NOVEMBRE 2021 SUR MA PAGE FACEBOOK

belgotopia (30)

Destinée principalement aux lecteurs de mon blog qui ne sont pas affiliés à « Facebook », je reprends mensuellement (avec un décalage d’un mois) la « table des matières » des principaux articles diffusés sur ma page facebook : « belgotopia ». Peut servir également de piqûre de rappel pour les abonnés…

Bonne lecture !

Jo Moreau.

01 novembre

L’hystérie climatique véhiculée par les médias mainstream francophones belges est je crois sans équivalent dans la presse européenne. Les épisodes passés auraient dû les inciter à un minimum de prudence, mais non, leur assujettissement à la pensée unique véhiculée par un organisme onusien idéologico-politique fera s’esclaffer les chroniqueurs du futur…

https://belgotopia.com/2015/07/20/variations-climatiques-et-medias-anciens-ou-recents/?

05 novembre

Climat : fake news à l’ONU. « Prochainement, va débuter une vaste offensive du GIEC et de ses affidés sur le thème : les catastrophes naturelles vont tous nous tuer bientôt !(…) On façonne ainsi une génération terrifiée, donc plus malléable, prête à accepter toute mesure, loi, taxe, restriction des libertés, limitation des déplacements décrétée par les « autorités » afin de la sauver de la catastrophe finale ». Ludwik BUDYN, Licencié en Sciences Chimiques, ULB.

https://www.science-climat-energie.be/2021/11/05/fake-news-a-lonu/?

12 novembre

« Oui, il existe aujourd’hui un consensus pour dire que le réchauffement climatique est causé par les activités humaines. Mais consensus ne veut pas dire vérité absolue (…) il existe aujourd’hui des scientifiques qui pensent différemment et qui ne suivent pas le consensus. Ces scientifiques ont du mal à s’exprimer, à obtenir des crédits, à publier leurs recherches et leurs remarques ne sont pas prises en compte, y compris dans le rapport du GIEC. Lorsque les dés sont pipés, que la recherche est cadenassée, et que le raisonnement devient circulaire, le consensus scientifique ne veut plus rien dire ». Prof. Dr. Jean N., Faculté des Sciences, Université Européenne.

https://www.science-climat-energie.be/2021/11/12/un-consensus-scientifique-qui-ne-veut-plus-rien-dire/?

« Les bactéries des eaux profondes dissolvent les roches contenant du carbone, libérant un excès de carbone dans l’océan et l’atmosphère. Les résultats permettront aux scientifiques de mieux estimer la quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre, un des principaux moteurs du changement climatique ». Dalton LEPRICH de l’Université du Minnesota.

https://twin-cities.umn.edu/news-events/research-brief-ocean-bacteria-release-carbon-atmosphere?

14 novembre

« Je n’ai pas d’inquiétude sur le fait qu’il y ait une catastrophe écologique. Il ne faut pas exagérer. Il y a des sujets écologiques, il y a des problèmes environnementaux, mais aucune catastrophe n’est à nos portes. (…) À Action Écologie, on ne remet pas du tout en cause le changement climatique, ni le fait que le CO₂ y participe. Ce qu’on remet en cause, c’est le catastrophisme qu’il y a derrière ça».

Bertrand ALLIOT – Porte-parole de l’association Action Ecologie. Maître en gestion de l’environnement et docteur en science politique – Directeur de la valorisation de la recherche à l’Université Gustave Eiffel.

https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/bertrand-alliot-ecologie-catastrophisme?

18 novembre

Ce bon texte m’inspire une réflexion : on oublie systématiquement les deux derniers mots essentiels du texte fondateur du GIEC : « Dans ces statuts « le GIEC a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine ».

Cela explique l’orientation univoque prise par cet organisme onusien, quoique niée la main sur le coeur par ses adeptes.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/GIEC-comment-l-etude-du-climat-est-confiee-a-des-militants?

19 novembre

« Chaque année, 207 gigatonnes (Gt) de carbone arrivent dans l’atmosphère et l’homme n’y participe que pour un peu moins de 10 Gt. Et oui, l’homme n’est responsable que de ± 4% des émissions de carbone annuelles vers l’atmosphère (…) Malgré les conférences COP, les gesticulations ministérielles, les balades estudiantines du vendredi, les voyages de Greta, les pétitions climatiques et les prix Nobel, le taux de CO2 continuera de croître et l’homme ne pourra jamais rien y faire. ».

Prof. Dr. Paul Berth (1) et Prof. Dr. Alain Préat (2)

  1. Faculté des Sciences, Université Européenne
  2. Faculté des Sciences, Université Libre de Bruxelles.

https://www.science-climat-energie.be/2021/11/18/la-nature-ignore-les-conferences-cop/?

Climat : Anvers s’enfonce, comme Venise. Avant que les médias n’impliquent le méchant réchauffement climatique qui fait déborder les océans, voici la réalité :

https://trends.levif.be/economie/magazine/anvers-comme-venise/article-normal-1059989.html?

26 novembre

« Nous avons une contradiction avec les résultats des modèles climatologiques dans l’analyse de l’effet de serre de la Terre, selon lesquels l’augmentation de la température globale (due au CO2) est surestimée par un facteur 5 (…) De ces évaluations, il s’ensuit que les molécules d’eau dans l’atmosphère peuvent être responsables du réchauffement observé de la Terre ».

Boris Michaïlovitch SMIRNOV – Institut des hautes températures de l’Académie russe des sciences.

https://www.mdpi.com/2673-9321/1/2/14/htm?

« L’océan Arctique s’est réchauffé depuis le début du 20 e siècle – des décennies plus tôt que les archives ne le suggèrent ». Tommaso TESI – Institut des sciences polaires – Conseil national de la recherche – Bologne.

https://www.science.org/doi/10.1126/sciadv.abj2946?

A  SUIVRE

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725

Un commentaire sur “NOVEMBRE 2021 SUR MA PAGE FACEBOOK

  1. Voici un article sur lequel je suis tombé ce matin : https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/antarctique-quand-les-manchots-temoignent-du-changement-climatique-1386528
    Donc l’Antarctique se réchauffe plus que n’importe quel autre région du monde? Où comme l’Arctique, la Belgique, l’Australie ou d’autres centaines de régions citées par nos Médias? Je suis perdu, qui va gagner la course du réchauffement climatique?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s