa stratégie confirmée. (…) Mais ils voient également une radicalisation dans le camp de gauche et une tentative accrue de faire adopter des slogans anti-étatiques à des groupes sociaux modérés.(…) Des extrémistes de gauche tentent d’infiltrer le mouvement de protection du climat».

https://www.welt.de/politik/deutschland/article208731147/Klimaschutzbewegung-Linksextremisten-suchen-Anschluss.html?

Climat ; Sur la base de gains substantiels de bilan massique de surface (SMB) au cours des dernières années, la calotte glaciaire du Groenland devrait poursuivre cette tendance de CROISSANCE en 2020 . (…) Tout l’hémisphère Nord connaît l’une de ses saisons les plus enneigées jamais enregistrée, selon le Finish Meteorological Institute (FMI).(le lien « electroverse » semble supprimé ?

http://box5446.bluehost.com/suspended.page/disabled.cgi/www.electroverse.net?

Sur la confiance à accorder aux revues scientifiques.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/hydroxychloroquine-trois-des-auteurs-de-l-etude-de-the-lancet-se-retractent-et-demandent-le-retrait-de-l-article_3995453.html?

5 juin

« L’étendue de la glace arctique de mai 2020 est plus élevée que celle des mois de mai des deux dernières années. »

http://www.science-climat-energie.be/2020/06/05/etendue-de-la-glace-arctique-actualisation-mai-2020/?

Il ne me reste plus qu’à fermer ma page. Je me consacrerai désormais à l’élevage des moutons en milieu urbain.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/les-activites-humaines-dereglent-le-climat-et-c-est-sur-a-99-9995_126206?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&

Climat : Le formatage idéologique des jeunes cerveaux se poursuit, avec l’interdiction des livres, telle qu’elle fut appliquée sous le national-socialisme…« La résolution adoptée mardi soir appelle le district scolaire à se débarrasser des manuels ou autres matériels qui jettent le doute sur la survenance d’un changement climatique et sur la responsabilité de l’activité humaine ».

https://pamplinmedia.com/sl/307848-185832-portland-school-board-bans-climate-change-denying-materials?

7 juin

Climat : « Les niveaux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère ont fortement augmenté pour atteindre un nouveau sommet cette année, malgré l’impact des effets mondiaux de la crise des coronavirus. (…) La crise a ralenti les émissions, mais pas suffisamment pour se manifester de façon perceptible au Mauna Loa ».

https://www.theguardian.com/environment/2020/jun/04/atmospheric-co2-levels-rise-sharply-despite-covid-19-lockdowns?

9 juin

Climat : « Il n’y a pas eu d’augmentation significative du niveau de la mer dans le port de Sydney depuis 120 ans, sinon une élévation de la hauteur d’une boite d’allumettes ». Geoff M DERRICK – Géologue.

https://saltbushclub.com/wp-content/uploads/2019/02/sea-levels-sydney.pdf?

10 juin

https://www.climato-realistes.fr/les-rapports-du-giec-lancetgate-puissance-10-philippe-de-larminat/?

16 juin

Climat : « La fonte du pergélisol pourrait contribuer à raison de 14% de CO2 supplémentaire dans l’atmosphère (…) suivant la manière dont la lumière du soleil dégrade le carbone organique ».

https://phys.org/news/2020-06-carbon-emission-permafrost-soils-underestimated.html?

18 juin

Sur la chaleur extraordinaire ayant régné sur l’Arctique ces dernières années, et la possibilité de voir la couverture de glace du Pôle Nord entièrement fondue.

The Pittsburgh Press – 03.12.1922

1922 - the pittsburgh press 03.12.1922 - 18.06.2020

Climat : tentative d’endoctrinement des écoliers en Australie.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-8419457/How-teenage-eco-warrior-Greta-Thunberg-teaching-Australian-kids-young-eight.html?

19 juin

Au lendemain du jour anniversaire du très regretté professeur Istvan Marko, voici un article de sa main datant de 2014, et plus que jamais d’actualité.

https://belgotopia.com/2014/11/11/les-marchands-de-lapocalypse-climatique-sont-de-retour/?

Climat : « Le refroidissement de la surface de l’océan Austral et l’expansion de la glace de mer observés au cours des dernières décennies sont incompatibles avec de nombreuses simulations historiques à partir de modèles climatiques. Nous montrons ici que la variabilité multidécennale naturelle impliquant la convection de l’océan Austral peut avoir fortement contribué aux tendances de température et de glace de mer observées ». Liping ZHANG – PhD – Océanographie physique – Chercheuse associée Université de Princeton.

https://www.researchgate.net/publication/329372480_Natural_variability_of_Southern_Ocean_convection_as_a_driver_of_observed_climate_trends?

Je ne sais pas si c’est vrai, mais ce serait bien dans l’esprit du moment !…

https://www.facebook.com/82840099725/photos/a.10153608732699726/10158562066154726/?type=3&theater

21 juin

« Vous ne causez pas le réchauffement climatique. Ceux qui vous disent le contraire vous mentent. (…) Le cycle du carbone d’origine humaine du GIEC n’est pas valide. Le GIEC traite différemment le carbone émis par les activités humaines et le carbone d’origine naturelle, ce qui n’est pas conforme à la physique. (…) Par conséquent, le cycle du carbone anthropique du GIEC n’a aucun fondement scientifique. En termes polis, le cycle du carbone d’origine humaine du GIEC est une fraude. ». Ed BERRY – PhD – Physique de l’atmosphère.

https://edberry.com/blog/climate/climate-physics/preprint3/?

En France, la « convention citoyenne pour le climat » veut un référendum sur le crime d’écocide, et introduire la lutte pour le climat dans la constitution.

https://www.lefigaro.fr/sciences/la-convention-citoyenne-pour-le-climat-veut-un-referendum-sur-l-ecocide-20200621?

22 juin

Climat : Les efforts tels que la campagne mondiale de plantation d’arbres pourrait entraîner une plus grande perte de biodiversité et peu ou pas d’influence sur le changement climatique. Eric LAMBIN – Stanford’s School of Earth, Energy & Environmental Sciences.

https://phys.org/news/2020-06-trees-threatens-forest.html?

23 juin

Climat : Une compilation d’événements extrêmes en Europe sur 2000 années.

https://belgotopia.com/2019/12/19/2000-annees-de-dereglements-climatiques/?

24 juin

Climat : « En général, les épisodes de sécheresse survenus au cours des deux ou trois dernières décennies ont des précédents au cours des 170 dernières années, soulignant l’importance de longs enregistrements pour évaluer le changement. (…) La principale caractéristique de la variabilité de la sécheresse en Europe occidentale est sa forte diversité spatiale ». SM Vicente-Serrano – PhD – Institut Pirenaico de Ecología, Conseil supérieur de recherches scientifiques (IPE – CSIC), Saragosse, Espagne.

https://rmets.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/joc.6719?

25 juin

Climat : « Dans les observations et les modèles, nos résultats rendent difficiles à ce stade d’associer au forçage anthropique toute tendance à la baisse des précipitations dans le sud-ouest de l’Europe ». Dhais PENA ANGULO – PhD – Université de Saragosse –

https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/ab9c4f?

26 juin

« Nous oscillons ainsi entre alertes envers le refroidissement climatique, suivies de celles contre le réchauffement climatique et inversement. »

https://belgotopia.com/2020/06/25/les-medias-entre-refroidissement-et-rechauffement-climatique/?

Climat : « Comme nous vous l’avions montré à plusieurs reprises sur SCE, le CO2 n’a probablement aucun rôle dans le réchauffement global constaté actuellement. »

http://www.science-climat-energie.be/2020/06/26/les-nuages-ont-plus-deffets-que-vous-ne-le-pensez/?

29 juin

Climat : « La température enregistrée sur la base Amundsen-Scott, au Pôle Sud géographique, a augmenté plus de trois fois plus que la moyenne mondiale, indiquent les chercheurs. (…) Mais le réchauffement de la planète lié aux émissions de gaz à effet de serre produites par les activités humaines n’est pas nécessairement responsable, en tout cas pas tout seul. ».

https://www.lalibre.be/planete/environnement/rechauffement-3-fois-plus-rapide-au-pole-sud-que-dans-le-reste-du-monde-5efa043d9978e21bd0d6259e?

30 juin

ecolo 13

Climat : « Les éruptions (sous-marines) explosives peuvent créer des impulsions de chaleur si fortes que les courants en équilibre dans les océans sont perturbés localement ou même globalement.  » Et ces mêmes courants ont un impact important sur le climat mondial. ». Tobias DURIG – PhD – Université d’Islande – Institut des sciences de la Terre.

https://phys.org/news/2020-06-volcanoes-deep-sea.html?

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

 

DES MODIFICATIONS CLIMATIQUES RAPIDES DANS LE PASSE.

larsen-c-mayor-iceberg

Un des arguments les plus fréquemment cités par les partisans de la responsabilité humaine dans les changements climatiques, consiste à constater que jamais dans l’histoire de la Terre, ces changements n’avaient été aussi rapides. Ce fait devait démontrer l’implication des émissions de CO2 par les activités humaines dans le réchauffement climatique. Nonobstant le fait qu’une augmentation de la température globale de 0,7°c constatée sur tout le XXe siècle puisse paraître très éloigné de la notion de modification rapide, des études relativement récentes contredisent cette affirmation.

Le Professeur Peter Ditlevsen, de l’ Institut Niels Bohr, branche de l’Université de Copenhague et par ailleurs chercheur au Ice and Climate Group , a publié en 2010  dans la revue Geophysical Research Letters une étude  qui conforte le fait que des changements climatiques très brutaux ont bien eu lieu dans le passé.

L’étude des carottes de glace extraites notamment au Groenland montre qu’à la fin de la dernière époque glaciaire, la température augmenta de 10 à 15 degrés en moins de 10 ans. Ce réchauffement brutal dura environ un millénaire et tout aussi brusquement, la température a de nouveau chuté de façon drastique. Ces épisodes ne sont pas uniques, et sont imbriqués dans les cycles période glaciaire-période interglaciaire décrits comme les évènements de Dansgaard-Oescher, qui impliquent les courants océaniques. L’origine exacte de ces « points de basculement » fait toujours l’objet de théories diverses, et ne sont pas reproductibles dans les modèles climatiques actuels.

L’étude de Peter Ditlevsen conclut à la responsabilité de causes chaotiques, influencées peu ou prou par les tempêtes, de fortes précipitations, les fluctuations des calottes glaciaires etc. Cela démontre l’ extrême difficulté de prévoir ces changements de climat. Pour être complet, signalons que Ditlevsen n’exclut pas l’influence éventuelle du CO2 anthropique comme facteur supplémentaire dans l’actuel changement climatique, mais précise que ses recherches ne concernent que le passé.

Cela fit également l’objet d’une étude du CNRS parue en 2008, sur un basculement semblable il y a environ 14700 ans par un réchauffement rapide de plus de 10°c, suivi à -12900 d’un refroidissement causant un nouvel épisode glaciaire, et enfin un nouveau réchauffement menant à la fin de la dernière période glaciaire il y a 11700 ans. Cette étude, à laquelle participa des paléoclimatologues du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, concluait quant à elle à la responsabilité des modifications radicales dans les courants atmosphériques.  Les chercheurs ont montré que le climat a véritablement basculé d’une année à l’autre. « Les renversements climatiques ont véritablement eu lieu comme si quelqu’un avait appuyé sur un  bouton » a constaté  Dorthe Dahl-Jensen, coordinatrice du projet de forage glaciaire NorthGrip.

Les scientifiques mettent en cause notamment le contenu en poussières de l’atmosphère, entraînant les modifications brutales de la circulation atmosphérique tropicale, puis polaire.

En juillet 2011, une équipe européenne (Université d’Utrecht) mettait en évidence un changement climatique brutal survenu il y a 200 millions d’années, simultanément à une extinction massive d’espèces marines et de vertébrés. Selon ces scientifiques, ce changement climatique fut causé par un largage massif de méthane (sans doute aux environs de 12.000 gigatonnes) consécutif à un épisode volcanique géant en Sibérie. Cela n’est pas un épisode unique dans l’histoire de la Terre, puisqu’il se produisit aussi il y a 55 millions d’années. Ce largage de méthane provient du plancher océanique, les bactéries qui le produisent étant stimulées par un réchauffement climatique déjà en cours.

Il peut aussi exister d’autres causes possibles,  parmi lesquelles on peut citer des modifications dans le régime du Gulf Stream. Celui-ci réchauffe l’Atlantique Nord (et l’Europe par la même occasion) surtout en hiver. Certaines études font coïncider un arrêt ou un ralentissement de ce courant marin avec de brusques changements climatiques passés.

Ils peuvent bien entendu aussi se produire soit par des causes extra-terrestres, comme la chute d’une météorite ou des modifications dans l‘activité solaire, soit aussi par des éruptions volcaniques « mégacolossales », parmi lesquelles l‘éruption du Lac Toba il y a 75000 ans, qui causa un mini âge glaciaire qui dura un millier d‘années.

L’étude des carottes glaciaires démontrent non seulement que des modifications climatiques brutales eurent bien lieu dans le passé, mais aussi que la relative stabilité actuelle est exceptionnelle.

A cela, les tenants de la responsabilité humaine dans les modifications climatiques récentes me diront : tout cela, nous le savions déjà et il n’y a aucun point commun avec le réchauffement actuel (?). Fort bien, mais il reste une certitude absolue : lors des périodes glaciaires et interglaciaires, les activités humaines ne pouvaient en aucun cas être mises en cause…!

Sources :

http://climatechangepsychology.blogspot.com/2010/08/peter-ditlevsen-sudden-climate-change.html

http://www.insu.cnrs.fr/co/environnement/climats-du-passe/le-climat-a-bascule-de-facon-extremement-brutale-a-la-fin-de-la-derni

http://meetingorganizer.copernicus.org/EGU2010/EGU2010-7212.pdf

http://www.com.univ-mrs.fr/~r603365/cycle_DO_H_Rimaud2008.pdf

 

Article original paru en 2011. Mise à jour 31.07.2020 :

Depuis la parution de cet article, de nombreuses autres études ont confirmé la survenance de changements climatiques brutaux dans l’Histoire.

Parmi celles-ci, je note :

« La dernière période glaciaire a présenté de brusques oscillations climatiques Dansgaard – Oeschger, dont la preuve est conservée dans diverses archives paléoclimatiques de l’hémisphère nord ».

https://www.nature.com/articles/nature14401

« Notons également qu’au cours du dernier âge glaciaire, alors que l’espèce humaine existait déjà, de nombreuses périodes de réchauffement extrême avec des hausses de plus de 8°C en 40-50 ans se sont produites! ».

http://www.science-climat-energie.be/vitesse-devolution-de-la-temperature/

« L’Arctic University of Norway a découvert une preuve solide d’une élévation brutale du niveau de la mer pendant le réchauffement climatique de la dernière période glaciaire à l’état climatique actuel. L’étude a présenté des preuves d’un changement brusque du niveau de la mer entre 11 300 et 11 000 ans, de 40 à 80 mètres à Svalbard, dans l’océan Arctique. Les archives fossiles à haute résolution dans le temps indiquent une augmentation soudaine de la température due à l’incursion des eaux chaudes de l’Atlantique et à la fonte consécutive des calottes glaciaires. ».

https://phys.org/news/2020-03-paleontologists-solid-evidence-elusive-abrupt.html

« Au cours de la dernière période glaciaire, alors que l’espèce humaine existait déjà, la température moyenne a parfois augmenté à une vitesse vingt fois plus élevée, et ce à de nombreuses reprises. ».

http://www.science-climat-energie.be/2020/01/24/des-rechauffements-repetitifs-sans-co2/

Dans le même ordre d’idée, je rajouterai l’extrait d’une interview de Monsieur Jean Jouzel, à l’époque vice-président du GIEC, au Figaro le 19/03/2010 :

« Q : Un des arguments avancés pour discréditer la responsabilité des gaz à effet de serre est l’idée que le réchauffement a précédé l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère ?

R (Jean Jouzel) : C’est d’autant plus vrai que ce sont des travaux de Nicolas Caillon auxquels j’ai été associé qui l’ont démontré. Mais on n’a jamais dit que le CO2 était à l’origine du réchauffement. Ce que l’on dit c’est qu’une fois qu’il a commencé à augmenter en Antarctique et dans l’océan austral, il a très largement participé aux grandes déglaciations qui se produisent des milliers d’années plus tard dans l’hémisphère nord.

http://blog.lefigaro.fr/climat/2010/03/-cest-lautre-auteur-sceptique.html

Alors, si personne ne conteste qu’il y ait bien eu des modifications climatiques, comme il y en a eu tout au long de l’histoire de la Terre et parfois bien plus brutales que ce que nous connaissons aujourd’hui , quelle est en définitive l’influence réelle des activités humaines, et à qui profitent les mesures plus politico-idéologiques que scientifiques brandies en tous sens ?

Jo Moreau

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ? VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

 

SHELLENBERGER, CELUI PAR QUI LE SCANDALE ARRIVE

belgotopia (26)

 

Michael Shellenberger, environnementaliste progressiste reconnu, a récemment publié un livre « Apocalypse Never: Why Environmental Alarmism Hurts Us All », qui a eu un retentissement énorme suite à sa prise de position contre l’alarmisme climatique. J’en ai fait l’écho récemment. (1)

Dans cet article, il déclarait notamment : « Mais surtout, j’avais peur. Je suis resté silencieux au sujet de la campagne de désinformation climatique parce que je craignais de perdre des amis et du financement. ». Il ne croyait pas si bien dire, et je crains pour lui que les conséquences ne s’arrêteront pas ici.

Le magazine internet « FORBES », qui avait publié l’article de Shellenberger expliquant sa démarche, l’a retiré deux jours après sa parution, sans autre explication. Il apparait maintenant que la raison invoquée par le média est la suivante : « Forbes exige de ses contributeurs qu’ils adhèrent à des directives éditoriales strictes. Cette histoire n’a pas suivi ces consignes et a été supprimée ».  Sans qu’on sache quelles sont ces directives éditoriales strictes … (2).

Facebook a également ciblé l’iconoclaste, et lancé des enquêteurs plus conformes à la pensée unique climatique sur l’article sacrilège. (3)

Voici de larges extraits de la réponse de Shellenberger, traduits par mes soins, et que vous pourrez consulter dans son intégralité ici : (4).

Jo Moreau

 

L’hystérie du changement climatique coûte des vies – mais les militants veulent maintenir la panique

Le mois dernier, j’ai publié un livre, « Apocalypse Never », qui démystifie les mythes environnementaux en vogue. Parmi eux : l’affirmation selon laquelle les humains provoquent une sixième extinction massive, et que le changement climatique aggrave les catastrophes naturelles.

Alors que je m’attendais à ce que mon livre soit controversé, je ne m’attendais pas à ce que le plus grand journaliste climatique de CNN le compare à une publicité pour des cigarettes. Ou pour qu’un journaliste environnementaliste avec près d’un demi-million d’abonnés sur Twitter m’accuse de promouvoir la «suprématie blanche».

Je ne suis pas un négateur du climat. En fait, je milite pour le climat depuis 20 ans, et pour l’environnement depuis plus de 30 ans. Les gouvernements, y compris le Congrès américain, me demandent régulièrement mon témoignage en tant qu’expert énergétique. Et cette année, le Groupe  intergouvernemental des Nations Unies sur l’évolution du climat m’a demandé d’être un expert reviewer de son prochain rapport majeur.

J’ai décidé de prendre la parole l’année dernière, après qu’il me soit apparu clairement que l’ alarmisme nuisait à la santé mentale . Une importante enquête menée auprès de 30 000 personnes dans le monde a révélé que près de la moitié des gens pensaient que le changement climatique ferait disparaître l’humanité. Les professionnels de la santé mentale se retrouvent désormais régulièrement confrontés à l’anxiété des adolescents face au climat. En janvier, les sondages ont montré qu’un enfant britannique sur cinq déclarait avoir fait des cauchemars à ce sujet.

Et pourtant, le GIEC ne prévoit pas des milliards, voire des millions de décès dus au changement climatique. C’est en partie la conséquence du développement économique et des mesures préventives qui atténuent les catastrophes naturelles, les maladies et les autres impacts environnementaux du changement climatique. Et les scientifiques s’attendent à ce que notre capacité à atténuer les dommages se développe et s’améliore constamment dans le futur.

(…)

C’est pourquoi le GIEC cite «la réduction de la pauvreté, les interventions de santé publique telles que l’approvisionnement en eau, les installations sanitaires et le système d’alerte précoce et de réponse en cas de catastrophe et d’épidémie» – et non la réduction des émissions – comme les clés de la réduction des risques de maladie à l’avenir.

Alors pourquoi certains alarmistes prétendent-ils que le changement climatique aggrave les catastrophes ? En partie, afin qu’ils puissent utiliser les événements mondiaux les plus spectaculaires et dramatiques, depuis l’ouragan Sandy jusqu’aux incendies de forêt en Californie, pour rendre le problème plus évident auprès des électeurs.

S’il était reconnu que les dommages causés par l’ouragan Sandy étaient essentiellement dus à l’incapacité de New York à moderniser ses systèmes de contrôle des inondations ou que les incendies de forêt en Californie étaient dus à l’accumulation de bois combustible après des décennies de suppression des incendies, les journalistes, scientifiques et militants alarmistes seraient privés de les événements visuellement puissants et les «accrochages» dont ils ont besoin pour effrayer les gens, collecter des fonds et défendre des politiques climatiques.

L’alarmisme climatique n’est pas qu’une question d’argent. C’est aussi une question de pouvoir. Les élites ont utilisé l’alarmisme climatique pour justifier les efforts de contrôle des politiques alimentaires et énergétiques dans leurs pays d’origine et dans le monde, durant plus de trois décennies.

(…)

En fin de compte, l’alarmisme climatique est puissant car il est devenu la religion alternative pour les personnes prétendument laïques, offrant bon nombre d’avantages psychologiques identiques à la foi traditionnelle.

L’alarmisme climatique leur donne un objectif : sauver le monde du changement climatique. Il leur propose une histoire qui les assimile à des héros. Et cela donne un sens à leur vie – tout en conservant l’illusion qu’ils sont des gens de science et de raison, loin de la superstition et de la fantaisie.

Il n’y a rien de mal à la foi religieuse. Les religions fournissent depuis longtemps aux gens le sens, le but et les consolations dont ils ont besoin pour affronter les nombreux défis de la vie. Les religions peuvent être un guide pour un comportement positif, prosocial et éthique.

Le problème avec la nouvelle religion environnementale est qu’elle est devenue de plus en plus destructrice. Elle conduit ses adhérents à diaboliser leurs adversaires. Et cela propage l’anxiété et la dépression sans répondre aux besoins spirituels les plus profonds.

Heureusement, les événements du monde réel, à commencer par la pandémie de coronavirus, sapent l’idée que le changement climatique est une «urgence» ou une «crise». Après tout, ce qui a mis le monde à l’arrêt, c’est une maladie et non des catastrophes naturelles provoquées par le climat. (…)

Pendant ce temps, les émissions diminuent dans une grande partie du monde. En Europe, les émissions en 2018 étaient de 23% inférieures aux niveaux de 1990. Aux États-Unis, les émissions ont chuté de 15% de 2005 à 2016. Et les émissions vont probablement culminer et commencer à diminuer dans les pays en développement, y compris la Chine et l’Inde, au cours de la prochaine décennie.

En conséquence, la plupart des experts estiment qu’il est peu probable que les températures mondiales augmentent de plus de 3 degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels. Aucun réchauffement n’est idéal, car il modifiera les conditions tant pour les personnes que pour la faune. Mais 3 degrés n’est pas catastrophique, et encore moins une menace existentielle pour les sociétés et les économies humaines.

Pour avoir signalé ces faits de base, j’ai bizarrement été accusé de raciste. Pourtant, les lecteurs découvriront que, loin d’être une défense de la suprématie blanche, «Apocalypse Never» dénonce les écologistes européens et nord-américains pour promouvoir des politiques anti-développement discriminatoires envers les pays pauvres d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.

Les militants et leurs alliés médiatiques censurent les articles de presse. Mais finalement, le public pourra examiner les preuves et se rendre compte que les censeurs ont tort.

J’espère que, après un bilan public, tout le monde, en particulier les adolescents anxieux, cessera de voir le changement climatique comme la fin du monde, et le considérera comme un problème hautement gérable.

(1) https://belgotopia.com/2020/07/03/mea-culpa-de-lecologiste-michael-shellenberger/

(2) https://nationalpost.com/opinion/john-robson-forbes-falls-to-cancel-culture-as-it-erases-environmentalists-mea-culpa/wcm/370ca87c-37c3-4376-8e95-78231ae5fd46/

(3) https://www.spectator.com.au/2020/07/fake-fact-checkers-fall-flat-on-michael-shellenbergers-apology-for-apocalyptic-climate-claims/

(4) https://nypost.com/2020/07/21/climate-change-hysteria-costs-lives-but-activists-want-to-keep-panic-alive/

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/