POURQUOI NOUS DEVONS COMBATTRE LES FANATIQUES DU CLIMAT

lawson 3

Dominic LAWSON est un journaliste britannique. Il travailla pour la BBC et le Financial Times. Il occupa ensuite les fonctions de rédacteur en chef du Spectator, puis du Sunday Telegraph. Il écrit des chroniques pour le Sunday Times.

Le présent article est paru dans le Daily Mail le 7 septembre 2020 sous le titre : « Free speech, fake science – and why we must take the fight to the climate zealots » . Il s’y élève contre les objectifs et les moyens utilisés par le groupe EXTINCTION REBELLION, également connu sous les initiales XR, après que celui-ci ait voulu bloquer les imprimeries de plusieurs médias britanniques (1).

Je reprends ici plusieurs extraits de cet article, dans une traduction « maison ».

J’avais aussi, dans un article précédent, dénoncé le caractère extrémiste de ce groupement activiste (2).

Jo Moreau

La violation de votre liberté est le but d’EXTINCTION REBELLION, un groupe restreint mais de plus en plus influent d’activistes du changement climatique issus de la classe moyenne, qui veulent museler quiconque ou toute organisation qui ne partage pas leur vision hystérique d’une planète dont les habitants vont frire jusqu’à extinction d’ici une décennie ou deux, à moins que nous ne retournions immédiatement à une forme de subsistance préindustrielle libérée des énergies fossiles.

C’est apparemment la raison pour laquelle ils ont bloqué les imprimeries de la plupart de nos journaux nationaux.

Leur croyance ne se fonde pas sur la science mais est quasi-religieuse : ils considèrent tout diffuseur d’informations qui ne se conforme pas à leurs prescriptions comme diabolique et devant être réduit au silence (s’ils refuse de se convertir), de la même manière que l’Inquisition espagnole traitait les hérétiques.

L’un de ses fondateurs et toujours membre actif, Roger Hallam, est allé encore plus loin, déclarant que « peut-être devrions-nous mettre une balle dans la tête » comme « punition » pour ceux qu’il juge responsables de cette prétendue extinction planétaire imminente.

Bien que ce soit la majeure partie de la presse écrite que le groupement a tenté d’intimider et de museler ce week-end, il a essayé l’année dernière quelque chose de similaire avec la BBC, se massant devant l’entrée de New Broadcasting House, empêchant l’accès à de nombreux journalistes tandis qu’ils brandissaient des banderoles affichant le slogan : « BBC, votre silence est mortel ».

En fait, EXTINCTION REBELLION souhaite faire taire les voix qu’elle désapprouve; et Il est presque comique qu’il aient ciblé le radiodiffuseur national, alors que celui-ci avait pris la décision de n’accorder aucun temps d’antenne à quiconque remet en question l’idée que le changement climatique causé par l’homme est la plus grande menace mondiale pour la santé humaine.

Sir David Attenborough, toujours aussi vigoureux que dans les années 90, est à la pointe de cette campagne de la BBC. Il a déclaré que « nous ne pouvons pas être assez radicaux » dans nos politiques de réduction des émissions de CO2.

Il est encore plus fabuleusement ironique que le numéro du journal The Sun qu’  EXTINCTION REBELLION voulait notamment bloquer vendredi soir pour l’empêcher d’être diffusé contenait une interview de Sir David sur «  la crise climatique  ». (…)

Une même réticence à débattre de EXTINCTION REBELLION et de son chef spirituel, la précoce suédoise Greta Thunberg, est commune aussi bien à la démarche des médias qu’à celle des politiciens.  (…)

Peut-être que la seule fois où cela s’est produit (du moins sur la BBC), c’est quand Andrew Neil, lors de l’attaque fastidieuse de XR l’année dernière contre ceux qui tentaient de se rendre au travail à Londres, a interviewé la porte-parole du mouvement, Zion Lights. (…)

Hélas, la BBC s’est depuis séparée de M. Neil, dont l’approche critique de cette question n’est pas dans leur style maison. Quant à Mme Lights, elle a depuis quitté XR… pour devenir une avocate de l’énergie nucléaire.

(…) Lorsque Greta Thunberg est arrivée au Royaume-Uni en avril de l’année dernière, nos politiciens ont fait la queue pour la féliciter elle et ses arguments, qui sont indiscernables de ceux de XR.

S’exprimant à ses côtés au Parlement, le Secrétaire à l’environnement de l’époque, Michael Gove, a déclaré: «  Nous n’avons pas fait assez. Greta, tu as été entendue. »

En effet, deux mois plus tard, le gouvernement a légiféré pour amener le Royaume-Uni à l’objectif « zéro carbone d’ici 2050 » – se conformant à la demande impossible de XR. Mais sans en fixer ni le coût ni la manière d’y parvenir.

Le gouvernement néo-zélandais a mené un tel exercice et a conclu que l’atteinte du « zéro net » d’ici 2050 coûterait 16 pour cent du PIB par an. Cela équivaudrait à 560 milliards de livres sterling par an s’il était appliqué au Royaume-Uni, soit près des trois quarts de toutes les dépenses publiques.

Pourtant, ce projet de loi a été adopté sans même un débat, encore moins un vote à la Chambre des Communes : il a été adopté par un texte réglementaire. Cela n’a pu se produire que parce que l’écrasante majorité des députés ont trop peur d’être considérés comme des soi-disant « négateurs du changement climatique ».

Et ils refusent absolument de s’engager avec des penseurs aussi rigoureux que Bjorn Lomborg, le président du groupe de réflexion du Copenhagen Consensus Center, ou Michael Shellenberger (nommé comme un «  héros de l’environnement  » par Time Magazine en 2008), qui affirment tous deux que des ressources grotesquement excessives consacrées à la « prévention » du changement climatique sont inefficaces. (3) (…)

Le fait que l’establishment politique britannique – et la majeure partie des médias – aient renoncé à s’engager dans ce débat, a laissé le terrain libre à EXTINCTION REBELLION. Vraiment, ils n’avaient pas besoin d’essayer de faire taire la presse. L’intimidation et la pensée de groupe ont déjà atteint leur objectif.

(1) https://www.dailymail.co.uk/debate/article-8704503/DOMINIC-LAWSON-Free-speech-fake-science-fight-climate-zealots.html

(2) https://belgotopia.com/2019/10/13/extinction-rebellion-la-face-cachee-dun-mouvement-radical/

(3) https://belgotopia.com/2020/07/03/mea-culpa-de-lecologiste-michael-shellenberger/

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ? VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s